Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/06/2003

Course sur les traces de Paul Riquet

medium_entente-cap2.jpgLa Balade du Riquet course pédestre rejoignant Toulouse à Béziers le long du canal du Midi en empruntant les chemins de halage s'est déroulé les 8 et 9 juin dernier.

L'entente pédestre Balaruc le Vieux/Poussan était présente à ce rendez-vous éminemment placé sous l'esprit d'équipe et de corps. Cette course parcourue en relais de 5 sur 2 jours et ce sur 206 Km a permis à nos athlètes locaux de faire montre de leur forme actuelle. Courageusement après un entraînement sévère afin d'encaisser une course sélective et inhabituelle et où la première des difficultés et d'enchaîner, comme en cyclisme, les contraintes de la course à étapes. Etre au maximum de ses capacités sans entrer dans la zone rouge : C'est le pari de cette épreuve très rude! Cinq amies et néanmoins compétitrices passionnées se sont engagées dans l'aventure sur les traces de Pierre-Paul Riquet sous le nom de "Formule 5". Ca ne pouvait donc que gazer pour : Christelle Gonzales, Nathalie Navaro, Isabelle Alibert, Anita Garcia et Marie-Noëlle Federici! La conclusion de ce défi est glorieuse puisque les 5 compétitrices ont franchi la ligne d'arrivée main dans la main sur les Allées Paul Riquet se plaçant 3ème au scratch féminin. L'Entente se porte décidément bien!!

Marc Ayral ©

17/06/2003

Danse sur 16 roues!

medium_priscietadriencatalogue20032.jpg>Le club de Roller animé par Henry Gavy veut donner, en cette fin de saison, l'occasion de découvrir sa discipline sportive aux balarucois. Pour cela, quels plus beaux représentants du patinage artistique sur roller que le couple de danse champion d'Europe 2002 : Priscilia Brunet et Adrien Vignon?

Pour Henry qui vie le roller comme une passion dévorante, ce gala de prestige dans son village d'adoption : "C'est une forme de consécration. Adrien et Priscilia sont actuellement en compétition en Italie avec l'équipe de France. Qu'ils ai accepté de s'arrêter à Balaruc le Vieux, c'est aussi une forme de reconnaissance, venant des athlètes et de la fédération, du travail que nous fournissons en matière de formation des jeunes." Alors, ce dimanche, il faudra être au bord du plateau sportif de l'avenue de Montpellier. Le programme débutera par une démonstration des patineurs locaux, qui ont obtenu d'excellents résultats. Particulièrement, Mélissa Ely-Victoire, Laura Brateau et Stacy Reynes qui ont brillée cette année et ont encore l'objectif de figurer aux internationaux qui se déroule en Août. Mais un gala n'est pas une match, c'est une fête et un moyen pour le club local d'expliquer comment se déroule et quelles sont les règles d'une compétition de Danse sur roller? Bien sûr, la danse n'est pratiquée qu'en couple et comprend 3 épreuves obligatoires : Les danses imposées (valse, tango, paso doble), la danse création sur des thèmes plus modernes (jazz, samba) et la danse libre ou les jurés apprécient les difficultés techniques (portés, pas, retournements). La compétition se joue après avoir enchaîné les 3 sessions spécifiques. Chaque couple obtient un classement final unique calculé sur l’ensemble des épreuves qui bénéficient chacune d’un système de calcul basé sur l’application de coefficients. Ainsi, les difficultés de la Danse résident : dans l'exécution d’un schéma, à reproduire deux fois de façon identique, sur une musique imposée identique pour tous, dans l'exécution d’un schéma inventé par chaque couple à reproduire deux fois de façon identique, sur une musique choisie, dans l’exécution de pas, en parallèle ou à deux, et de portés plus ou moins complexes. Pour départager les concurrents, les juges disposent d’une cotation allant de 0 à 10.Très appréciée, la Danse est considérée comme étant la discipline où l'esthétisme règne sur la chorégraphie. La qualité de présentation est une priorité absolue afin de mettre en valeur l'harmonie du couple. Parfaire la présentation et la plasticité des mouvements, demande un énorme travail de technique individuelle et de couple. Mais le plus complexe dans ce sport réside, justement, dans la création d'un couple. Former un couple, c'est avant tout former une entité qui trouvera son équilibre dans la complexité, la complémentarité, la confiance, l'instinct. En cela Priscilia Brunet et Adrien Vignon atteignent le niveau de l'excellence. La section Roller du Foyer Rural aura peu souvent l'occasion de proposer au public amateur de patinage artistique et de danse un tel niveau de compétiteurs, plutôt artistes et créateurs que sportifs en cette soirée de début d'été.
Gala de patinage artistique danse en couple, Dimanche 22 juin 2003 à partir de 18 h 30 sur le Plateau Sportif et Scolaire de Balaruc le Vieux. Avec la Participation exceptionnelle du couple "danse" formé de Priscilia Brunet et Adrien Vignon Champion d' Europe et Champion de France 2002. Entrée gratuite.

