Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/07/2018

Dimanche, splendeur de la musique chorale anglaise et sons envoûtants d’Orient

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Pour sa soirée du dimanche 22 juillet, le festival de l'abbaye de Sylvanès vous propose de partir dans un voyage riche en escale. La soirée commencera, à 17 h, dans l’abbatiale avec une rétrospective sur les plus grands compositeurs britanniques tels que William Byrd, Henri Purcell et Benjamin Britten. L’œuvre phare de cette représentation sera le Cantate de Saint-Nicolas de Britten, une grande fresque musicale colorée et contrastée, composée en 1948 et écrite à la base pour des musiciens amateurs. Justement ce seront les musiciens et chœurs amateurs qui auront la part belle, avec l'atelier Choral-production du 41e festival, l'ensemble Jeunes Cordes de France et les enfants et jeunes du chœur Eclats. Ils seront accompagnés d’un quatuor vocal des Solistes de Lyon avec le ténor Pierre-Antoine Chaumien dans le rôle titre, Maxime Buatier et Sabine Liguori-Delmas au piano, Margot Boitard aux grandes orgues de l’abbaye. Ce prestigieux plateau d’artistes sera dirigé de main de maître par le chef de chœur Bernard Tétu. Un grand moment de musique en perspective !
La deuxième partie de soirée, à 21 h, sera consacrée à la musique orientale, avec l'ensemble Constantinople, composée d’artistes de talents et à la renommée internationale tel que le grand Kinan Azmeh dont le son de la clarinette bouleverse invariablement et Kiya Tabassian au sétar et à la direction musicale. Ce spectacle donnera à entendre des compositions originales inspirées des traditions musicales du Moyen-Orient et de la Syrie. Ce dialogue artistique ne se focalisera pas sur le désastre que connaît cette région du monde mais rendra plutôt hommage au brassage de cultures qui y existait, à ces hommes et femmes qui ont bâti ce pays magnifique, « sous un ciel rempli d’étoiles ». A Sylvanès, nous avons la musique comme arme pour dessiner la beauté des civilisations… Alors rendez-vous ce dimanche soir sous la voûte céleste de l’aire du cloître de l’abbaye pour partager ce moment de grâce !

Tarifs concert 17 h : 31 € / 26 € / 17 € / gratuit – de 13 ans.
Tarifs concert 17 h : 26 € / 21€ / 17 € / gratuit – de 13 ans.
Forfait 2 concerts de 17 h et 21 h : 50 €
Programme complet et réservations en ligne sur www.sylvanes.com.
Renseignements au 05 65 98 20 20.

Chants de la Mer Noire à la Mer Méditerranée au féminin

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Le festival de Musiques Sacrées – Musiques du Monde de l'abbaye de Sylvanès, pour sa soirée du jeudi 19 juillet à 21 h, vous propose de découvrir la magie des polyphonies et des chants sacrés féminins de la mer Noire et de la mer Méditerranée, avec la représentation du Sibylles Trio.
Ce nouveau projet de trio est basé sur un répertoire de chants traditionnels issus de la « grande Méditerranée », et sur la rencontre de Milena Jeliazkova, de Milena Roudeva et de Françoise Atlan.
Issues d’origines diverses, fortes de leurs cultures multiples, Les Sibylles Trio sont les porteuses mêmes des facettes caractéristiques de la Femme dans toute son ambivalence, complexité et mystère. Chanter dans leurs langues pour raconter certaines histoires quotidiennes afin de faire revivre les récits et les chants héréditaires de leurs peuples est le credo de leurs productions. Dans ce nouveau programme, elles explorent les sonorités et les mélodies des chants ancestraux séfarades, de Bulgarie, de Macédoine et d'Arménie, tout en apportant une touche de modernité et de créativité. Elles ont été en résidence de création à l’abbaye de Sylvanès, en mars, afin de constituer ce spectacle de créations originales.


Tarif concert : 21 € / 17€ / 13 € / gratuit – de 13 ans.
Programme complet et réservations en ligne sur www.sylvanes.com.
Renseignements au 05 65 98 20 20.


Sylvanès, russe, français et corse !

