Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/03/2004

Patinage à roulettes!

Les 28 et 30 mars dernier les patineuses balarucoises ce sont qualifiées pour l'open danse de Douvaine qui se déroulera ce week-end.

La préparation va bon train, programme courts, les imposés, programme long, le libre, et danse imposée sont répétées, ressassées, récitées jusqu'à l'épuisement. La concurrence dans la compétition savoyarde s'avère d'un excellent niveau. Les trois principales représentantes du Roller club, Stacy Reynes, Laura Brateau et Mélissa Ely-Victoire sont consciente qu'elle vont devoir se surpasser pour engranger les meilleurs résultats. Leur entraîneur, Henri Gavi, est confiant : "Nos filles sont en formes toutes les compétitions de l'hiver ont été marquées par de bons résultats , il ne leur restent plus qu'à prendre conscience de leur potentiel et à être sûre et sereine, ainsi tout se passera bien."D'autant que l'année rolleristique n'est pas encore achevée et se prolonge par le gala de Lattes-Maurin, le 5 juin et le gala local qui aura lieu le 12 juin à 20h30 sur le plateau sportif. Les compétitrices locales pourront ainsi démonter que leur travail a été couronné de progrès. Enfin deux autres rendez-vous permettront aux patineuses de se présenter au public poussanais, le 13 juin et la saison se terminera en point d'orgue à l'occasion du stage national de danse conduit par l'entraîneur de l'équipe de France. Encore des acquisitions supplémentaires en perspectives qui leur permettront de démarrer en septembre la nouvelle saison sous les meilleurs auspices.

Marc Ayral ©

27/03/2004

Réunion de la délégation de l'éducation nationale

Edwige Théron, présidente de la délégation de Frontignan de l'éducation nationale a réuni récemment le conseil d'administration de la structure départementale à Balaruc le Vieux.

En ouverture de la réunion l'ex-adjointe au maire de Balaruc les Bains a indiqué : "Je me réjouis de l'attention qui est portée par les élus à l'école laïque et à ses élèves." Poursuivant : "La délégation de Frontignan est composée de 15 délégués et de 23 écoles. Chaque école a son délégué. Pour ma part je suis heureuse de réunir, dans le village où je suis déléguée des deux écoles, une équipe soudée et volontaire". Après le propos d'accueil de l'adjoint aux écoles, Roland Être, les délégués du département ont débattu sur différents thèmes dont le "grand débat sur l'école" qui va occuper élèves, parents et enseignants en avril. Le contenu du bulletin interne "liaison 34" a été défini, une discussion autour de la présence des délégués dans les écoles privées sous contrat et la préparation de l'enquête départementale sur la sécurité. En fin de réunion Alain Baudot, inspecteur, est venu remercier les participants du travail accompli, notamment dans l'aide apportée aux rapports que les enseignants entretiennent avec les municipalités.

Marc Ayral ©

07/03/2004

Origène rejoint St Maurice à Balaruc!

Le centre paroissial de Balaruc -l'Origénium- a été inauguré ce samedi en présence de près de 200 personnes.

Michel Escriva, le prêtre de la paroisse a ouvert cette cérémonie amicale par un mot d'humour : "Pour inaugurer cette maison nous ne couperons pas de ruban mais ignorant qu'il allait pleuvoir j'ai pris de l'eau bénite." Après une prière réunissant la voix de tous les croyants présents il les en aspergea généreusement. Puis il lu un discours écrit sur trois feuillet. Fait rare pour cet orateur de talent! Mais la consécration de cette maison a un caractère émotionnel que le prédicateur souhaitait, ainsi, sans nul doute, dépasser. Il souligna l'acte généreux et fondateur de cette maison : "Léoncie Cauvy en léguant ce terrain des "Cerisiers" à la paroisse nous permet aujourd'hui d'être réuni pour ouvrir ce lieu qui permettra de partager, méditer et réfléchir." Après une allusion malicieuse à la rumeur selon laquelle il allait aménager en ces lieux, "je démens une nouvelle fois", il entama avec la gourmandise du verbe d'un dominicain, la partie de son propos consacré à Origène. Balaruc a de la chance! Une paroisse pour deux communes et cet Origénium au mitan des deux villages! Une leçon d'intercommunalité qui aurait plu aux élus absents! "Origène est un éminent philosophe, théologien et prêtre chrétien du IIème et IIIème siècle. Il est l'une des grandes figures de l'école d'Alexandrie dont il fut le recteur dès l'âge de dix-huit ans." Précisa Michel Escriva. Apologiste d'une rare fécondité, il mit au point une méthode d'étude de l'Ancien Testament et fut, ainsi, le fondateur de l'exégèse biblique. Mais, accusé de dénaturer la foi chrétienne, il fut cruellement torturé et mourut de ses blessures. Comme un autre martyr, Saint Patron de la paroisse unie de Balaruc : St Maurice! "L'énergie toute méditerranéenne d'Origène à commenter les Ecritures et à annoncer Jésus Christ m'a inspiré la dédicace de cette maison de quelques 194m2 consacrée à l'échange, au dialogue et à l'accueil" Entre Cacaussels Pech Méja et les plus lointains Vignés, l'Origénium de Balaruc est ouvert!

