Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/11/2006

Comment réaliser la promesse républicaine d’égalité éducative ?

medium_Classe_20_Prof.jpgA l'occasion de la dernière réunion du Comité Désir d'Avenir de Thau a été débattue et validée la contribution suivante :

1- Pourquoi la massification n’a-t-elle abouti qu’à une démocratisation en trompe l’œil ?
Le constat : L’école a produit un réel effort de massification conduisant à une démocratisation certaine de l’enseignement mais chaque palier a produit son contingent d’exclus. Ces échecs ne sont pas le seul fait de l’école mais aussi le résultat d’une difficulté éducative des parents touchant particulièrement les classes défavorisées, notamment celles issue de l’immigration récente.

Les propositions :

Ø Rendre obligatoire l’école maternelle dès trois ans, fondement primordial du système éducatif Français. Cette disposition permettrait de faire participer tous les enfants à ce stade de l’école. Les classes les plus défavorisées bénéficieraient ainsi de l’éducation publique, cela limitant le différentiel entre l’éducation pratiquée au sein de la famille et l’école.

Ø Réorganiser les maternelles en groupe de besoin au lieu de tranche d’âge avec concertation des enseignants entre eux et les parents, mise en place de moyens d’accompagnement individuels (psychologues scolaires, suivi social dès identification d’un besoin…)

Ø Réactualisation du socle commun de connaissances et de compétences dans le cadre d’une continuité primaire collège avec évaluations nationales à chaque palier.

2- Comment aider tous les enfants à faire une bonne scolarité ?
Le constat : Les échecs à tous les paliers et l’abandon en cours de scolarité d’une frange significative d’élèves.

Les propositions :

Ø Prise en charge des élèves en difficulté aussi bien dans le dispositif de l’éducation nationale que dans le milieu familial : mettre en place l’école des parents ; développer l’encadrement des activités péri scolaire (associations…)

Ø Inciter par la réussite (évaluation positive), l’implication des élèves par rapport à leur cursus scolaire.

Ø Accompagnement individualisé tout au long de la scolarité à la suite des évaluations (soutien scolaire, aide aux devoirs éventuellement dans l’établissement….

Ø Amélioration du contexte d’apprentissage : augmentation quantitative et qualitative de l’encadrement éducatif (psychologues et infirmières scolaires, rétablissement de la concertation obligatoire entre enseignants, limitation du nombre d’élèves par classe à moduler selon les besoins…)

Ø S’interdire la sortie d’élèves sans un socle de connaissances et/ou qualifications minimums (reste à fixer)

Ø Rétablir le respect de l’autre et l’autorité des enseignants

Comment réformer les Zones d’Education prioritaires ? Le constat : le zonage et ses moyens complémentaires conséquents n’ont pas donné les résultats escomptés

Les propositions :

Ø Modifier (non supprimer) la carte scolaire : suivre le modèle mis en place à Lyon par G. Collomb (favoriser la mixité et suppression des ghettos, faire sortir les élèves des quartiers sensibles …), en lien avec une urbanisation cohérente sous surveillance administrative (les préfets.

Comment guider les enfants dans la modernité ? Le constat : Intégration dans la société des élèves sortant du système éducatif se fait avec difficulté aggravée pour ceux laissés sans socle de connaissances et/ou qualification. Fort éloignement entre le monde de l’éducation et le monde de l’entreprise.

Les propositions :

Ø Perfectionnement et pertinence de l’orientation en direction des élèves et des familles. Valorisation de l’enseignement professionnel et technique. Développer la découverte de l’entreprise (stage chaque année à partir de la 5ième.

Ø Réduire la fracture numérique : mise à disposition de chaque élève du matériel adapté aux nouvelles technologies (ordinateur portable nouveau « crayon » de l’élève….

3- Nos idées et désirs (d’avenir ?)

Les propositions :

Ø Améliorer la représentativité des enseignants : favoriser la syndicalisation (obligatoire ?)

Ø Amélioration de la gestion des ressources humaines dans l’éducation nationale : rationalisation de la gestion du personnel (création d’un DRH par bassin d’emplois, retrait des enseignants non adaptés, autonomie donné aux chefs d’établissement dans la gestion de l’établissement [économique, du personnel, humaine et matériel])

Ø Réforme de l’administration de l’éducation nationale en avançant dans le processus de décentralisation.

Ø Abroger la loi établissant le financement par les communes des écoles privées. En particulier celle visant au financement des écoles privées hors territoire de la commune et dans lesquelles sont inscrits des élèves résident.

Si vous désirez participer aux travaux du Comité de Thau de Désir d'Avenir, n'hésitez pas rejoignez nous!


Marc Ayral ©

Commentaires

un programme, s'il est appliqué qui serait déjà une révolution contre" l'égoÏsme et l'indivudualisme, un programme qui tient compte des réalités, il y manque quelque chose....mais c'est certainement prévu :
la non compétition entre les individus mais la compétition avec soi ( je retarde peut-être)

Écrit par : ginette | 22/11/2006

ces mesures me paraissent pertinentes mais on peut se demander si les enseignants qui sont les premiers concernés suivront quand on se rappelle la réaction des syndicats à la vidéo de ségolène....

Écrit par : ulysse | 24/11/2006

Les commentaires sont fermés.