Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/03/2016

Promenade : Montagnol en Monts d'Orb entre Hérault et Aveyron, "aqui sem montanhols"

paroles du sud,marc ayral,aveyron



Hier, lundi 14 mars 2016, mes pas m'ont mené à Montagnol. Passant par Combalou, Tronas quand au détour d'une sente je parviens à Montagnol (Montanhol en occitan) Village, siège de la commune de Montagnol-Cénomes. Dans son jus dit-on, quelque fois? C'est le cas de ce village perché à 700 m d'altitude. Ruelles, venelles, église, mairie comme témoins d'un temps ancien disparu.

paroles du sud,marc ayral,aveyron


Ici pas de lotissements, peu de maisons "modernes". Le "paybassol" (entendez l'Héraultais)doit y avoir sa résidence secondaire.

Calme, mais venté, j'y entends l'activité agricole, des vrombissements éloignés de tracteurs me laissent espérer l'activité humaine. Ce village vit! Survit?

paroles du sud,marc ayral,aveyron


Je connais son maire, Claude Chibaudel, qui se bat pour que sa commune et son territoire demeurent et vivent. Ce n'est pas simple. Ici, la montagne n'offre pas "l'or blanc" des stations auvergnates ou pyrénéennes. Ici, il faut travailler dans les travers pour gagner sa vie, et tout faire pour ne pas la perdre.
Ici, t'es haut-languedocien, rude et fier.

Le nom de ce village en dit long : Montagnol, comme la chanson occitane "Sem montanhols"

paroles du sud,marc ayral,aveyron


Sèm montanhòls, aimam l’endepéndençia, (Nous sommes montagnards, nous aimons
l’indépendance,)
Nòstre sol mestre es aquel que fa nàisser (Notre seul maître est celui qui fait naître)
Lo blat l’auton e l’erba lo printemps. (Le blé en automne et l’herbe au printemps.)
Lo pregam que nos daisse (Nous le prions qu’il nous laisse)
Lo gost del pan longtemps. (Le goût du pain longtemps.)

MA

15/02/2015

Pour une Commune Nouvelle en Sud-Aveyron, c'est maintenant!

commune nouvelle,rougier,camarès,sylvanès,paroles du sud, marc ayral

J'ai eu récemment eu l'occasion de participer à une réunion d'élus durant laquelle a été abordée l'opportunité de créer une Commune Nouvelle (CN). Décryptage...

Lire la suite

02/11/2008

La 100ème Convention La Poste-commune aveyronnaise

Sy-convention la poste-élus.JPG
Cénomes, village du Sud Aveyron a accueilli, hier vendredi 31 octobre une manifestation qui a réuni élus et dirigeants de La Poste. Pour les édiles comme pour les dirigeants de la grande entreprise nationale cela a été l’occasion de signer 3 conventions. D’abord, celle qui consiste à « lancer » le nouveau prêt à poster aux couleurs de la commune dirigée par Claude Chibaudel, c’est à dire Montagnol-Cénomes. Ensuite, celle définissant l’organisation de l’agence postale communale Montagnol-Cénomes-Tauriac et enfin la convention de partenariat relative à la présence postale et territoriale en Aveyron que Jean-Louis Grimal président de l’association des Maires a signé avec François Theys Directeur de l’Enseigne Quercy-Rouergue-Tarn, une première en France ! En effet, les 2 parties se sont associées pour définir dans un protocole d’accord les engagements permettant d’assurer une présence postale pérenne en Aveyron. Conformément à sa mission de service public, La Poste doit permette à 90% de la population française de se trouver à au moins 5km et à 20 mn de trajet automobile d’un de ses points de contact, telle que le définie la loi postale de mai 2005. Ce critère François Theys dans son discours a rappelé qu’il était respecté à 92,3% dans le département. Il a aussi précisé que « La convention est là pour conforter les méthodes de concertation entre La Poste et les élus. Pour nous cela donne à tout projet de transformation d’un bureau en agence communale la possibilité de s’appuyer sur un diagnostic partagé et faisant ainsi l’objet d’un accord entre La Poste et les communes. »Poursuivant son propos, il n’a pas hésité à indiquer qu’il y avait deux manières d’avancer sur les projets de présence postale : « Celle consistant à créer un rapport de force et celle qui dans un dialogue ouvert et sans tabou et dans l’intérêt bien compris des populations et de l’entreprise publique aboutit à de s compromis constructifs » Indiquant en conclusion que "dans ce domaine il n’y avait pas de fatalité mais seulement des opportunités à saisir ! » Pour Claude Chibaudel, le maire Cénomes, c’était aussi l’occasion de rappeler que sa commune avait déjà reçu en 1984 une cérémonie « un peu identique » qui était l’inauguration du bureau de poste et du logement du receveur suite à leurs rénovations. Il salua, par la même occasion « la présence de l’ancien facteur de la commune Marius Roque ». 3 conventions dont celle qui permettra aux habitants de ce bout de Haut-Languedoc en Rouergue, de bénéficier d’un point de contact ouvert durant 15 heures par semaine et où tous les produits courrier seront disponibles mais aussi où chacun pourra retirer et verser de l’argent et retirer ses lettres recommandées. C’est donc la 100ème convention qui sera signé à Cénomes, qui, est-ce un hasard signifie en occitan littéralement « Cent Humains » (Cén Omès). Mais l’anecdote n’a retenue l’attention que des aveyronnais qui écoutèrent avec attention le discours de leur conseiller général Jean Milesi et tout nouveau président de la commission de présence postale et territoriale. Dans le même esprit que François Theys, IL rappela que « l’essentiel était de tenir compte de la réalité dans tous ce qu’elle avait de complexe. » Il a réaffirmé que « la population avait des attentes vis-à-vis de La Poste et nous comprenons très bien la volonté de cette dernière de vouloir se développer pour assurer ses missions de service public » Il a conclu par : « Nous voulons continuer à vivre avec La Poste avec les exigences de notre réalité. » Pour Jean-Louis Grimal, président de l’Association des Maires réaffirma avec force le souhait que « La Poste conserve son unité malgré la séparation des métiers et que les missions de service public du courrier soient aussi assurées sans défaut ». Ce qu’il s’empressa de lister en forme de revendication: « Pas de tournées de facteur à découvert, une distribution 6 jours sur 7 et la distribution de la lettre à J+1 ! »Jacques Rapoport, directeur général de l’Enseigne La Poste pour conclure a démontré « l’engagement très fort de La Poste dans ce type de partenariat » Il s’est déclaré « totalement déterminé à assurer les missions de services publics car la loi nous les imposent ! Mais l’essentiel n’est pas là ! » S’est-il exclamé. Il poursuivit par « Le service public, est dans les gènes de La Poste, c’est notre âme ! Notre culture et nos valeurs sont basées sur la confiance » En forme de conclusion et avant de signer les 3 conventions, Jacques Rapoport lyrique a qualifié l’Aveyron de « fer de lance de la modernité publique » Elus et citoyens ne manquèrent pas de le saluer par leurs applaudissements ; Ce vendredi à Cénomes nous avons donc pu assister à une belle cérémonie d’unanimisme ; Il semblerait que la période morose et la crise incite chacun à se concentrer sur « l’essentiel » cher à Jean Milesi .

Marc Ayral
le vendredi 31/10/08 à 17h48