Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/05/2006

RETRO : Georges Cantin

medium_aquarelle-g-cantin.jpgCette année nous aurons le plaisir de retrouver Georges Cantin au Pavillon Sévigné à Balaruc les Bains pour une exposition « Rétrospective » de quatre années d’huiles (à la brosse et au couteau) et d’aquarelles figuratives. Cette exposition à lieu du lundi 29 mai au dimanche 11 juin 2006 de 10h à 12h00 et de 15h à 18h

Nous y retrouverons les paysages de notre région, les Aresquiers, le Pic Saint Loup, le lac du Salagou, Sète et sa « marine » en passant par la lagune de Venise et bien sur, les aquarelles de son village de Balaruc le Vieux ou est installé son atelier... Un voyage sur la toile et le papier fort agréable.

On peut également retrouver quelques-unes de ses peintures sur le site http://www.arts-up.info/georges_cantin/cimaise.htm et retrouver également tous les artistes de la région et bien au-delà de nos frontières.

Georges Cantin
8, rue de la République
34540 Balaruc le Vieux
Tél. : 04 67 43 09 39
Port. : 06 62 61 68 39
E-mail : georges.cantin@tiscali.fr

28/05/2006

Un atelier du cœur !

medium_blvx-un_atelier_du_cœur.jpgDeux balarucoises Laurence Taurrière et Yannick Lopez viennent de créer une association dont le but est de permettre aux plus démunis d’accéder à la coupe de cheveux ou à divers travaux de couture. C’est « 1 service pour tous».
L’association est le fruit d’une réflexion et même « d’une gestation de 9 mois » précise Yannick dans un sourire. Le constat est navrant poursuit Laurence : « Nous ne sommes ni l’une ni l’autre des tops modèles. Dans nos métiers respectifs, la coiffure et la couture, il est de bon ton d’avoir un profil approchant de ceux des filles de magazines. Nous vivons, à cause de notre différence, une sorte d’exclusion ou de ségrégation. Nous avons décider de sortir de notre isolement en créant cet atelier solidaire, ouvert à ceux qui comme nous sont exclus et souvent en difficulté financière. » Le principe est simple. Chômeurs, rmistes, retraités, parents ou enfants issus de familles nombreuses, toutes personnes en difficultés pécuniaires momentanées, peuvent, avec l’adhésion modique de 2 euros et un coût de la prestation très faible, bénéficier de la dernière coiffure à la mode ou d’un ourlet au pantalon. Pour en arriver à exercer leurs compétences respectives, Laurence et Yannick on dû convaincre le maire de les aider : «Il a fallu être probante et tenace, mais le sens de notre démarche a plu aux élus ». En quelques mois, l’ancien local du comité des fêtes était transformé en atelier de couture et en salon de coiffure. Ouvert il y a quelques jours à peine, le bouche à oreille a déjà produit ses effets : « Notre but est dès lors atteint et même au delà de nos espérances. Sortir de notre isolement, proposer un service et faire se rencontrer des gens. Il n’y a qu’a les voir partir contents. » Basé sur la convivialité, elles ne se privent pas d’une bonne rasade de rire / Venir ici, c’est aussi comme recharger ses accus, faire un break de la morosité quotidienne. Des amies comme Nathalie Brimo viennent aider le binôme. Ce qui rend Laurence évocatrice : « Nous sommes des admiratrices de l’œuvre de Coluche. Il savait que donner c’était recevoir. A notre niveau, nous essayons d’appliquer cette morale ! »
Pour tout renseignement : 1 Service pour tous, Place Pradel (face à l’école), tél. : 06 21 66 74 61.

Photo : Yannick, Laurence et Nathalie, un atelier du cœur.

Marc Ayral ©

27/05/2006

Ecole maternelle : Premiers coups de pelles.

medium_blvx-premiers-coups-de-pelles.jpgLes premiers coup de pelles viennent de mettre fin définitivement à la vocation viticole du dernier terrain cultivé dans le village.

