Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/01/2007

Décharge sauvage : Déjà en 2002!

medium_dechets-crique-angle1.2.jpgCe matin (20/01/07), vous pouvez lire dans l'édition de Sète de ML, sous la plume de Patrice Castan, la seconde partie du dossier consacré aux "pollueurs de Thau". Pour ma part, je vous propose de lire l'article que j'ai rédigé et qui est paru en janvier 2002 dans ML.

Décharge sauvage ou camouflée, ça suffit !
Les atteintes à l’environnement, notre bien commun, sont comme les autres incivilités trop fréquentes.


"Le promeneur a le choix : Crique de l’Angle, site naturel protégé, des personnes négligeantes et par ailleurs répréhensibles déposent fréquemment des déchets verts, face au terrain de tambourin et le long de l’Agau. En période d’après Noël on peut y trouver des squelettes de sapins qui ont du ravir de charmantes têtes blondes ! Peut-être que les “ déposants ” ignorent qu’une déchetterie existe à l’entrée de la commune où ils auraient par ailleurs la possibilité de choisir la poubelle la plus adaptée pour leurs détritus verts et autres reliefs d’agapes. De l’autre côté de l’Avène à l’entrée de l’ancienne voie ferrée, proche du lagunage de Poussan, on peut découvrir un feu d’artifice de tuyaux, bacs de polystyrène etc. Par grand vent, les bacs, très légers, se répandent dans la vigne en contrebas et le long du chemin adjacent. Belle image de notre bord d’Etang de Thau ! Comment ce laisser-aller d’adultes responsables (?) pourrait donner l’exemple aux jeunes? Eux aussi, contribuent, très appliqués à la besogne, aux dépôts de canettes, emballages de fast-food, sous les Abribus. La liste à dresser de ces atteintes à notre patrimoine naturel n’est, ici, pas exhaustive ! Faut-il rappeler que les lois du 15 juillet 1975, du 13 juillet 1992 et du 2 février 1995 obligent les communes ou leurs groupements à assurer la collecte et l'élimination des déchets ménagers. Ces derniers ne peuvent être éliminés que dans des décharges contrôlées de résidus urbains autorisés au titre de la législation sur les installations classées pour la protection de l'environnement. Bien sûr, les dépôts sauvages proviennent le plus souvent d'apports clandestins réalisés par des particuliers ou entreprises de TP. Le pouvoir de police du Maire l’autorise à adresser au responsable du dépôt ou propriétaire du terrain une mise en demeure pour exiger, outre l'enlèvement des déchets, la clôture du terrain. La commune est en droit de faire enlever les déchets et effectuer les travaux de ré-aménagement au frais du propriétaire. Ceci dans le cadre d’une procédure très cadrée, mais tout à fait opérationnelle. Alors, que chacun prennent ses responsabilités, élus, propriétaires et citoyens pour que nous puissions vivre la nature avec envie et non avec dégoût."

Marc Ayral ©

Commentaires

C'est épouvantable ces décharges. J'en rencontre plein quand je me promène autour de Montpellier. J'en ai fait quelques photos, pas piquées des hannetons.

Il faudrait des campagnes dans les écoles, et des affichages. Et il faudrait des garde-champêtre comme avant :-))

Écrit par : Marie | 20/01/2007

Hélas Marc je crains que les articles sur le sujet n'émeuvent guère les pollueurs .il faudrait instaurer comme dans de nombreux autres pays des amendes dissuasives qui seraient efectivement appliquées !

Écrit par : ulysse | 22/01/2007

Vous avez des photos de décharges de ce genre, venez nous en faire profiter sur http://rubbishbusters.com

Le but de notre site est de recenser ce type de décharge, de permettre à des bénévoles ou à des associations de les nettoyer et surtout d'apporter une prise de conscience du problème.

A très bientot sur http://rubbisbusters.com

Écrit par : RubbishBusters | 16/07/2007

Les commentaires sont fermés.