Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/12/2006

Voeux!

Voeux,
velours - Voeux lourds, espérons que non, mieux : soie douce!
velouté - Voeux, loup, thé, veux les 3!
velu - Voeux lus, peut-être!
vedette - Voeux d'été, la montagne!
venelle - Voeux en elle, moi!..
veneur - Voeux qu'il n'y en ait plus!
venimeux - Voeux Nîmes à Pentecote et vous?
venin - Voeux ni N.S. ni J.M. L.P.
venir - Voeux près de toi!
veto - Voeux tôt mieux que tard!
veulerie - Voeux le riz pour tous!
Voeux, Veux, Volem,
Nous Voulons ce que nous espérons!
A Vous, Vos Voeux les plus chers pour Votre année 2007.medium_VOEUX_2007.jpg

Marc Ayral ©

Occitanie : Un état? une nation? un pays? un espace culturel? un mythe?...

medium_fr-occitanie.JPGMas perqué, perqué (mais pourquoi, pourquoi)
M'an pas dit a l'escòla (ne m'ont-ils pas dit à l'école)
Lo nom de mon Païs? (le nom de mon Pays)
Qu'aviâ tuat mon Païs (qu'ils avaient tué mon Pays)
La lenga de mon Païs ? (la langue de mon Pays)
La lenga de nòstre Païs? (la langue de notre Pays)


Ainsi résonnait la voix du chanteur occitan Claude Marti au début des années 70. Cette note pour préciser encore les principaux élements de ce qui a constitué -hier et aujourd'hui- l'Occitanie. Je laisse le stylo à Maurici Andrieu artiste dramatique, historien local, journaliste et présenteur d'émissions en occitan sur F3.