« Pour la bonne cause !» s’exclame depuis de nombreuses années les deux adjoints chargés des écoles à savoir Norbert Chaplin jusqu’en 2001 et Roland Etre à ce jour. « Enfin ! » pourrait aussi s'écrier Max Serres, le maire, après un rude combat judiciaire contre le propriétaire depuis dépossédé en toute légalité de son bien. Tout paraît en ordre maintenant pour que les petits balarucois de 2 ans et demi à 6 ans puissent, dans un terme « le plus court possible », être accueillis dans la nouvelle structure. Pour mémoire, cette nouvelle école maternelle composée de 5 classes, de 3 salles de repos, de 3 ateliers et de salle de restauration totalise une superficie couverte de 1500 m2 et 1200 m2 d’infrastructures extérieures. Son coût global de construction, y compris les abords, est de 2.5 millions d’Euros. Le maire indiquait lors du conseil municipal du 15 juillet 2005 que « La prochaine urbanisation de la zone dite des « Vignés » qui s’organise sur plus de 12 hectares, espace qui doit accueillir un tiers supplémentaire de la population est à l’origine de la réalisation d’un groupe maternel avec restaurant scolaire. »

Marc Ayral ©

Des terres rouges pour les Près St Martin.

medium_blvx-des-terres-rouges-pour-les-pres-st-martin.jpgNombreux sont les balarucois interloqués et à se demander quel est l’important chantier de terrassement qui se déroule sous leurs yeux aux « Terres Rouges »?

Situées entre le magasin de bricolage et la route nationale 300 ce tènement particulier, essentiellement composé d’argile a une particularité intéressante pour les techniciens de la Cabt : Elle est semi imperméable. Ainsi les engins sont en train de récupérer cette terre sur un terrain qui appartient à la société Barbaud qui souhaite agrandir son magasin. Pour la collectivité c’est une aubaine dans la mesure où la Cabt s’est lancée dans un processus de réhabilitation des différentes décharges à ciel ouvert de son territoire. Ce matériau sert à recouvrir la dernière des 3 décharges à traiter après celles de Villeroy à Sète et de Goudas à Marseillan, c’est au tour des Près St Martin à Frontignan. Au total, 90.000 m3 de terre seront déplacées en 2 phases. D’abord, jusqu’en fin juin ou les pelleteuses profileront le tas de déchets et l’éloigneront des premières habitations pour atteindre une distance de 20 m. La première couche printanière et la seconde déposée de septembre à fin octobre permettront d’obtenir une couverture en forme de dôme d’une épaisseur d’un mètre qui pourra ensuite être mis en végétation. L’ensemble de l’opération de réhabilitation sur les 3 décharges est de 2.6 millions d’euros dont 1.5 est à la charge de la Cabt.

Marc Ayral ©

22/05/2006

Un champion méconnu

medium_blvx-un-champion-meconnu.jpgYohan David : Si vous n’êtes pas balarucois de souche, ce nom, il y a peu de chance que vous le connaissiez. Issu d’une famille installée sous les remparts depuis très longtemps, Yohan pratique un sport peu médiatisé.

Pourtant le Ball-Trap ou plus exactement le tir à la fosse olympique est connu de tous. Qui n’a pas dans son souvenir ces images d’amateurs de tir qui après la commande « pull » ont deux coups pour abattre un disque d’argile. Mais le tir à la fosse olympique c’est beaucoup plus que ce gentil loisir de fin de banquet. A 30 m, le tireur doit essayer d’abattre 25 disques que les lanceurs automatiques éjectent en l’air aléatoirement 10 vers la droite, 10 vers la gauche et 5 au centre. Simple comme ça mais finalement pas si évident. L’endurance est de mise : En compétition pour les Hommes: 125 plateaux en 5 séries de 25 sont tirés en 2 jours et pour les Femmes c’est 75 plateaux en 3 séries de 25 tirés en 1 jour seulement !Et notre balarucois dans tout cela ? Yohan fait parti du top 10 mondial. Membre attitré de l’équipe de France depuis 2002 et sociétaire du club poussanais où il s’entraîne plusieurs fois par semaine il a obtenu encore récemment d’excellents résultats internationaux. Après le titre de champion d’Europe en 2004 et 2005 avec ces 2 autres camarades de l’équipe de France, Yohan se prépare pour la nouvelle édition du championnat d’Europe qui aura lieu en Croatie à Zagreb. Il enchaînera ensuite avec le championnat du Monde qui se déroulera en Slovénie. Pour ce jeune homme de 19 ans être membre de l’équipe de France « c’est un honneur » mais l’objectif « ce sont les Jeux Olympiques 2012 de Londres, car je suis parmi les athlètes tireurs qui sont inscrits sur la liste de haut niveau et membre du collectif de préparation aux J.O. Encore beaucoup de chemin à parcourir sous toutes les latitudes et dans de nombreux pays avant que peut-être Yohan ramène de la perfide Albion le graal auquel tous sportifs aspirent : Une médaille Olympique !