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Ce dimanche 15 juillet, à l’heure où la France célébrait une deuxième Coupe du Monde, Sylvanès, entre quelques gouttes estivales, proposait à son public peu sensible aux flonflons d’autres musiques. Difficile concurrence à n’en pas douter mais on y fait face. Entre deux morceaux on regarde l’évolution du score sur son smartphone, bref les 80 personnes qui assistèrent à 17h au Requiem pour deux sopranos et orgue de Huillet, certes spectateurs attentifs eurent l’oreille dans l’abbatiale et le cœur à Moscou ! Remarquez qu’en ce lieu avoir le cœur Russe est une tradition. Alors c’était une belle journée pour tous. Une communion dirait André Gouzes ! Le soir, loin des drapeaux tricolores et des cornes de brumes qui envahirent les rues de St Affrique et d’ailleurs, les Corses de l’ensemble « I Sarocchi » eurent le plaisir de jouer devant leur public. Pour la troisième fois de passage à Sylvanès, Benoît Sarocchi, Jean-Pierre Pieve, Paul André Fattaccini et Raphaël Maillet proposèrent outre des chants sacrés, «pour honorer les vieilles pierres de ces voûtes », des chants profanes de travail, de contestation, d’amour et de peine. En un mot de vie. Humour pince sans rire, et évocation d’un passé de traditions étaient ainsi au programme. La Corse par ses hommes est bien défendue. Sans revendications outrancières mais avec tact et volonté de démonter de vieux clichés. Le message passe La Corse a sa langue, a sa culture a ses valeurs. Beau récital pour terminer une journée historique entre le bleu blanc rouge, le « Kalinka » d’Alsou Ralifovna de la cérémonie de clôture de la Coupe du Monde et la tête de maure du drapeau corse. Comme d’habitude, Sylvanès à la croisée des cultures !

09/07/2018

Un Requiem, ode à la paix et des polyphonies corses ce dimanche à Sylvanès

paroles du sud,marc ayral,sylvanès



C’est un dimanche musical à la programmation éclectique qui est prévu au Festival Musiques Sacrées - Musiques du Monde de l’abbaye de Sylvanès. Le public aura la possibilité de s’évader entre la douceur et la mélancolie d'un Requiem en hommage aux victimes de la Barbarie créé par le compositeur et pianiste toulousain Thierry Huillet et l'intensité des polyphonies corses de l'ensemble I Sarocchi.
Le concert de 17 h, qui est une première mondiale, aura lieu dans l'abbatiale de Sylvanès. Cette œuvre lumineuse composé pour deux sopranos et orgue met en dialogue le texte de la Messe des morts chanté en latin, italien, espagnol avec des poèmes et textes sur le repos de l'âme de Victor Hugo, Louise de Vilmorin, Pierre de Ronsard, Charles Baudelaire ou encore Arthur Rimbaud. Ce programme d'une grande spiritualité sera porté par les deux envoûtantes sopranos de renommée internationale Laura Tatulescu et Sarah Defrise, en accord avec Christophe Guillard à l'orgue. Ces talentueux artistes réunis sous la houlette de Thierry Huillet ont été en résidence de création à l'abbaye au mois de juin.
Le deuxième concert, qui aura lieu à 21h, en plein air dans l'aire du cloître de l'abbaye, entraînera l’auditoire à la découverte de la musique traditionnelle corse, où la magie des polyphonies a capella, du trio I Sarocchi seront en union avec des instruments traditionnel de l'île tel que la cetera – le grand cistre corse – et le violon du jeune virtuose Raphaël Maillet. Sous la direction de Bedettu Sarocchi, les artistes partageront avec le public de Sylvanès un récital authentique, ponctué de récits sur la vie des femmes et des hommes d’une Corse méconnue, pleine d’humanité, de poésie et d’humour.

Tarifs concert : 26 € / 21€ / 17 € / gratuit – de 13 ans.
Forfait 2 concerts de 17 h et 21 h : 45 €
Programme complet et réservations en ligne sur www.sylvanes.com.
Renseignements au 05 65 98 20 20.



A Sylvanès, pour le 14 juillet, une soirée pleine d’étoiles !