"Un état, certes non; du moins pas pour le moment.
Une nation, peut-être; si, distincte de l'état, la nation représente un peuple doté d'un fond linguistique et culturel commun et surtout d'un esprit et d'aspirations communes.
Un pays, à coup sûr; entre la Méditerranée et l'Atlantique, des Alpes aux Pyrénées; pays ouvert et de passage que certains ont voulu appeler l'isthme gaulois; pays montagnard aussi surtout, véritable conservatoire de groupes humains et de traditions qui remontent pour la plupart à la plus ancienne préhistoire, préindoeuropéenne.
Espace culturel, incontestablement; celui où se parlait, où se parle encore, bien que très occultée, la chantante langue d'oc, porteuse de mille ans de littérature et qui a été la langue de la poésie pour toute l'Europe, jusqu'en Hongrie, aux 12e et 13e siècles, et qui reste la clef la plus efficace pour aborder les autres langues latines vraies que sont l'italien, l'espagnol, le portugais et le roumain--sans parler du catalan, la langue jumelle, que certains considèrent comme une simple variante de l'occitan, ce qui définirait un vaste complexe linguistique et culturel étendu de Valence du Rhône à Valence d'Espagne, et même au-delà jusqu'à Alicante, et de Bordeaux à Nice, en se moquant des frontières d'état, se répandant dans le Val d'Aran et dans les vallées du Piémont italien, sans compter les îles Baléares, l'Alguer en Sardaigne et Guardia Piemontese en Calabre.
Et il faut savoir que, bien que souvent appelée romane, comme au moyen-âge, la langue occitane est enseignée, entre l'Europe et l'Amérique, dans plus de cent universités et même jusqu'au Japon.
Mythe? Qui sait?... Il y a bien des gens qui disent que l'Occitanie n'existe pas et n'a jamais existé! Et c'est bien là justement le miracle, car sans avoir jamais bénéficié d'aucune structure d'état souverain, en permanence envahi, occupé, soumis, déchiré, asservi, par les Gaulois, les Romains, les Wisigoths, les Francs et finalement par les Français, cet espace occitan, ce pays que l'on pourrait croire virtuel, se dresse éblouissant et plus vrai que s'il était enfermé entre des frontières officielles reconnues de tous.
medium_carcassonne_2.jpgConcrètement, l'Occitanie représente le tiers sud méditerranéen de l'état français, soit trente-deux départements, sauf les Pyrénées Orientales catalanes et la moitié basque des Pyrénées Atlantiques. Treize à quatorze millions de personnes l'habitent dont huit comprennent la langue occitane, cependant que seulement trois à quatre millions de ces dernières la parlent, sous la forme de l'une de ses six variétés dialectales: gascon, languedocien, provençal, limousin, auvergnat et vivaro-alpin. Il faut leur ajouter, dans l'état espagnol, le Val d'Aran, autonome à l'intérieur de l'autonomie catalane, le seul endroit au monde où l'occitan, dans sa forme gasconne, soit langue officielle, et dans l'état italien, une dizaine de hautes vallées du Piemont, du côté de Coni.
Historiquement, l'espace occitan a été presque de tout temps en opposition avec l'espace français, du fait d'un peuplement différent ou de condtions politiques contraires, déjà dès la préhistoire ou, plus près de nous, avant même la naissance de la langue occitane vers 800-850, avec les cinq tentatives de mise en place d'un royaume d'Aquitaine indépendant des royaumes francs d'Austrasie et de Neustrie, entre 555 et 852.
Cette entreprise indépendantiste fut bientôt reprise par les ducs d'Aquitaine et surtout, à partir de 920-950, par les comtes de Toulouse qui dominaient un vaste territore, d'Agen à Forcalquier, où au contact de la civilisation arabo-andalouse voisine, non seulement s'épanouirent, en premier en Europe, les sciences et techniques héritées par les Perses de l'antiquité grecque, mais où naquit encore l'art poëtique des troubadours qui inventèrent la "fin" amour -- l'amour courtois -- et les vertus qui l'accompagnaient: mesure, largesse, égalité, jeunesse et joie.
Cest dans ce contexte d'ouverture et de tolérance que se developpa l'hérésie cathare qui servit de prétexte à la croisade albigeoise (1209), à la création de l'Inquisition (1229) et à l'annexion par le roi de France des terres de Toulouse (1271) qui devança de beaucoup celle de l'Aquitaine et de la Provence et qui anéantit la civilisation des troubadours.
Sa destinée politique étant stoppée pour longtemps, il restait encore à l'Occitanie une resplendissante vocation culturelle et littéraire, avec trois renaissances avérées dont la dernière, depuis les années 1970 se teinte à nouveau de politique, avec une revendication autonomiste parallèle à une éclosion nouvelle de la chanson, personnifée par Claudi Martí, Rosina de Pèira, Miquèu Montanaro, Jan Maria Carlotti, Jan dau Melhau et bien d'autres (ndlr : Massalia Sound System, Moussu T, Fabulous Tobadors, les Goulamas, Les Mourres de Porc, Fai tirar Marius, etc.). Renouveau aussi du théâtre, illustré par de nombreuses troupes d'amateurs et par les professionnels de "La Carrièra", "La Rampe", medium_la_20rampe.jpg"Comèdia dell'Oc", "La Gargamelle" ou la "Comédia Occitana Tolzana." La création d'écoles occitanes -- les calandretas -- et de sections bilingues occitan-français dans les établissements de l'éducation nationale, cependant que paradoxalement la pratique publique de la langue recule.
Un espoir: la signature par l'état français de la charte européenne des langues minorisées et l'entrée dans l'Europe qui obligera sans doûte ce même état à reconnnaître sa diversité linguistique et culturelle."