Légende Photo : Au centre, Yohan David Champion d’Europe

Marc Ayral ©

20/05/2006

Désirs d'Avenir

medium_segolene.jpgLa prochaine réunion du comité de soutien à la candidature de Ségolène Royal aura donc lieu le Mardi 6 juin de 20 h à 22 h au 1er étage du café du Théâtre sur la place de la comédie.
Conformément à ce que nous avons décidé le 16 mai, le thème de débat sera celui-ci : l'emploi et la précarité.

Pour tous qui souhaitent contribuer à ce futur débat d'idées autour de ce thème de société primordial, je vous invite à préparer une base de travail pour évoquer des éléments concrets .

De plus, si certains désirent faire des exposés, travailler en petits groupes sur ce thème, ou connaissent des experts de la question, n'hésitez surtout pas.Veuillez me contacter sur http://desirsdavenir34.over-blog.com. ou nico.mazioux@club-internet.fr

Marc Ayral ©

Le Sacre pour nos jeunes pongistes

Ce samedi se déroulait à Mèze la finale du championnat Jeunes de l'Hérault de tennis de table.

Carton plein pour nos troupes avec 6 podiums dont 2 titres : Une seconde et une troisième places. Une trentaine de balarucois ont participé sans relâche à ce championnat tout au long de la saison et décrochent pour la troisième année consécutive le Challenge des clubs.
En coupe de l'Hérault, deux de nos équipes disputeront la finale le 02 juin prochain après une belle victoire en demi-finale. Contact du club : Sandrine Ivars : 04.67.43.36.29.

Photo : les jeunes fiers de leurs trophées.

Marc Ayral ©

La Gardiole et ses habitants n’acceptent pas d’ètre sacrifiés !

medium_fabreguespanneau_mail.jpg

Blog ouvert au communiqué de Presse du 17 mai 2006 ( en réaction aux affirmations de la campagne de presse SITA):
En 1967, le Préfet autorisait l’exploitation d’une décharge au « Thôt » dont la hauteur ne devait pas excéder 2 mètres 50. Peu de temps après, la durée d’exploitation était fixée à moins de 15 ans.
Aujourd’hui, 40 ans d’exploitation après, la hauteur de la montagne de déchets est de 32 mètres !


Et il semble que nos décideurs et certains industriels de l’ordure n’aient pas encore pris la mesure de l’aberration écologique qu’ils sont prêts à reconduire à Fabrègues, au pied du massif classé de la Gardiole, à une poignée de kilomètres de la décharge du Thôt ! Il suffit de lire les contes de fées écrits par SITA sur le sujet, de voir les belles images qu’elle fabrique et qu’elle diffuse, ou de découvrir qu’elle tente de manipuler nos enfants (via Internet), pour comprendre que rien n’a changé :
Les mêmes discours, les mêmes promesses !!

Mais quand il s’agit de réfléchir aux solutions alternatives à ces méga décharges pour enfin envisager l’avenir selon un développement durable et concerté : plus personne !
Plus personne parmi les « politiques » (à part quelques rares excusés) pour assister et participer ce samedi 13 mai au forum sur le casse tête des déchets organisé par les Gardiens de la Gardiole et Le Collectif Déchets (qui regroupe quasiment toutes les associations de défense de l’environnement de notre département).
Alors quoi ?
Sous le prétexte systématiquement avancé qu’ « il faut bien les mettre quelque part » (les déchets), peut on obliger, sans concertation, une population à subir un choix inique, archaïque et démesuré, qui va irrémédiablement sacrifier son cadre et sa qualité de vie et la valeur de son patrimoine ?
D’autres solutions existent qui vont à l’encontre des intérêts financiers de ceux qui ont le monopole du marché de l’ordure :
-Développement des moyens pour réduire les déchets à la source..
-Tri performant.
-Compostage réalisé dans de bonnes conditions.
-Méthanisation dans des unités de tailles plus performantes
-Petites décharges mieux réparties sur le territoire départemental et, selon les termes de la Loi, dans des lieux déjà dégradés et isolés.
-etc.

Rendez vous est pris pour l’enquête publique annoncée du 12 juin au 13 juillet.

Association « LES GARDIENS DE LA GARDIOLE »
Pour la Valorisation et la Protection de notre Environnement.
19 rue Jean-Philippe Rameau, 34690 Fabrègues
www.lesgardiensdelagardiole.com 06 66 99 11 88

Communiqué de Presse du 17 mai 2006 ( en réaction aux affirmations de la campagne de presse SITA):

Marc Ayral ©

15/05/2006

800 kg de déchets en moins !

medium_blvx-800-kg-de-dechets-en-moins.jpgL’association Le Truc a organisé un grand nettoyage de printemps des déchets de la Crique de l’Angle.