Marc Ayral ©

15/06/2003

Une "oliveta" pour la Crique de l'Angle

Planter un arbre n'est jamais un geste anodin. Quelles que soient les circonstances cela représente toujours une forme de contribution à la protection de la nature et à son éternité.
Certes inconsciemment aujourd'hui pour les enfants de l'école élémentaire, mais avec application et enthousiasme , les oliviers et les tamaris se dressent sur un terrain du bord de l'étang de l'Angle. Avec la contribution des cadres du centre commercial détachés par Jean Lefebvre, leur directeur, la dotation de jeunes plants étaient prêts à se dresser sous le ciel des remparts balarucois. Trois adjoints avaient aussi relevés les manches pour creuser, tasser et arroser la terre du plantier. Jean Montagut, Roland Etre et Claude Gibely déployés comme des forestiers presque experts! En quelques minutes de travail, la plantation a remplacé le vil tas de gravas déversé par un irresponsable. Le monticule peu esthétique , n'est malheureusement, pour l'instant (?) que déplacé! Mais la symbolique de l'olivier -la paix- sera plus fort que les pollueurs toujours trop nombreux en ce site. Adultes et enfants autour "l'olea europea" piétine et tasse le sol de la cuvette de ruissellement. Les racines n'ont plus qu'a faire leur place et bientôt comme il y a 2000 ans les rameaux du noble arbre pourront être posés sur les têtes victorieuses sanctionnant le brave sportif. La Crique de l'Angle mérite de tels égards, mais plus encore! Le plan de sauvegarde et d'aménagement départemental se fait attendre. En attendant, élus, associations, école, entreprises locaux font de bonnes actions certainement insuffisantes mais l'oliveta (oliveraie) de la Crique de l'Angle et les récents ramassages de déchets contribue à une prise de conscience collective. Attendons la suite!

04/06/2003

4 tonnes de déchets au pilon!

Le ramassage des déchets de la Crique de l'Angle a réussi à réunir 25 balarucois décidés à ce que ce site soit plus accueillant pour le promeneur et l'utilisateur de ce bout d'étang : pêcheur, chasseur ou ornithologue.