Marc Ayral ©

01/03/2004

Moïse honoré par l'UFAC

La récente assemblée générale de la section locale de l'union fédérale des anciens combattants vient d'élire le populaire Moïse Rouvière au poste de membre du conseil d'administration des anciens combattants de l'UFAC.

Mobilisé le 3 septembre 1940, Moïse Rouvière, a intégré son régiment le 112ème d'infanterie alpine. Il intègre une Section d'Eclaireur Skieur (SES) stationnée à St Martin de Vésubie dans le Comté de Nice. On se souvient que 3 mois avant, le 10 juin 1940, l'Italie déclare la guerre à la France. Les éclaireurs skieurs sont au plus près de la frontière et,de fait, défende le territoire national sans qu'aucune ligne de résistance n'ait été entamée. Rappelons que les éclaireurs skieurs de la 1er section du 112ème RIA ont été citées à l'ordre de l'armée et que la 2ème section du 112ème RIA l'a été à l'ordre de la division. C'est dire que pour Moïse Rouvière, 93 ans, cette élection est comme un hommage qui lui est rendu. Il le prend avec modestie : "Lorsque Jules Crine m'a proposé de remplacer le regretté Louis Orenga, j'ai hésité car je ne suis pas un expert dans le domaine administratif. Mais Jules a été rassurant en m'indiquant qu'il était important que les anciens combattants 39/45 soient par ma voix représentés." Par ailleurs lors de cette réunion, la section locale de l'UFAC a fait le bilan de l'année écoulée. Parmi les satisfactions, l'adhésion de 64 adhérents et des comptes bien tenue ont obtenu les félicitations du président départemental Roger Autié. Pour tout renseignement : UFAC permanence le 3ème mardi de chaque mois, maison des associations. Tél. : 04 67 48 55 70.

Marc Ayral ©

La Fnaca manifeste!

L'anniversaire du 19 mars 1962 est une date sacrée pour les adhérents de la Fnaca et les anciens combattants d'Afrique du Nord. Il faut rappeler que c'est le 19 mars 1962, à midi, que prend officiellement effet un cessez-le-feu qui met fin à huit ans de guerre en Algérie.

Cette date représente, au yeux de cette fédération, une journée du souvenir au même titre que le 11 novembre ou le 8 mai. Pour son représentant local, Jean Jaeger : "Après la tentative du gouvernement de déplacer cette journée au 5 décembre et l'échec qui en a découlé, notre devoir nous commande de nous mobiliser pour prouver que le 19 mars est la seule date historique pour honorer les victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie." Dans ce cadre les adhérents et amis de la Fnaca sont invités "à participer nombreux" à toutes les cérémonies car "Nous sommes la seule fédération représentative des anciens combattants d'Afrique du Nord, la présence de toutes et de tous est indispensable." Conclut Jean Jaeger. Le programme des cérémonies est le suivants : Vendredi 19 mars 2004 à 11h30 : Rassemblement devant la mairie, dépôt de gerbes au monument aux morts. Remise de décorations. Un apéritif offert par la municipalité clora la cérémonie.

Marc Ayral ©