Les membres de l’association Le Truc ont nettoyé, ramassé les déchets éparpillés sur le site. On sait maintenant, après plusieurs études scientifiques que ce lieu, outre sa beauté est l’objet de nombreuses d’atteintes à l’environnement. « Il est temps que cela cesse ! » apostrophe Jean-Marie Doire animateur du Truc. Il poursuit : « Une petite équipe d’une dizaine de balarucois mobilisée a ramassé en 3 heures 800 kilos de déchets divers, c’est dire que l’endroit est le réceptacle de beaucoup de dépôts : volontaires ou rejetés par l’étang. » Avec ce Printemps de l’Environnement de Balaruc le Vieux, Le Truc enregistre une prise de conscience de l’importance de participer activement à la protection du patrimoine naturel. En conclusion l’animateur « truciste » pense que : « malgré la modestie de l’organisation « Le printemps de l’environnement de Balaruc le Vieux » est sans doute annonciateur et fondateur d’un mouvement citoyen encore plus large, notre avenir en dépend ». Pour tout renseignement : Jean-Marie Doire : Ass. Le Truc de Balaruc mèl. : truc.balaruc@wanadoo.fr - Tél. : 06 13 69 40 14.

Marc Ayral ©

08/05/2006

Le Truc joue l’Ajax !

medium_blvx-le_truc_joue_l_ajax.jpgL’association Le Truc organise une ramassage des déchets de la Crique de l’Angle.

Tels le chevalier Ajax les membres de l’association Le Truc ont décidé de nettoyer, ramasser les déchets éparpillés sur le site très sensible de la Crique de l’Angle. On sait maintenant, après plusieurs études scientifique que ce lieu, outre sa beauté est le réceptacle de beaucoup des travers de l’incivisme et de nombreuses atteintes à l’environnement : On se souvient qu’en 1999 une entreprise de TP y déposait sans vergogne tous ses déchets issus de démolitions. Mais aussi, les balarucois et poussanais gardent en mémoire que l’abandon d’un terrain horticole entre l’Avène et l’ancienne voie ferrée jetait aux quatre vents plastique de bâches et polystyrène de bacs de plantier. Nul ne peut avoir omis, les carcasses de voitures, déchets verts, gravats dont certains se débarrassent sans passer par la case déchetterie. « Il est temps que cela cesse ! » apostrophe Jean-Marie Doire animateur du Truc. Le schéma de gestion de l’eau devra se pencher sérieusement sur ce problème dans la cadre de la large concertation engagée dans le cadre du schéma de cohérence territoriale. « Nous avons été consultés pour participer à cette concertation, c’est avec détermination et enthousiasme que nous y participerons. Le Dr Frédéric Boj spécialiste de ces questions participera aux travaux des commissions animées par le Syndicat mixte du Bassin de Thau » précise Jean-Marie Doire. Il poursuit : « Depuis 2001, année de création du « Truc », des alertes, sous toutes ses formes ont été lancées pour sensibiliser et permettre à chaque citoyen balarucois d’être acteur convaincu de la protection de l’environnement. Les retours en étaient très timorés. Aujourd’hui avec ce Printemps de l’Environnement de Balaruc le Vieux, j’ose dire que l’on commence à avoir des retours encourageants. Les balarucois prennent conscience de l’importance de participer activement à la protection de notre patrimoine naturel. » Malgré la modestie de l’organisation « Le printemps de l’environnement de Balaruc le Vieux » est sans doute annonciateur et fondateur d’un mouvement citoyen encore plus large. « Notre avenir en dépend » conclu Jean-Marie Doire. Pour participer au nettoyage de la Crique de l’Angle
Rendez-vous devant l’ancien Camping - Samedi 13 Mai 2006 à 9h30. Munissez-vous de gants résistants (type bricolage) et de cagettes (type cagette de fruits) pour le transport des bouteilles. Les sacs poubelles seront fournis. Attention : Les enfants restent sous la responsabilité des parents ! Un "apéro’" récompensera les participants ! Pour tout renseignement : Jean-Marie Doire : Ass. Le Truc de Balaruc mèl. : truc.balaruc@wanadoo.fr - Tél. : 06 13 69 40 14.

Légende photo : entre le village et l’Avène, La Crique de l’Angle souillée.

Marc Ayral ©