Marc Ayral ©

30/12/2006

Réponse à Ulysse et Jacques : "Femna e ome d'oc as dreit a la paraula. Parla!"

medium_differents_dialectes_oc.jpgSur la note "Per la lenga occitana, Oc!" les commentaires des amis, Ulysse et Jacques, m'ont donné envie d'écrire cette note :

La différence qui pénalise l'occitan c'est le sentiment d'appartenance à la culture du même nom. Basques, corses ont une très forte identité. Défendue becs et ongles. Quelquefois par de moyens illégaux...Le centralisme, le "julesferrisme" poussé à son paroxisme à la fin du 19ème siècle et au début du 20ème ont laminé les dilectes occitans. La non-violence cathare perdure dans l'âme occitane, preuve l'hymne occitan* est un chant d'amour, c'est très différent de "marchons, marchons qu'un sang impur..."
Quand on sait que partout ou le bilinguisme a été pratiqué dès le plus jeune âge, la capacité des enfants à apprendre de nouvelles langues étrangères était meilleure. Tant d'exemple existe en Europe : Espagne, Irlande, Pays Scandinaves.
Il ne reste plus, qu'à ceux qu'on appelle du qualificatif réducteur "d'occitanistes", à essayer armés de leur seules bonnes intentions à ramer contre le courant de la mondialisation, machine à laminer les cultures. Les élus détournent le regard. Nous représentons rien! Alors tant pis tant que les moindres "mercé" adieussitaz" "qu'es aquo" "bonjorn" survivront nous devront continuer à l'ouvrir fort. "Femna e ome d'oc as dreit a la paraula. Parla!"
Tous à Béziers le 17 mars! Au delà de l'occitan, c'est les valeurs d'une république ouverte et généreuse qui sont ce jour là à défendre.

*L'hymne occitan : SE CANTA
medium_secanta.JPGTraduction :
SE CANTA
Devant ma fenêtre
Il y a un oiselet
Toute la nuit il chante
il chante sa chanson.

REFRAIN
S'il chante qu'il chante
ce n'est pas pour moi
il chante pour mon amie
qui est loin de moi.
Ces montagnes
qui sont si hautes
m'empêchent de voir
où sont mes amours.

REFRAIN
Si je savais où les voir
où les rencontrer
je franchirais l'eau
sans peur de me noyer.

REFRAIN
Hautes, elles sont si hautes!
Mais elles s'abaisseront
et mes amourettes
se rapprocheront

REFRAIN
---------
Qui est auprès de moi

Marc Ayral ©

29/12/2006

Per la lenga occitana! Oc!

medium_manif_carcassona_3.jpgAprès Carcassonne, Béziers :
Après le succès de la manifestation de Carcassonne, qui a rassemblé plus de 10 000 personnes le 22 octobre 2005, le collectif "manifestar per l'occitan" appelle à une manifestation le 17 mars 2007 à Béziers.
Nous étions plus de 10.000 à Carcassonne en 2005 pour manifester pour l'occitan.
Nous serons plus encore à Béziers le 17 mars 2007 !
Pour l'avenir de l'occitan, pour son droit d'exister et de se développer... Pour réveiller tous ceux qui n'ont pas encore compris que notre langue veut vivre! ... et qu'il faut des actes pour cela! Pour une journée revendicative, placée sous le signe de la fête et de la rencontre... Vous pouvez noter la date dans vos agendas et faire circuler le message.


medium_manif_carcassona_00.2.jpg

Anem ! Per la Lenga Occitana Òc !
MANIFESTACION A BESIÈRS
dissabte 17 de març de 2007


