Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/06/2005

Alain Barry nouveau président du Rotary-Club Sète Bassin de Thau

medium_alain_barry_1.jpgAlain Barry, le balarucois, succède à José Llopis, le sétois, à la tête du Rotary.

La présidence de l’ancien restaurateur de Sète – créateur de Buffalo-Grill- est situé selon ses termes « à un moment fort de l’histoire du Rotary en général et de notre club en particulier ». La fin de l’année du centenaire du plus ancien club service et le 10ème anniversaire du club « rotathaurien » vont donner l’occasion à Alain Barry de poursuivre le travail remarqué de son prédécesseur auquel il a rendu hommage : « José Llopis a donné à cette année rotarienne qui s’achève une dynamique construite sur des opérations de solidarité ou humanitaire qui feront date . Pour mémoire, partenariat avec le service enfance - jeunesse municipal pour faire découvrir Euro-Disney à des enfants issues de milieux défavorisés, aide et soutien à l’action de la Snsm avec la seconde édition de l’Île Solidaire, financement d’une action en faveur des handicapés. La liste est longue ». Alain Barry ému a reçu les insignes rotarien de sa charge pour l’année 2005-2006, il a tracé les grandes lignes des actions fortes qu’il souhaite engager avec son équipe : « Pour moi le club est d’abord un rassemblement d’amis motivés autour d’une volonté commune, Servir ! Ce n’est pas qu’un mot, ce sont des actions concrètes simples et locales ou plus complexes et qui font du Rotary l’un des acteurs mondiaux les plus importants dans l’action humanitaire ». Localement, Alain Barry est aussi connu pour l’organisation de l’action de collecte de sang « Mon sang pour les autres » qui n’a cessé d’enregistrer à Balaruc le Vieux un nombre croissant de jeunes donneurs. » Il est aussi investi dans la vie locale de son village, Balaruc le Vieux, puisqu’il est avec ses amis du Truc et des Mourres de Porc le créateur de l’animal totémique de Balaruc, le Muge. Pour Alain Barry cette nouvelle responsabilité est pour lui l’occasion de consacrer « encore un peu plus de mon temps à aider et à soutenir des actions de solidarité, si importantes dans la marche du monde actuel ! »

Marc Ayral ©

18/06/2005

La Scène Nationale se présenta à Balaruc !

medium_dscn1171.jpgLa présentation du programme de la Scène nationale de Sète du Bassin de Thau a eu lieu ce vendredi devant une poignée de balarucois curieux de découvrir la richesse et la diversités des spectacles de la prochaine saison.

Mise en scène dépouillée, décor minimaliste, Françoise Bauer en responsable du développement culturel territorial, assistée de Clémence Donnard, a patiemment détaillé le menu très copieux de la scène nationale version 2005-2006. Elle a tout d’abord rappelé « l’ancrage progressif de la scène nationale sur toutes les communes de Thau. L’un de nos objectifs majeurs étant de contribuer à l’aménagement artistique et culturel. En une phrase, toucher plus de public. C’est permettre aux artistes, grâce à cette nouvelle proximité, de jouer plus souvent et devant tous les types de public ». La diversité, est le maître mot de la nouvelle programmation « Théâtre, danse, arts du cirque, chanson, jazz, lyrique et musique classique permettront de satisfaire tous les goûts et toutes les aspirations à l’enrichissement culturel.» On pourra ainsi voir un Richard III avec Philippe Torreton, un Nabucco de Verdi par l’Opéra national de Cracovie, Bernard Lavilliers interprétant des chants de marins ou André Minvielle et Marc Perrone en alchimiste jazzo-rappo-occitan. Le jeune public ne sera oublié puisque c’est 8 spectacles, disséminés dans les différentes communes, qui seront proposés aux enseignants et au public familial. Peut-être une représentation aura t-elle lieu à Balaruc le Vieux sur le temps scolaire ? Parmi les points importants la politique tarifaire a été évoquée par le binôme à Balaruc. « Nous souhaitons permettre même au plus modeste d’accéder aux spectacles de la Scène nationale, tarifs, abonnements multiples sont proposés et chacun pourra s’y retrouver avantageusement » Pour en savoir plus, la plaquette de la Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau est disponible en mairie ou en appelant au 04 67 74 32 52.