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Pour son deuxième concert de la saison, ce samedi 14 juillet à 17 h , le festival de Musiques sacrées – Musiques du monde de l'abbaye de Sylvanès propose une soirée musicale avec des invités de marque. En effet, la venue de la sublime soprano Magali Léger, du puissant contre-ténor Paulin Bündgen et de l’Orchestre Baroque de Montauban Les Passions sous la direction de Jean-Marc Andrieu, sera comme une pluie d'étoiles tombant au cœur de l’abbatiale. Les artistes interpréteront les œuvres les plus emblématiques de l'école baroque napolitaine, tels que le Stabat Mater de Pergolèse, le Salve Regina et le Concerto en la mineur pour flûte à bec, violons et basse continue de Scarlatti. Ce répertoire dédié à la Vierge sera joué dans une version intimiste et recueillie afin de magnifier cet écrin qu'est l'abbatiale de Sylvanès, joyau acoustique de l'art roman.
Tarifs : 31 € / 26 € / 17 € / gratuit – de 13 ans.
Programme complet et réservations en ligne sur www.sylvanes.com.
Renseignements au 05 65 98 20 20.

08/07/2018

Saint-Denis et Couperin se parlent

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Ainsi, ce premier concert d’ouverture du 41ème festival de Sylvanès, aura donné l’occasion d’entendre un dialogue musical inédit. D’autant que « Les Solistes de la musique Byzantine » étaient, durant une semaine, en résidence pour créer cette œuvre atypique en forme de conversation liturgique et œcuménique. Couperin et sa « Messe des Paroissiens » et « La Messe Grecque de St Denis ». Cinq voix d’hommes chantant le grec, Antonios Aetopoulos, Jean-Christophe Candau, Christos Chalkias et Yiannis Tsiotsiopoulos dirigé par Frédéric Tavernier-Vellas face à l’orgue soufflant la virtuosité de Pauline Koundouno-Chabert. Le Centre Culturel de Rencontres de Sylvanès a, à nouveau, rempli pleinement sa mission en donnant la possibilité à des artistes de répéter, enregistrer une œuvre qui paraîtra à l’automne sous le label Psalmus à destination des mélomanes exigeants. Certes, ce premier concert a accueilli un public restreint mais Sylvanès s’honore de réserver des temps de programmation pour une musique et des œuvres ouvrant d’autres chemins que ceux battus par de nombreux festivals. C’est sa force, c’est son métier !

02/07/2018

Au Festival de Sylvanès, ce dimanche, c’est Byzance !

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Pour l'ouverture de sa 41e édition ce dimanche 8 juillet à 17h, le festival Musiques Sacrées – Musiques du Monde de l'abbaye de Sylvanès vous propose une création mondiale, à travers la redécouverte de la Messe Grecque de Saint-Denis. Ce concert clôturera la résidence de création et d'enregistrement de l'ensemble d'artistes grecs, allemands et français, les Solistes de la Musique Byzantine composé de Frédéric Tavernier-Vellas, Antonios Aetopoulos, Yiannis Tsiotsiopoulos, Christos Chalkias et Jean-Christophe Candau. L’œuvre présentée fut chantée depuis le XIe par les moines de l'abbaye de Saint-Denis et n'a cessé d'évoluer jusqu'à sa version plain-chant baroque alternée avec l'orgue. Pauline Koundouno-Chabert, organiste, entrera en dialogue avec les chanteurs dirigés par Frédéric Tavernier-Vellas, en interprétant la Messe des Paroisses de Couperin. Cette création est un double événement : d'une part la Messe Grecque n'a plus été chantée depuis la Révolution, d'autre part ce concert s'inscrit dans l'année du 350e anniversaire de François Couperin (1668-1733).
Lors de cette présentation un hommage sera rendu à Lykourgos Angelopoulos décédé en 2014, ancien membre de l'ensemble, et grand maître de la discipline, ainsi qu'à Malcolm Bothwell, musicologue, chercheur et collaborateur du groupe, décédé en 2015.

Tarifs : 26 € / 21 € / 17 € - gratuit moins de 13 ans
Programme complet et réservations en ligne sur www.sylvanes.com.
Renseignements au 05 65 98 20 20.



