Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/09/2003

La Fête du cheval

A l’occasion de la fête nationale du cheval, le Poney-Club le Mas et l’Association des Cavaliers du Bassin de Thau, organisent une randonnée chronométrée sur la Gardiole.

De nombreuses attractions et des baptêmes gratuits à poneys, à cheval et à calèche seront proposées aux amis de la plus belle conquête de l'homme.
Animée par Ismaël Martin et Gérard Chauchard , l’Association des Cavaliers de Thau, a depuis 3 ans pérennisé cette initiative : « Notre club à l'origine était centré sur des activités de loisirs, et depuis a su développer la pratique sportive par des actions de découvertes équestre. Nous formons des jeunes qui pratiquent toutes les disciplines de concours complet. Lorsqu'on visite le Mas le mercredi on devine chez nos jeunes un enthousiasme mêlé d’angoisse qui accompagne un premier galop comme l’abord d’un obstacle. » C’est en s’apprivoisant mutuellement que l’homme et le cheval se lient patiemment comme deux amis.
Dimanche 28 septembre au Mas (derrière carrefour) Fête du Cheval, Randonnée chronométrée à 9h00, à partir de 14h00 baptêmes équestres. Possibilité de restauration à La Grande Olivette pour 15 euros. Pour tout renseignement : 04 67 48 36 99.

21/09/2003

St Maurice est de retour!

La fête votive de Balaruc le Vieux, hommage des balarucois à leur St Patron, est pour la troisième année consécutive inscrit dans le calendrier des manifestation locale. Certes, cet événement se cherche.

L'an passé, un petit concert, un défilé de chevaux, un apéritif les moyens et les initiatives sont loin d'être à la hauteur de ceux des médiévales. Et pourtant la fête de Balaruc c'est la St Maurice, en atteste les textes vu par Albert Fabre qui indiquent : "De toute ancienneté, dit un compte de dépense, les consuls ont accoutumé d'acheter deux chapeaux et quelques rubans de soie pour faire courir et sauter pour la "Sollelnizaon", solennisation de la dite fête. On y dépense de 15 à 20 livres par an." Belle somme pour le XVIIème siècle! Aujourd'hui la St Maurice revient à pas feutrés. Loin du potentiel important de spectateurs que représente la vague touristique estivale, rien ne serait-il possible? La fête vouée à St Maurice et sa symbolique cultuelle et culturelle devra t-elle être sacrifiée sur l'autel du tourisme? Les balarucois ont une tradition à pérenniser. N'y a t-il pas plus belle fête que celle qui est construite par ceux qui la préparent et pour ceux - les mêmes- qui la vivent. Le Languedoc a une culture ancrée, riche des influences de son histoire. Un fête comme celle de la St Maurice se doit de reprendre sa place, toute sa place. A tous de se mobiliser! Dans ce cadre Jean Garcia mosaïste et élu a construit une autre mosaïque pour remplacer celle qui avait été sujet de controverse. On se souvient que l'auteur a revendiqué des droits sur le dessin qu'il avait réalisé à partir des armoiries de la commune. Après négociation et un chèque de 6500 € pour le réclamant il a été décidé de détruite la mosaïque litigieuse et de la remplacer par une autre dont le dessin respecte scrupuleusement le blason historique du village.
Ce dimanche 21 septembre à 10h30 place de la Mairie, la veille de la St Maurice, la nouvelle mosaïque sera inaugurée et bénit par le prêtre de la paroisse suivi d'un vin d'honneur.

Marc Ayral ©

13/09/2003

Le Club des remparts visite Midi Libre

medium_visite_midi-libre-16juin-001.jpgLe président Clément et son équipe ont accompagné les membres du Club des aînés visiter les infrastructures de Midi Libre à St Jean de Védas.

Les lecteurs assidus de notre quotidien, que sont les balarucois, ont pu découvrir comment est fabriqué le journal, du reportage à sa diffusion. Leur guide leur a donné un exemple qui leur a permis de comprendre la complexité de la chaîne d'information de la presse écrite : "Ce soir, un match de football se termine vers 22 h. Sur un stade à l'autre bout de la France, le journaliste sportif attend le résultat final pour compléter son article sur son ordinateur portable. Le dernier mot écrit, il se branchera à Internet avec un téléphone mobile pour envoyer le reportage à Montpellier. Au siège, on n'a pas attendu son texte pour préparer l'impression. Le contrôle des films qui servent à graver les 1200 plaques de métal pour l'impression des éditions de Midi Libre est bien avancé. A l'imprimerie, quelques mètres plus loin, des hommes nourrissent l'énorme machine de sa ration quotidienne de 30 tonnes de papier, 400 kilos d'encre et 1100 litres d'eau. Tout doit être en place pour l'impression des 150 000 exemplaires quotidiens (250 000 le week-end)". Vient ensuite la diffusion. Au petit matin, des centaines de livreurs à domicile ont reçu des transporteurs les journaux qu'ils distribuent aux abonnés de Midi Libre. Pour Balaruc le Vieux c'est Jean-Pierre Rimbert, membre du Club des remparts qui assure cette tâche. Vers 7h00 les 2600 points de vente, dont notre boulangerie, les premiers clients achètent leur quotidien. Dans quelques instants, les équipes de Midi Libre commenceront à préparer ce qui deviendra l'édition du lendemain.