Marc Ayral ©

17/06/2005

La Scène Nationale se présenta à Balaruc !

medium_dscn1171.2.jpgLa présentation du programme de la Scène nationale de Sète du Bassin de Thau a eu lieu ce vendredi devant une poignée de balarucois curieux de découvrir la richesse et la diversités des spectacles de la prochaine saison.

Mise en scène dépouillée, décor minimaliste, Françoise Bauer en responsable du développement culturel territorial, assistée de Clémence Donnard, a patiemment détaillé le menu très copieux de la scène nationale version 2005-2006. Elle a tout d’abord rappelé « l’ancrage progressif de la scène nationale sur toutes les communes de Thau. L’un de nos objectifs majeurs étant de contribuer à l’aménagement artistique et culturel. En une phrase, toucher plus de public. C’est permettre aux artistes, grâce à cette nouvelle proximité, de jouer plus souvent et devant tous les types de public ». La diversité, est le maître mot de la nouvelle programmation « Théâtre, danse, arts du cirque, chanson, jazz, lyrique et musique classique permettront de satisfaire tous les goûts et toutes les aspirations à l’enrichissement culturel.» On pourra ainsi voir un Richard III avec Philippe Torreton, un Nabucco de Verdi par l’Opéra national de Cracovie, Bernard Lavilliers interprétant des chants de marins ou André Minvielle et Marc Perrone en alchimiste jazzo-rappo-occitan. Le jeune public ne sera oublié puisque c’est 8 spectacles, disséminés dans les différentes communes, qui seront proposés aux enseignants et au public familial. Peut-être une représentation aura t-elle lieu à Balaruc le Vieux sur le temps scolaire ? Parmi les points importants la politique tarifaire a été évoquée par le binôme à Balaruc. « Nous souhaitons permettre même au plus modeste d’accéder aux spectacles de la Scène nationale, tarifs, abonnements multiples sont proposés et chacun pourra s’y retrouver avantageusement » Pour en savoir plus, la plaquette de la Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau est disponible en mairie ou en appelant au 04 67 74 32 52.

15/06/2005

Conseil Municipal du 12 juillet 2005

Le conseil municipal qui s’est déroulé le 12 juillet a délibéré sur 16 points inscrits à l’ordre du jour.