22/06/2018

A Camarès le yoga ça inspire !

paroles du sud,marc ayral,camarès,yoga


L’assemblée générale de l’association Harmonie et Yoga s’est déroulée jeudi 21 juin en présence des pratiquants et de leur professeur Geneviève Véran. L’occasion de renouveler le bureau. La nouvelle présidente Pascale Aninat a rendu homme à son prédécesseur Janette Ruffié pour le travail accompli durant toutes ces années. Les adhérents ont également élu la secrétaire Irène Milner et renouvelé la confiance à leur trésorière Claudine Ramondenc. Chacun a ensuite voulu témoigner de son ressenti de la pratique du Yoga. Geneviève Véran a rappelé que le mot "yoga" peut se traduire par joindre, relier, atteler ; « Ce sont d’abord des rapports francs avec les autres. La notion de compétition est absente, c’est aussi être avec soi, pour être bien avec les autres. Le lien se noue par l’acceptation. » Concrètement, si le yoga se pratique partout et par tous c’est parce que le Yoga est une autre façon de bouger. Chaque mouvement accompagne la respiration. Le Yoga saura vous réapprendre à respirer.Le mouvement, permet de retrouver un équilibre entre l’immobilité et l’activité. Pascale Aninat ajoute : « Le Yoga prépare à la méditation. Cela permet de se vider la tête, d’arriver à se connaître dans son for intérieur comme un lien ténu entre le corps et l’esprit. Pour Marc c’est : « un excellent moyen de faire circuler les énergies et les fluides » qui contribue à atténuer des effets pathologiques notamment le mal de dos. Geneviève Véran a précisé : « Sans nul doute, stressé par le quotidien, les difficultés de la vie, par l’angoisse du lendemain, le Yoga apporte aux pratiquants une amélioration libératrice. » En conclusion, de l’assemblée générale Pascale Aninat a invité les adhérents à partager le repas de cette fin de la huitième année du Yoga à Camarès, « Namasté* ! »

Pour pratiquer le Yoga à Camarès : Les cours se déroule à la salle Tixier, le lundi de 9h à 10h30, le jeudi de 9h30 à 11 h et de 18h30 à 20h, et reprendront début septembre. Cours d'essai gratuit. Pour tout renseignement, contacter le : 06 70 32 09 79.
-*Bonjour !"

10:59 Publié dans Aveyron, Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

17/06/2018

Cette après-midi, (17/06/18), les "rouge et bleu" de Camarès pour un combat final

Jour J pour Camarès, opposé au XV de la Save en finale du championnat de France. Les joueurs du rougier, battus à deux reprises par cet adversaire en championnat, remporteront-ils le plus important des trois matches ?Pour la deuxième année consécutive, un club de rugby sud-aveyronnais va disputer une finale du championnat de France. Après le RC Saint-Affrique, c’est au tour du RC du rougier, opposé au XV de la Save, un club de la banlieue toulousaine, cet après-midi (15 h) au stade Noël-Pélissou de Graulhet.

paroles du sud,marc ayral,sylvanès

12/06/2018

Sète : Exposition "Ma petite Jeannie chérie"

Exposition proposée par le service des archives municipales de Sète

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


du 11 au 29 juin 2018
à la Station marine de Sète
2 rue des Chantiers / du lundi au vendredi de 10h à 18h


Bernard Collin est biologiste à la station zoologique de Sète quand éclate la première guerre mondiale. Sous-officier au 21e régiment d’infanterie, il rejoint le front le 7 novembre 1914 près de Béthune dans le Nord Pas-de-Calais. Il est tué au cours de la 3e bataille d’Artois à l’automne 1915. Il a 34 ans à peine.
D’août 1914 à sa mort, Bernard Collin et sa femme Magali s’écriront quasiment tous les jours. Leur correspondance témoigne de l’intensité de leurs sentiments mais aussi du conflit sanglant qui ravage l’Europe. Magali Collin évoque leur fille Jeannie née en 1911. Bernard Collin livre à sa femme ses réflexions d’homme cultivé et sensible sur ce qu’il subit au front. Cet humaniste s’adresse aussi à sa fille, à qui il destine esquisses et dessins.
Exposition itinérante
C’est à partir de cette très belle correspondance – plus de 600 lettres conservées par la petite-fille de Bernard et Magali Collin – que le service des archives municipales de Sète a créé l’exposition « Ma petite Jeannie chérie ».
Une exposition itinérante constituée d’un film documentaire et de 23 panneaux présentant de multiples originaux, lettres mais aussi photos, dessins, cartes postales, journaux, documents d’archives…
Fruit d’un minutieux travail de collecte, ils témoignent d’une époque et d’une histoire d’amour remarquable ressuscitée aujourd’hui.