Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/01/2007

Français si vous voulez un petit chef, c'est le moment!

medium_sarko.jpgSi les français veulent un petit chef c'est le moment! Faut voter pour Nicolas Sarkozy! Habitués à être dirigés depuis des siècles - tout du moins depuis 50 ans- par des hommes de grandes prestances, à la Culture et au charisme affirmés, développant le mythe de l'incarnation de la France, de sa position sur l'échiquier mondial du non à un atlantisme pourtant difficile à refouler, manoeuvrant l'Europe en double commande avec le voisin allemand, les français aiment la République monarchique de de Gaulle à Mitterrand. Mais la belle illusion de l'état fort s'applatissant comme château de sable, ne correspondant plus aux soubresauts de la société de 2007, il reste à tourner une page lourde de l'histoire de France. C'est la fin de l'ère des hommes providentiels. Lorsqu'une femme se dresse et propose une autre méthode, une autre façon de pratiquer la politique, c'est sûr ça déstabilise les potentats mais aussi les citoyens. Certes la petite musique du jour consistant à dire, s'appuyant sur ses erreurs, qu'elle n'est pas au niveau, qu'elle n'a pas l'envergure, participe de l'espoir qu'on certain de dresser encore ce qui reste de la statue du Commandeur. A l'UMP, ce ne peut être que Nicolas Sarkozy. Depuis 5 ans pourtant, il "karchérise" les quartiers autant que les idées du "bon peuple". Il faudrait à les en croire redresser le piédestal pour que tout aille mieux! Illusion! Le risque est là de confier un modèle d'état fait pour de Grands Hommes à un petit chef. Donner à la statue du Commandeur le statut d'adjudant d'une République finissante. Tentation d'une triste histoire à laquelle les français ne sauront pas céder.

Marc Ayral ©

28/01/2007

Nicolas Sarkozy et les neuf règles de base de la démagogie efficace

medium_9881323.jpgRéponse à RF qui m'a traité de démagogue dans un récent commentaire :

Le livre "Le petit démagogue" de Jean Louis Porquet paru aux éditions La Découverte éclairera la lanterne des citoyens de tout bord qui voit dans le discours de Nicolas Sarkozy un nouveau langage politique. En fait, rien que du vieux, des trucs éculés mais qui semble encore fonctionner. Mais les français, c'est sûr, sauront détecter l'arnaque d'ici le 22 avril, pour que la Droite ne reste pas!

Note d'éditeur : "Il a un bagout d'enfer. Avance à coup de scandales. Attise les peurs et promet de la poigne. Reste insensible aux faits. Et se prend pour le sauveur. Nicolas Sarkozy est notre nouveau démagogue.
Depuis toujours, les démagogues appliquent la même poignée de recettes pour mener les peuples par le bout du nez. Des recettes que Sarkozy, toujours à l'affût des dernières trouvailles en matière de communication, ne cesse de perfectionner. Jean-Luc Porquet les expose et les décortique ici. Et montre comment elles ont déjà beaucoup servi, en dressant les portraits de neuf démagogues illustres, du Grec Cléon au tonitruant Poujade, en passant par la passionaria Evita Peron, le général Boulanger, le terrible moine florentin Savonarole. Et bien sûr Jean-Marie Le Pen, dont Sarko affirme haut et fort vouloir récupérer l'électorat... mais à qui il a déjà emprunté des idées et des postures.
En ces temps où le petit démagogue ne cesse de manipuler l'opinion sous prétexte de " parler vrai ", cet ouvrage incisif et décapant invite, tout simplement, à lui rire au nez.


Marc Ayral ©

26/01/2007

Dahan : le canular à 2 balles!

medium_dahan210604.jpgGérald Dahan, le grand copain de Nicolas Sarkozy, s'est invité dans la campagne présidentielle. En bon militant de la cause néo-bonapartiste, il s'est arrogé le droit de faire de l'humour à peu de frais en piégeant Ségolène. Facile! A peine risible l'imitation du 1er ministre québécois...Il voulait une petite phrase il en a eu une...Son patron de Nicolas s'en est immédiatement fendu d'un communiqué et de sa petite phrase sur l'importance de maîtriser son verbe, surtout en ce qui concerne la Corse...C'est vrai que lui Napo Sarko est tellement aimé en Corse qu'on le croirait natif d'Ajaccio plutôt que de Neuilly. AU SECOURS LA DROITE RESTERAIT...

