Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/11/2006

Séverine Brémond reconnue par son village

medium_BlVx-Bremond_a_l_honneur.2.JPGCe vendredi, Séverine Bremond posait ses valises pour deux jours dans son village, Balaruc le Vieux. La municipalité représentée par Max Serres et Jean Garcia a profité de cette escale de la championne de tennis pour l’honorer au nom de tous les balarucois de la reconnaissance de la commune : Ainsi Max Serres a souligné qu’il apprécie que : « Séverine n’oublie que ses origines étaient balarucoises ». Pour sa part, Séverine Bremond après avoir remercié les élus, ses parents et son entraîneur de mari, Eric, a fait part d’une anecdote qui a illustré à quel point, malgré les performances particulièrement remarquables cette saison, elle garde la tête sur les épaules et demeure attachée à ses racines :
« Je me souviens d’un tournoi en Australie où lors de la présentation des joueuses, avant un match, l’arbitre indiqua la nationalité de mon adversaire « Russie » puis lorsqu’il cita mon nom précisa en lieu et place de « France » Séverine Brémond « Balaruc-le-Vieux ». Je me demande encore comment cet arbitre a pu savoir le nom de mon village mais cette attention m’a fait sourire et m’a permis sans qu’il le sache de me donner la décontraction nécessaire pour emporter la partie » Séverine Bremond a pour 2007 un objectif majeur entrer dans les 30 meilleures joueuses mondiales, car selon elle « cela permet d’entrer dans les tournois dans de meilleures conditions, toujours sans passer par les qualifications et quelquefois en entrant directement au second tour. C’est mieux sur le plan de la récupération, plus intéressant sur le plan sportif. » Séverine Brémond a accueilli avec joie et émotion le trophée de la ville devant les représentants des clubs sportifs et associations réunis pour l’honorer avant qu’elle ne s’envole d’ici quelques semaines, après une étape préparatoire en haute montagne à l’Alpe d’Huez, pour ses premiers tournois aux antipodes.

Marc Ayral ©

Les commentaires sont fermés.