Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/04/2005

La porte de l’église

medium_blvx-eveque-beni-porte.jpgMichel Escriva, prêtre de la paroisse de Balaruc, avait invité, ce samedi, Monseigneur Guy Thomazeau à bénir la nouvelle porte de l’église de la commune balnéaire.

A 18h00, l’évêque du diocèse de Montpellier, coiffé de la mitre, après avoir salué et remercié de son soutien le maire, Didier Sauvaire, gravit les marches du perron de l’église, et, face aux 200 fidèles, n’ayant pu entrer dans l’église, exprima sa joie d’avoir à bénir la porte de l’église. A près la bénédiction, les trois coups symbolisant l’ouverture de la « maison de Dieu », la messe débuta dans une joie et une ferveur partagée par toute la communauté catholique balarucoise. Mgr Thomazeau dans débuta son sermon par : « l’espoir que les fidèles est un cœur aussi lumineux que la clarté de cette église » Il prolongea son homélie dans un propos sur ce qui est « l’essentiel » de la vie : « Bien des choses attirent hommes et femmes au futile à un matérialisme devenu une contagion envahissante qui privent l’humanité de sa liberté. Alors le bonheur n’est pas dans le temps qu’on consacre à ses activités. Le bonheur est dans le temps que chacun consacre au temps qu’il donne à l’autre et à la connaissance de Jésus Christ »
Sourire, regard clair, geste d’ouverture et de paix, Mgr Thomazeau, a donné aux croyants présents l’occasion de la prière et de la réflexion. Au sortir de la messe, la communion de tous les catholiques balarucois autour de leur prêtre et de leur évêque s’exprimait sans détour, comme Claude : « Michel et l’évêque ont donné à cette bénédiction une dimension spirituelle forte en toute simplicité, c’est aussi cela « l’essentiel ».

Marc Ayral ©

16/04/2005

Une piste cyclable d’utilité publique

L’enquête d’utilité publique en vue de la création d’une piste cyclable, qui reliera l’est agathois à Balaruc les Bains en passant par le nord du bassin, bat son plein. Le commissaire enquêteur, Georges Rivieccio, a commencé à recueillir les avis des associations ou des particuliers sur le bien fondé ou pas d’un tel projet. Cette enquête se prolonge jusqu’au 15 avril.

Le pays de Thau, très déficitaire en matière de piste cyclable, va d’un coup d’un seul se voir ajouter 20,5 km à l’existant. Il faut dire que ce n’est pas du luxe ! Les quelques tronçons de pistes cyclables sont disséminés çà et là et dangereux ou peu entretenus. De plus, les usagers les empruntant, très hétérogènes, comme entre Balaruc et Sète vont de la voiturette au cyclomoteur en passant par le motard pressé qui en cas de bouchon après l’usine Lafarge s’y lance jusqu’au rond point de Balaruc, sans oublier l’automobiliste qui l’a confond avec une bande d’arrêt d’urgence. Ces constats navrants ont été pointés par plusieurs rapports officiels et ont encouragé, il y a 3 ans, l’ex charte vignes et étangs, dirigée alors par Manu Parra, à lancer le projet d’une liaison intercommunale reliant l’est agathois à l’ancienne gare de Balaruc les Bains. Ainsi, cet aménagement cyclable du nord du bassin de Thau va joindre 8 communes : Agde, Marseillan, Loupian, Mèze, Bouzigues, Balaruc le Vieux, et Balaruc les Bains. Pour le Conseil Général qui est l’initiateur et le financeur du projet pour un coût de 4,2 M€, cette piste s’inscrit dans le schéma directeur national dit «du Léman à la mer », pour la liaison sud est et « des 2 mers » pour la liaison sud ouest. Cette piste a pour but, selon ses concepteurs, de favoriser le développement touristique local en l’orientant sur ce qui fait les spécificités économiques et culturelles du Bassin de Thau : La viticulture, le pêche, la conchyliculture, les musées, le canal du Midi. Exclusivement réservée aux deux roues non-motorisées la nouvelle piste sera tracée pour une partie en voie partagée avec la circulation routière et pour l’autre partie en « voie verte ». Trois aires d’arrêts seront aménagés à Marseillan, au Grand Baugé entre Marseillan et Mèze et au Mas d’Argent dans la Crique de l’Angle. Parmi les chemins empruntés il y aura la plate-forme de l’ancienne voie ferrée d’intérêt local Sète-Mèze. Des lieux méconnus pourront ainsi s’offrir aux passionnés de la petite reine. Parmi ceux-ci la Crique de l’Angle, pourtant si décriée, car souvent à l’origine de « blum » d’alexandrium, est pourtant un site remarquable. Le train y passait jusque dans le milieu des années 80 pour charger la bauxite à la trémies qui enjambait alors la Rn113 à Loupian. De nombreux ouvrages d’art, ponts, passerelles, passages à niveau la jalonne encore. Les cyclistes pourront jeter un autre regard sur ce coin de Thau.
Les plus anciens d’entre-eux se souviendront qu’un jour de 1984 un dernier train spécial de voyageurs relia Méze à Monaco en passant sur cette voie et amenant ainsi le club du 3ème âge local visiter le « Rocher ». Comme quoi tous le chemins mènent à Rome. La future piste cyclable n’y dérogera pas non plus.

