Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/12/2006

Ségolène Royal signe le Pacte écologique de Nicolas Hulot

medium_463009-568021.jpg"Je le signe tel qu'il est", a déclaré Ségolène Royal à l'issue d'une rencontre avec Nicolas Hulot.

Le Pacte prévoit cinq engagements : la création d'un poste de vice-premier ministre chargé du développement

durable, la taxe sur les émissions de dioxyde de carbone, une réorientation de la politique agricole, le débat participatif sur les questions d'environnement et l'éducation à l'écologie.

Taxe sur les émissions de dioxyde de carbone : Ségolène Royal prône des baisses incitatives plutôt que des taxes punitives. "L’augmentation des impôts sur les énergies fossiles fragilise le pouvoir d’achat : les gens souvent n'ont pas le choix. Mieux vaut encourager les comportements vertueux en baissant la TVA sur toutes les énergies renouvelables, sur l'énergie solaire, sur les matériaux économes en énergie, sur les voitures propres, sur le transport collectif, sur les travaux d'isolation”.

Poste de vice-premier ministre chargé de l'environnement : "Si un tel poste était créé, il faudrait parallèlement un vice-Premier ministre "chargé de la question sociale et de l'emploi. Le développement économique durable s'appuie sur ces deux piliers.”

Ségolène Royal a proposé plusieurs "compléments" au pacte de Nicolas Hulot. Elle s'est notamment engagée à conditionner les permis de construire au respect de normes environnementales dans les nouveaux bâtiments. "Un plan national de grands travaux sur l'isolation des bâtiments anciens" permettrait de créer près de 450.000 emplois.

"Sur ces questions environnementales, il faut être visionnaire. Ça fait quinze ans que j'agis pour l'environnement."

Marc Ayral ©

Commentaires

moi aussi je peux signer ?

Écrit par : pierrot le zygo | 14/12/2006

Bien sûr, Pierrot, il te suffit d'aller sur le site de Nicolas Hulot et d'apporter ton soutien. La liste des pétitionnaires est longue.
Bye!
Marc

Écrit par : Marc Ayral | 14/12/2006

La France ne peut hélas pas se permettre de baisser sa TVA sur les énergies renouvelables car elle n'en a plus les moyens financiers !

Alors qu'il faut maintenir cette TVA stable, il faut augmenter les taxes sur les activités polluantes très fortement !

Il n'y a qu'une augmentation qui permettra de faire changer les habitudes (cf sécurité sociale, tabac, accidents sur les routes) et de rendre moins couteux les investissements en équipement propre.

Écrit par : Eric | 14/12/2006

De suite, je suis allé lire cette fameuse charte et, déception, pas un mot sur la démographie.
Décidément, le saltimbanque me surprendra toujours.
Pierre

Écrit par : carabasse pierre | 14/12/2006

Les commentaires sont fermés.