Les associations réunies sous la bannière de l'Apogée et coordonnées par "Le Truc" ont jeté plus de 4 tonnes de détritus de toutes sortes. Jean-Marie Doire l'organisateur en tire un bilan plein d'enthousiasme teinté de réalisme : "Rassembler des personnes motivés au milieu du pont de l'Ascension c'était déjà une gageure! Ce que l'on peut noter, c'est que même s'il n'ont pas pu pour des raisons de sécurité participer au ramassage une classe de l'école élémentaire a été sensibilisée par leur instituteur, M Touret, qui a accompagné ses élèves pour leur expliquer l'importance de la sauvegarde d'un tel site. D'autre part, grâce à l'aide matérielle de la mairie nous avons pu sortir des déchets volumineux et encombrants, ce "coup de main" était indispensable. Il n'en demeure pas moins qu'il faut aller plus loin dans la défense de la Crique de l'Angle. Un véritable plan de sauvegarde doit être engagé en concertation avec tous les acteurs du site. Un autre aspects positif sur place Alex Evangelisti, le "manadier" balarucois nous voyant travailler s'est immédiatement et spontanément associé à nous pour effectuer cette tâche très ingrate.
Les nettoyeurs de ce chaud samedi se sont promis de recommencer et plus encore de continuer à sensibiliser élus et balarucois sur la nécessité impérieuse de sauver la Crique de l'Angle.

Marc Ayral ©

01/06/2003

La procédure de révision du PLU adopté en conseil municipal.

Le conseil municipal qui s'est réuni le 26 mai a adopté une série de décisions dont une qui va engager l'avenir de la commune : Le lancement de la procédure de modification du POS devenu depuis décembre 2000 par la loi dite de "Solidarité et renouvellement Urbain" (SRU)le Plan Local d'Urbanisme (PLU).

Max Serres en introduction de sa proposition de délibération a rappelé que son équipe, durant la campagne des élections municipales, avait promis la révision du POS. Il est vrai qu'un débat s'était engagé sur l'opportunité de modifier les présentes règles d'urbanisme local. La pression des administrés, propriétaires dans les Garrigues, pour accéder à la construction sur des surfaces inférieures aux obligations actuelles des 4000 m2 minima, et du marché de l'immobilier en inflation sur le bassin de Thau, a donc décidé les édiles locaux à s'inscrire dans les nouvelles dispositions que propose la loi SRU. Le maire a indiqué : "la commune dispose d'un POS régi par des dispositions anciennes dont la révision a été approuvée par le conseil du 23 février 93. Il convient de prendre en compte les mutations affectant la commune pour assurer son développement durable en conformité avec les grands équilibres fixés par le code d'urbanisme (L.121.1)et avec les dispositions particulières du littoral." Il a poursuivi en argumentant sur les trois axes qui vont structurer cette démarche : "Nous procèderons à l'étude d'un développement des surfaces en zone III NA en réduisant les minima des surfaces de terrain permettant ainsi une extension de l'urbanisation. Nous adapterons les dispositifs de gestion des eaux de ruissellement. Nous assurerons une meilleure protection de l'espace naturel et valorisation de l'espace rural." Cette définition de l'action engagée par le conseil devra s'inscrire dans le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) qui sera élaboré par la communauté d'agglomération. L'équipe municipale ouvre un dossier aux enjeux majeurs. Les balarucois seront associés "à l'occasion d'une large concertation" a précisé le maire. Il est vrai que la loi SRU au chapitre concernant le passage du POS en PLU prévoit sa révision en 7 étapes incontournables. Le conseil fixe l'objet de la révision, et le modalités de la concertation. Ainsi, associations locales mais aussi organismes ou établissement public seront informées. La deuxième étape concerne le préfet qui adresse au maire "son porter à connaissance" Ensuite, le maire organisera des réunions de travail avec les "personnes publiques intéressées". Par exemple, les associations de défense de l'environnement pourront demander au maire d'être consultées. Lors de la quatrième étape le conseil municipal aura a débattre sans vote, et ce deux mois au plus tard avant l'adoption définitive, du plan d'aménagement et développement durable. Le projet est ensuite adopté après l'avoir soumis aux personnes publiques associées et à enquête d'utilité publique. Dans quel délai les différentes étapes seront franchies? Impossible de répondre avec précision les acteurs de cette révision, on l'a vu, très nombreux! Pour le conseil municipal de Balaruc le Vieux il s'est simplement agi d'adopter à l'unanimité le lancement de la procédure de révision. L'étape la moins ardue!