Marc Ayral ©

01/04/2005

Petit bilan au pays du Ping !

La dernière journée du championnat par équipe s’est déroulé le week-end dernier. De bons résultats ont été enregistrés par les pongistes balarucois.

L’équipe 1 a arraché la victoire sur Marvejols. Cette performance permet le maintien en régionale 3. Ouf ! L’équipe 2 a battu cette de Caux et termine sur la première marche du podium. Bravo ! Les équipiers vont donc disputer le titre de D1 le 22 mai et accèdent à la division supérieure. Les quatre autres équipes ont tenu leur objectif en se maintenant dans leur division respective. Quant au féminine, leur début et prometteur puisqu’elle termine à la 3ème place de leur championnat de régionale 2. Par ailleurs, les pongistes scolaires animés par Françoise Bédès ont porté très haut les couleurs balarucoises en remportant 10 titres sur 12 dans le tournoi individuel et le challenge inter-classe 2005. Pour tout renseignement sur la pratique du tennis de table, contacter Sandrine Ivars au 04 67 43 36 29.

Marc Ayral ©

Ca roule bien pour les patineurs !

Le trophée de l’Hérault de patinage à roulettes qui s’est déroulé à Montpellier a accueilli 222 patineurs venus de toute la France. Il était qualificatif pour le championnat de ligue.

Pour cela, il fallait se placer dans les 3 premiers de sa catégorie. Les balarucois sur roulettes étaient bien sûr présents avec une délégation de 19 compétiteurs toutes catégories confondues. Les résultats sont les suivants : Catégorie départementale 1 : Herviou Justine 10ème, Ely-Victoire Léa 11ème, Dupriez Camille 7ème, Yuste Clémence 8ème, Belmonte Perrine 10ème. Catégorie départementale 2 : Benard Lucie 2ème, Combarnous Marjorie 3ème. Catégorie départementale 3 : Starantino Sandra 3ème, Jonquet Auriane 4ème. Catégorie régionale 2 : Belmonte Quentin remporte le trophée de l’Hérault et a été chaudement encouragé et félicité par Henri Gavi l’inamovible coach balarucois. Brateau Olivia 4ème, Lengèle Gaëlle 7ème, Lengèle Emeline 10ème. Catégorie régionale 5 : Tadéo Emilie 2 ème. Catégorie Nationale niveau 1 : Leblanc Pauline monte sur la première marche du podium, bravo ! Lengèle Gaëlle 2ème. Catégorie cadette nationale : Reynes Stacy 2ème, Ely-Victoire Mélissa 3ème. Catégorie jeunesse nationale : Brateau Laura 4ème. La prochaine compétition, le championnat de ligue, aura lieu les 9 et 10 avril à Poussan. Les passionnés de Roller se donneront ensuite rendez-vous à Montpellier à la salle Albert Batteux de Garosud du 5 au 8 mai pour l’Open international de danse solo et couple. Nos danseuses y auront cœur d'y briller d’autant que cette compétition est qualificative pour les championnats de France en couple et pour les championnats d’Europe en solo, à vos patins mesdemoiselles et messieurs !

Marc Ayral ©

ADSL du nom de Désiré !

Seule commune à ne pas être équipée du haut débit, alors que les commune avoisinantes, depuis 3 ans au moins, échangent fichiers et images à coup de giga octets, les internautes de Balaruc le Vieux se contentant d’un maximum de 56 kilo octets.

L’Adsl arrive le 1er juin, France télécom l’affirme ! Ce sera une date a marquer d’une pierre blanche pour les internautes balarucois de plus en plus nombreux a s’impatienter devant leur écran et à pester contre ce que l’on appelle la fracture numérique ! Rendez-vous courant juin pour devenir enfin internaute à part entière !

Marc Ayral ©