Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/11/2006

Charte des Cités maritimes : L’entrée de village par Balaruc Loisirs

medium_DSCN3669.JPG

Le dernier aménagement prévu, après la Crique de l’Angle, la promenade Georges Brassens, l’avenue de Poussan, sera l’entrée de la commune entre le bas de La Rèche et Les Platanes. L’objectif étant de valoriser le front économique de Balaruc Loisirs.

Le concept qui prévaut dans l’imagination des urbanistes est de « mettre en valeur l’un des principaux pôles économiques de Thau. » Il faut avoir en tête que ce travail de sera effectué au service de la principale zone hôtelière de l’Agglo et dont le taux de remplissage est le plus élevés de l’Hérault. D’autre part, le cabinet Créa Ter propose aussi par ce projet « d’affirmer des limites de qualité entre les deux Balaruc ». Comme cela est dit gentiment ! Traduit en langage moins techno ; il s’agit d’affirmer les identités respectives des deux communes. En gardant à l’esprit, que les Bains sont nés de Balaruc, devenu en 1888 « le Vieux. » Enfin, et ce n’est pas mineur la volonté est aussi de « lutter contre les enseignes et les affichages publicitaires agressifs qui nuisent à la qualité du site » Voilà, pour le moins, un postulat sans ambiguïté! Pour cela, le principe d’aménagement comprend 5 axes : « l’harmonisation des affichages et des enseignes en lien avec l’architecture des bâtiments sur lesquelles elles sont apposées. » Deuxièmement par «l’aménagement d’une lisière boisée au lotissement et création de cheminements » Ensuite une « plantation d’arbres à hautes tiges sur les bords de la zone commerciale viendra atténuer l’impact visuel des arrières cours de bâtiments commerciaux. » Le terre-plein central très disgracieux sera gratifié d’un « verdissement » méditerranéen. Enfin, retenez votre souffle « le traitement du rond-point, frontière entre les deux Balaruc, pour marquer la transition et les différences entre les deux communes et ainsi limiter le phénomène de…conurbation*. » Si les anciens aïeux balarucois pouvaient lire ces lignes ils seraient, à n’en pas douter heureux de ne point « s’agglomérer » avec leurs voisins dissidents des Bains. Ne dit-on pas que l’histoire se répète !

*agglomération

Marc Ayral ©

Commentaires

au delà du verbiage technocratique j'aprécie beaucoup ce qui se fait à Balaruc . Pour moi c'est l'endroit le plus sympa au bord de l'étang de Thau

Écrit par : ulysse | 27/11/2006

Les commentaires sont fermés.