Marc Ayral ©

Au secours, La Droite resterait!

medium_untitled.JPGParaphrasant le slogan des années 80, "Au secours la droite revient", il faut aujourd'hui s'appliquer à dire "Au secours la Droite resterait". Autant quand, Ségolène Royal caracolait en tête des sondages je préférais trouver d'autres arguments, que les sondages, pour mettre en évidence sa suprématie; Autant quand Nicolas Sarkozy la bat de 3 ou 4 points selon les sondages de second tour, vous pensez bien qu'il y a de quoi se creuser la tête pour essayer d'appréhender ce que les sondés veulent dire. Sont-il en 15 jours passés (les 4 à 5% qui font l'écart) de l'enthousiasme béat pour la démocratie participative à un salut de grognards au nouveau Bonaparte?
Faut-il rappeler que M. Sarkozy est au pouvoir depuis 5 ans qu'il a été au responsabilité éminente des Finances et de l'Intérieur. Bilan, nous sommes là où nous en sommes : Chômage, précarité, paupérisation, insécurité, crise de l'éducation, recherche abandonnée, etc. Alors, comme dit Ségolène "PROJET contre PROJET" Ne vous trompez pas cela veut dire "DROITE contre GAUCHE!" Ainsi est construit ce strutin présidentiel. Pas de place pour l'hésitation exotique du 1er tour, sinon "Au secours la Droite resterait!"

Marc Ayral ©

20/01/2007

Décharge sauvage : Déjà en 2002!

medium_dechets-crique-angle1.2.jpgCe matin (20/01/07), vous pouvez lire dans l'édition de Sète de ML, sous la plume de Patrice Castan, la seconde partie du dossier consacré aux "pollueurs de Thau". Pour ma part, je vous propose de lire l'article que j'ai rédigé et qui est paru en janvier 2002 dans ML.

Décharge sauvage ou camouflée, ça suffit !
Les atteintes à l’environnement, notre bien commun, sont comme les autres incivilités trop fréquentes.


"Le promeneur a le choix : Crique de l’Angle, site naturel protégé, des personnes négligeantes et par ailleurs répréhensibles déposent fréquemment des déchets verts, face au terrain de tambourin et le long de l’Agau. En période d’après Noël on peut y trouver des squelettes de sapins qui ont du ravir de charmantes têtes blondes ! Peut-être que les “ déposants ” ignorent qu’une déchetterie existe à l’entrée de la commune où ils auraient par ailleurs la possibilité de choisir la poubelle la plus adaptée pour leurs détritus verts et autres reliefs d’agapes. De l’autre côté de l’Avène à l’entrée de l’ancienne voie ferrée, proche du lagunage de Poussan, on peut découvrir un feu d’artifice de tuyaux, bacs de polystyrène etc. Par grand vent, les bacs, très légers, se répandent dans la vigne en contrebas et le long du chemin adjacent. Belle image de notre bord d’Etang de Thau ! Comment ce laisser-aller d’adultes responsables (?) pourrait donner l’exemple aux jeunes? Eux aussi, contribuent, très appliqués à la besogne, aux dépôts de canettes, emballages de fast-food, sous les Abribus. La liste à dresser de ces atteintes à notre patrimoine naturel n’est, ici, pas exhaustive ! Faut-il rappeler que les lois du 15 juillet 1975, du 13 juillet 1992 et du 2 février 1995 obligent les communes ou leurs groupements à assurer la collecte et l'élimination des déchets ménagers. Ces derniers ne peuvent être éliminés que dans des décharges contrôlées de résidus urbains autorisés au titre de la législation sur les installations classées pour la protection de l'environnement. Bien sûr, les dépôts sauvages proviennent le plus souvent d'apports clandestins réalisés par des particuliers ou entreprises de TP. Le pouvoir de police du Maire l’autorise à adresser au responsable du dépôt ou propriétaire du terrain une mise en demeure pour exiger, outre l'enlèvement des déchets, la clôture du terrain. La commune est en droit de faire enlever les déchets et effectuer les travaux de ré-aménagement au frais du propriétaire. Ceci dans le cadre d’une procédure très cadrée, mais tout à fait opérationnelle. Alors, que chacun prennent ses responsabilités, élus, propriétaires et citoyens pour que nous puissions vivre la nature avec envie et non avec dégoût."

