Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/01/2003

Jean-Marc Villanova : " L'occitan n'est pas un patois!"

medium_p1240005.2.jpgPour sa première conférence de la saison "Le Truc" a réussi a réunir plus de 80 personnes sur le thème de "La langue occitane de l'an mil à nos jours". Les balarucois ont donc répondu présents à cette initiative pour laquelle la causerie de Jean-Marc Villanova a été appréciée. Au milieu du public, on y a même remarqué le "sétori" Gil Salon, le chroniqueur occitan de Midi Libre!

Le public n'a pas boudé son plaisir en assistant à votre conférence!
Jean-Marc Villanova : "Je dois vous dire que moi aussi j'ai aimé communiquer ma passion au public de la salle polyvalente. Ce qui est particulièrement remarquable, ici ou ailleurs, c'est une véritable curiosité qui entoure la civilisation occitane. Que ce soit les languedociens de souche ou les autres personnes provenant de régions ou de pays différents, la tendance générale se confirme : Il y a un désir de connaître et d'apprendre l'histoire des pays occitans, les traditions, la littérature et quelques fois les plus motivés en arrivent à apprendre la langue de Max Rouquette et de Frédéric Mistral"

Mais qui parle l'occitan aujourd'hui?
Jean-Marc Villanova : "Une étude récente nous indique, il ne faut pas le cacher, qu'a peine 34% de la population du Languedoc déclare comprendre l'occitan. Les locuteurs naturels sont essentiellement issus du monde rural. Ce chiffre sera certainement encore en baisse dans les années à venir avec le départ des plus anciens. Mais nous devons rester optimistes et actifs. D'abord parce, comme je vous l'indiquais, le nombre de parents qui souhaitent que leurs enfants apprennent l'occitan est en forte évolution. D'une étude réalisée en 1991 à une plus récente de 1997, nous sommes passée de 48 à 63%. Les enfants trouvent dans cet apprentissage un aspect ludique, comme s'il pratiquait un instrument de musique ou écrivait une histoire fantastique. C'est cela notre chance à tous, savoir cultiver notre différence et repousser les méfaits uniformisant de la globalisation.

Pourquoi connaître l'occitan? Langue ou patois?
Jean-Marc Villanova : " Notre langue n'est pas un patois! Je le cris haut et fort. Elle est codifiée depuis des siècles, elle a une littérature riche, des troubadours à Joan Bodon, l'écrivain aveyronnais. Aujourd'hui, peu sont les gens qui ignorent que les parlers de l'espace occitans ne sont pas des patois. Certains, très marginaux, se complaisent à le dire, mais qu'importe, comme le chante Marti "Montségur se dreissa pertot", Montségur érigé partout. Cette image pour proclamer que ce n'est pas parce que les terres occitanes furent rattachées au royaume de France au XIII ème siècle, que l'espoir de survivance de notre civilisation est abandonné. Bien au contraire, tout dans nos comportements modernes, dans notre culture montre l'immuabilité de l'Occitanie et de sa langue. Connaître l'occitan c'est un atout pour l'épanouissement et l'intégration de chacun dans un cadre historique et géographique qui est notre richesse commune.