Caras amigas, cars amics,
La manifestacion de Besièrs se prepara. Dempuèi quauques meses ja lo Comitat de la Crida
« Anem Òc! » s'amassa regularament. Sèm dintrats ara dins la fasa de mobilizacion. Avèm
besonh de totes per far de Besièrs una granda capitada. Lo 17 de març devèm èstre encara
mai nombroses que lo 22 d'octobre de 2005 a Carcassona. Devèm mostrar nòstra
determinacion a obtenir una politica en favor de la lenga occitana e a obtenir la mesa en plaça
de mesuras que repondràn a nòstras reivindicacions.
Lo collectiu organizator vos convida a prendre d'iniciativas per far conéisser la manifestacion.
● Vos convidam tanben a nos prepausar d'animacions, d'accions que poiràn mediatizar la
jornada del 17 de març. Cadun dins son vilatge, dins sa vila pòt far quicòm.
D'unes nos prepausan de menar tala o tala accion qualques jorns abans lo 17 de març.
D'autres nos prepausan de causas pel jorn de la manifestacion. Totas las idèas seràn
planvengudas.
● Cadun pòt contactar d'elegits e lor far signar lo tèxte de la crida que trobaretz sus
www.manifestarperloccitan.com.
Cadun pòt reculhir lo sosten e la participacion de las associacions localas de son endrech, de
personalitats, de responsables sindicals o associatius... Pensatz de comunicar aqueles sostens
al comitat d'organizacion, per corrièr a l'adreça çai-dessús o per email a :
anem.sostenguem@free.fr
Un coordinator, Miquèl Còsta, es disponible per vos informar e per vos permetre de dispausar
del material necessari (afichas, desplegants...).
Donarem al mai lèu d'informacions suls eveniments que seràn organizats per mediatizar la
manifestacion. N'i aurà d'importants.
Ja la mobilizacion s'anóncia fòrta e divèrsa. Vendrà de totas las regions occitanas. Aquò farà
una manifestacion que deu arribar a las aurelhas de totes los candidats a las divèrsas
eleccions, a las aurelhas de totes los responsables politics. Devèm èstre ausits. Ja sabèm que
Carcassona obliguèt de responsables a se pausar de questions e a metre en plaça de causas
novèlas en favor de la lenga. Cal encara aumentar la quichada. Lutam per quicòm de juste,
d'important per l'avenir de nòstre país e del monde, per l'avenir dels occitans.
Mercés de vos mobilizar tre ara e de començar de preparar lo viatge per Besièrs. Una granda
fèsta amb fòrça artistas occitans clavarà la manifestacion lo ser del 17 de març. I aurà de qué
manjar, de qué far la fèsta e mostrar que sèm vius e determinats.
Lo collectiu : IEO – Felibrige - FELCO - Calandreta - Òc-Bi - Conselh de la Joventut
L' amassada que ven del Comitat d'organizacion se debanarà a Besièrs lo 16 de decembre a
9 oras al CIRDOC. Es una amassada qu'es dubèrta. Podètz venir o nos podètz tanben
mandar de prepausicions abans aquel acamp.

medium_manif_carcassona_1.jpg

14, Avenguda Estève d'Orves BP 60011 34501 BESIÈRS Cedex
14, Avenue Etienne d'Orves BP 60011 34501 BEZIERS Cedex
Tel/fax 04 67 31 18 91 / 06 86 00 66 39 www.manifestarperloccitan.com

Marc Ayral ©

Sur la République

medium_Mfrance.jpg<< La République doit se construire sans cesse car nous la concevons éternellement révolutionnaire, à l’encontre de l’inégalité, de l’oppression, de la misère, de la routine, des préjugés, éternellement inachevée tant qu’il reste des progrès à accomplir. >>

Pierre Mendès-France La République moderne - Président du conseil français
Né à Paris le 11 janvier 1907
Décédé à Paris le 18 octobre 1982

27/12/2006

La Politique (de) Demain (débat)

L'organisateur de ce débat indique :
"La Politique est action et réflexion. Notre vie, nos médias, sont baignés de politique. Et l’action politique, la reflexion politique, ne peuvent se passer de "nous". Citoyens. Le mot est à la mode. les Medias participatifs, internet, le web 2.0, la mobilité, notamment - et le focus des médias traditionnels sur ses acteurs le renforce - sont au coeur de ce que pourrait être la "Politique (de) Demain". Un pachwork d’interactions entre représentés et représentants, citoyens et gouvernants ou décideurs."

Si vous avez 1 heure devant vous prenez le temps de regarder ce débat fort intéressant.