Parmi ceux-ci on quatre ont attiré une attention particulière des élus : les demandes de subventions pour l’aménagement du square de l’impasse des 4 vents, le maire a indiqué : « L’aire actuelle située impasse des 4 vents, insérée au milieu de l’habitat individuel, composée d’une aire de jeux de vélos, roller, patins à roulettes en enrobé et de jeux disséminés sur le pourtour est un espace peu « végétalisé » qui constitue une étape transitoire avant l’aménagement d’un « square » plus grand permettant d’accueillir agréablement et en toute sécurité aussi bien les jeunes enfants que leurs accompagnateurs. Ce projet dont le montant estimé des travaux est de 152 409 euros peut faire l’objet d’une participation financière du Département et de la Communauté d’agglomération. » Les élus ont voté pour à l’unanimité. D’autre part l’association le STADE BALARUCOIS a sollicité et obtenu une subvention de fonctionnement pour le club de football au titre de la saison 2004/2005 d’un montant de 1 280,00 €. Deux autres points d’ordre du jour ont focalisé les élus l’enquête préalable sur le traitement et le rejet des eaux usées de la commune de Montbazin et le statut de l’agence postale installée dans le vieux village : Concernant le traitement des eaux usées de Montbazin le Marx Serres a précisé : «qu’il est procédé à une enquête publique préalable à l’autorisation requise au titre de la loi sur l’eau en vue de la construction d’une nouvelle station d’épuration pour la collecte et le traitement des eaux usées de la commune de Montbazin. La future station d’épuration de type lagunage naturel aéré sera implantée sur le site de la station actuelle et réutilisera l’ensemble des bassins existants. Comme il est dit dans l’exposé des contraintes du milieu : « La part de rejet restera identique. Le rejet des effluents traités s’effectuera dans l’Avène à 3 km de la ressource en eau d’Issanka, captage alimentant la ville de Sète et à 7 km de l’Etang de Thau. L’Avène est un cour d’eau caractérisé par de fortes variations de débit se traduisant par des périodes d’étiage très critiques pendant lesquelles certains tronçons sont complément à sec… » Le maire a poursuivit : « En période d’étiage, le rejet du lagunage de Montbazin constitue le seul apport liquide de la partie amont de l’Avène. Notre commune se situant en aval du projet, et connaissant déjà des nuisances, notamment olfactives souhaite que soit bien pris en considération : la protection des ressources en eau potable (sources d’Issanka), le respect de la qualité des eaux superficielles de l’Avène, la protection des usages liés à l’Etang de Thau et de sa qualité ». Après débat le vote a donné un résultat mitigé, fait rare pour le signaler, 6 voix pour, 4 contre et 3 abstentions. Les élus se sont ensuite penchés sur le sort de La Poste qui est une agence postale avec une agent vacataire de la poste partiellement indemnisée par la Mairie. Le maire a informé les élus de la situation : « La Poste propose de faire passer le bureau sous statut de la Poste y compris son personnel ou de le maintenir en agence postale communale avec la mise en place d’une convention de partenariat entre la Poste et la Commune qui s’engage à assurer la gestion avec du personnel territorial et à délivrer les services postaux au nom et pour le compte de la Poste. En contrepartie la poste verse une indemnité compensatrice de 800,00 € par mois. La volonté municipale a toujours été de maintenir et d’offrir un service public de qualité aux habitants de la commune. La prochaine urbanisation de la zone dite des « Vignés » qui s’organise sur plus de 12 hectares, espace qui doit accueillir un tiers supplémentaire de la population est à l’origine de la réalisation d’un groupe maternel avec restaurant scolaire. Il est important que le service public de la Poste se développe et offre des produits et des services de qualités à ses usagers. Dans ce contexte, je vous propose de nous prononcer sur la création d’un véritable bureau de Poste à Balaruc le Vieux. » Les élus ont voté pour à l’unanimité.

Marc Ayral ©

13/06/2005

16ème Fête de la Musique

Le balarucois entretiennent, par l’intermédiaire de l’association jeunesse et loisirs la désormais traditionnelle Fête de la Musique.

Ainsi, comme depuis 16 ans les jeunes du village des remparts fédérés par Corinne Mauro propose aux balarucois un programme bâti autour de jeunes talents locaux et de musiciens et chanteurs confirmés. De 20h à très tard dans la nuit les artistes se succéderont à commencer par la toute nouvelle chorale de l’école dirigée par M. Touret puis viendra Jean-Luc Demangeclaude qui chantera les standards de Johnny Hallyday ; Emilie puis Ludivine proposeront des chansons du répertoire de la variété française et internationale. En vedette, ce sera Roland Berthier et Jean-Jacques Lafon en exclusivité avant sa tournée d’été avec son spectacle intitulé « Le Géant de Papier ». Jean-Jacques Lafon disque d’or en 1985 présentera son dernier album « allume le soleil ».Les spectateurs pourront se sustenter en réservant une paëlla aux fruits de mer. Pour cela les personnes intéressées doivent réserver jusqu’au 16 juin auprès de La Poste, La Caravelle, la boulangerie Nato, la ferme à Lily et le traiteurs les thermes aux maîtres. Le prix du repas est de 11euros, l’entrée au spectacle est gratuite. Pour tout renseignement : 04 67 18 40 00 ou le 04 67 18 89 00.