07/09/2003

Thé dansant contre le cancer du sein.

Les bénévoles du Comité féminin du dépistage du cancer du sein (antenne du Bassin de Thau) se sont réunies afin d'organiser un thé dansant qui permettra aux participants de soutenir son action.

Denise Boury la bouillante volontaire balarucoise a rappelé l'importance du dépistage. "Depuis le 1er juin 1999, les femmes de 50 à 69 ans de l'Hérault peuvent bénéficier d'un dépistage gratuit, financé par le conseil général et les caisses d'assurance maladie de l'Hérault. Tout au long de l'année, Dépistages 34 , la structure de gestion du dépistage des cancers du département, adresse une invitation aux femmes de 50 à 69 ans qui leur permet de réaliser le test à leur convenance chez un radiologue agréé ou dans un Mammobile quand il se trouve dans leur commune. Le car sera présent à Balaruc le Vieux le 10 septembre de 9h00 à 12h00." En effet lorsqu’une femme a déjà réalisé un test de dépistage avant 70 ans, elle sera réinvitée jusqu’à 74 ans. Les invitations se font tous les 2 ans, c’est-à-dire 24 mois après le test précédent : en effet, l’efficacité du dépistage dépend de la régularité des tests. Les femmes qui n’ont jamais été dépistées ou dont la dernière mammographie date de depuis plus de 2 ans peuvent demander à leur médecin de leur prescrire désormais cet examen gratuit. Elles peuvent aussi s’adresser directement à leur radiologue s’il fait partie de la liste des radiologues agréés par la campagne de dépistage. Denise Boury précise : "Ce libre choix doit permettre à toutes les femmes de 50 à 69 ans de se rendre au dépistage et de contribuer activement à la réduction de la mortalité par cancer du sein" Et de conclure : "Plus la tumeur est détectée tôt, plus grandes sont les chances de guérison"

1er Rallye de la connaissance

L’association « Bougez avec nous ! » a présenté lors des journées des associations sa nouvelle initiative : Le Rallye de la connaissance !

Christine Rio animatrice au sein de l’association balarucoise explique quels en sont les objectifs : « Dans les années 70, les rallyes touristiques se sont développés et ont fait aussi des émules à Balaruc le Vieux puisqu’il en existait un encore récemment, avant que de disparaître. Nous en avons repris l’idée pour la remettre au goût du jour. Nous voulons faire connaître à tous mais notamment aux néo-balarucois le pays héraultais. Par la même cela permettra à des balarucois de faire connaissance avec d’autres. C’est un constat, la vie actuelle isole. Le Rallye de la connaissance est donc un bon moyen de sortir et de découvrir gens et pays ! ». Le principe est simple. Il est basé sur le jeu. Comme un grand jeu de piste pour tous. La recette est la suivante. Pour faire un bon rallye prenez une bonne palanquée de curieux, joyeux et aimant le jeu. Donnez leur des énigmes, une feuille de route et communiquez leur une grosse louche de bonne humeur. Au départ dite leur bien : « c’est pas une course, les rapides seront pénalisés ! » Seuls ceux qui auront l’esprit de réparti et de curiosité seront gratifiés par l’invention d’un nouveau trésor : Un bon repas champêtre préparé par Yannick Sevennec ! Pour finir saupoudrez de suspense et d’un filet de culture générale. Dégustez avec le dernier Quid et le dico de votre choix !
Le 1er Rallye de la connaissance aura lieu le dimanche 14 septembre, les inscriptions sont prises jusqu’au 11 septembre auprès de Nathalie Sevennec en téléphonant au 04 67 43 18 50. Participation au frais : 10 euros par personne 5 euros pour les enfants jusqu’à 12 ans.

« La chapada de vendemias »

La coutumière « chapada de vendemias », repas des vendanges, organisé par le Club des remparts, aura lieu le samedi 13 septembre à midi.

Francine Clément et Louise Azaïs en habit médiéval ont présenté les futures animations dont ce banquet de rentrée qui rassemble tous les amateurs de bonne chère. L’occasion pour tous les amis et membres du Club de se rassembler dans une ambiance que le baromètre annonce au beau fixe. Après la torride période estivale et les récoltes rentrées, voilà des agapes qui comme le voulait la tradition fêtent l’équinoxe d’automne. Un vieille fête païenne qui rappelle que Balaruc est un vieux village vigneron. Cette célébration est aussi l’occasion d’annoncer un événement cultuel d’importance pour le village des remparts : La St Maurice ! Fin d’une cycle début d’un autre. Les saisons s’enchaînent et rappellent à tous que « le temps » comme disait Hubert Nyssen « n’est temps que parce qu’il passe ! » En attendant mangeons et ripaillons ont l’air de dire les animatrices du Club des remparts qui ont composé un menu aux « petits oignons » ! Les amateurs de « gamelle » conviviale où ça chante, où ça rit peuvent s’inscrire au plus tard le mardi 9 septembre en téléphonant au 04 67 18 83 09. Prix du banquet : 15 euros pour les adhérents du club, 20 euros pour les sympathisants.