Marc Ayral ©

23/12/2006

Ségolène Royal s'est prononcée, contre une Europe "naïve", prônant "des mécanismes qui protègent notre industrie" dans la compétition mondiale, dans un discours où elle a exalté le rôle de "la puissance publique"


Ségolene Royal : son intervention lors du débat participatif qui s'est tenu en Alsace :


Ségolène Royal s'est prononcée mercredi à Illkirch-Graffenstaden, près de Strasbourg, contre une Europe "naïve", prônant "des mécanismes qui protègent notre industrie" dans la compétition mondiale, dans un discours où elle a exalté le rôle de "la puissance publique".

Soulignant "la grande inquiétude face à la mondialisation", elle a assuré que "non seulement l'Etat peut encore servir à quelque chose, mais il doit servir à quelque chose". >"La puissance publique doit assumer ses responsabilités".

Marc Ayral ©

Sur l'extrême gauche

medium_JULLIARD.jpg"L'extrême gauche a bien pu susciter les espoirs d'une partie de la jeunesse au lendemain de 1968 et lors d'épisodes plus récents: elle est vieille dans son programme, vieille dans ses méthodes, et surtout vieille dans sa tête." Jacques Julliard (Lignes Ouvertes) Midi Libre du 17/12/06

Marc Ayral ©

22/12/2006

Buffet candidate unique du PCF

Fin du "suspense" : De l'édition de Libé en date du 22/12/06, par Pascal VIROT :

medium_melenchon_20buffet_20rousseau_20bove_20bavay.jpg"Et maintenant ? Marie-George Buffet confirmée comme candidate en 2007 par les militants communistes, quid du rassemblement antilibéral qu'elle entendait incarner ? Représentants de la gauche radicale et communistes ont acté que le mouvement né dans la foulée du référendum de 2005 avait vécu. Du moins sous sa forme actuelle. Les premiers n'entendent pas se lancer dans la campagne derrière Buffet. «A ce stade, je suis bien en peine de dire si et qui je soutiendrais en 2007», a expliqué hier Clémentine Autain (lire l'entretien sur libération. fr). Le syndicaliste Claude Debons, lui, a assuré hier qu'il «ne collera pas les affiches des diviseurs». Quant à la numéro 1 du PCF, qui plafonne à 3 % dans les sondages, elle prévoit de donner dès aujourd'hui le coup d'envoi de sa campagne : elle sera l'invitée ce soir (22/12/06) du journal de TF1."

Marc Ayral ©

21/12/2006

Antilibéraux : à quand la sortie de l’impasse ?

Présidentielle . Malgré un nouveau tour de piste, la réunion des organisations n’a débouché sur aucun accord. Le PCF lance un appel à entrer vite en campagne.medium_AUTAIN.jpg

"La journée d’hier a-t-elle apporté des éléments nouveaux pour sortir du blocage sur la candidature unitaire antilibérale ? Lundi matin, lors d’une conférence de presse, un certain nombre de porte-parole du collectif national unitaire, Hamida Bensadia, Jean-Jacques Boislaroussie, Pierre Carassus, Éric Coquerel, France Coumian, Claude Debons, Christian Picquet, Claire Villiers, ainsi que deux candidats à la candidature, Clémentine Autain et Yves Salesse, ont rendu public un « appel aux militantes et militants communistes » (voir ci-dessous). « Nous nous adressons solennellement à nos camarades communistes, pour les adjurer de ne pas commettre l’irréparable », y lit-on. Les auteurs de cet appel, qui craignent que la procédure engagée « ne se conclue sur la désignation unilatérale de Marie-George Buffet », se disent « convaincus qu’il est toujours possible de réunir un double consensus entre les collectifs et les sensibilités politiques »." A lire dans l'Humanité édition du 19/12/06.

A suivre...Espérons que la Gauche en sortira par le haut de ces péripéties et atermoiements.

Marc Ayral ©