Marc Ayral ©

19/01/2007

Dossier Noir des pollutions de Thau

medium_dechets-crique-angle4.jpgIl y a des jours où j'ai un petit sentiment de fierté d'appartenir à la rédaction de l'agence de Midi Libre en tant que correspondant local de Balaruc le Vieux. En effet, aujourd'hui (19/01/07), un dossier réalisé par Patrice Castan met en évidence les nombreux manquements et atteintes à l'environnement du Bassin de Thau. Une cartographie précise a été medium_dechets-crique-angle1.jpgréalisée. Complète et argumentée. Le journaliste sétois apporte des éléments chiffrés et factuels qui ne laissent pas la place à l'éditorialisation et au parti pris, ce qui je l'avoue, est souvent mon cas en l'espèce. Donc, ce dossier n'a que plus de crédibilité. Tout y passe ou presque. Dépôts sauvages, débordemenrts des lagunages, réseau pluvial transformé en égouts, détournement du ruisseau de l'Agau, lessivage de sols souillés par le surpaturage de la medium_dechets-crique-angle5.jpgCrique de l'Angle etc. etc. Au milieu de cela la gestion calamiteuse et illégale par la mairie de Balaruc le Vieux du bouchon de l'Agau est une anthologie de l'ineptie et de l'incompétence. Je vous conseille d'acheter aussi le journal de demain (20/01/07) où sera recensé -hélas- la cartographie des dépôts sauvages en tout genre.
medium_depots-dechets.jpgPour ce qui me concerne, des images valant mieux que de longs discours voilà quelques photos (que j'ai prises depuis 2001) des méfaits des pollueurs locaux. Ces photos ont été toutes prises à La Crique de l'Angle.

Marc Ayral ©

Ségolène, ne lâche rien!

medium_20070104.jpg
Ségolène, ne lâche rien!
C'est une évidence, elle ne lâchera rien. Mon apostrophe est inutile. Aujourd'hui les derniers sondages sont à la baisse, les insinuations sur le comportement prétenduement anti-citoyen du couple Hollande/Royal ont fait leur mauvais travail, un porte-parole -Arnaud Montebourg- qui se lâche...Creux de la vague disent certains, voire si l'on écoute les autres, descente définitive. Sarko ça y est, il serait élu...
On croit rêver la campagne vient à peine de commencer. Le show Sarko a eu lieu, les médias ont tartiné, normal. Mais pourquoi devrait-elle modifier son planning parce que des leaders du PS auraient des états d'âme, auraient peur du syndrôme Jospin de 2002... Comparaison n'est pas raison.
Une chose, la plus mauvaise, serait de calquer la campagne "royaliste" sur les arguments ou les évenementiels nombreux du ministre-candidat. Certes Ségolène devra affiner sa "com" et encore l'améliorer et surtout celle de ses porte-paroles, qui me semblent très absents ou pas très pertinents. Cette élection est un travail d'équipe Ségolène doit "utiliser" plus et mieux ses portes paroles. Mais gardons le cap, c'est sûr Sègolène ne lâchera rien...

Marc Ayral ©

17/01/2007

Sur "Ne pas confondre Droite et Gauche"

medium_normal_ClementineAutain_20060318_3.jpg"Dans cette campagne, Ségolène Royal porte le programme du Parti socialiste. Or, le PS n'a pas décidé de rompre avec les politiques libérales menées depuis vingt-cinq ans. Pour autant je ne mélange pas droite et gauche, même si j'aimerais bien que Ségolène Royal aide à faire un peu plus la différence entre les deux... Il est en tout cas primordial de battre l'extrême-droite et Nicolas Sarkozy". Clémentine Autain


Marc Ayral ©

15/01/2007

Internet : Le 5ème pouvoir

medium_couv5th.JPGDes circonstances récentes m'ont permis de découvrir le travail de Thierry Crouzet (Ingénieur informaticien, spécialiste international des nouvelles technologies, auteur d’ouvrages d’explication sur le fonctionnement d’Internet) qui analyse l’émergence d’internet comme "cinquième pouvoir". Il publie un livre qui paraîtra le 18 janvier aux éditions Bourin Editeur qui s'intitule précisémement "Le Cinquième Pouvoir"

Son éditeur présente l'ouvrage de la manière suivante :

"Les Français auraient déserté la politique.
La démocratie serait en crise.
Les intellectuels n’auraient plus d’impact.
Le cinquième pouvoir va à l’encontre de ces idées reçues.

Grâce à Internet, il devient possible de faire de la politique autrement. Après la révolte citoyenne lors du référendum européen de 2005, nos personnalités politiques l’ont compris. Sans son site Désirs d’avenir, Ségolène Royal n’aurait jamais emporté les primaires socialistes en novembre 2006. Internet a déjà joué un rôle clé dans la campagne pour la présidentielle 2007. Et ce n’est qu’un début. Après les pouvoirs exécutif, législatif, judiciaire et médiatique, les citoyens fédérés grâce aux technologies de communication récentes forment un nouveau pouvoir : le cinquième pouvoir. Alors que les pessimistes se plaignent que rien ne change, ce sont les fondements de notre société eux-mêmes qui sont réinventés, à commencer par les règles qui régissent nos démocraties.

Un sujet totalement dans l’air du temps. Le trafic « politique » sur le net ne cesse d’augmenter. Pour la première fois, des hommes politiques ont accepté de donner leur avis sur le sujet. Le premier essai sur un phénomène nouveau et important."


A lire très vite, pour en débattre...Passionnant!

Marc Ayral ©

11/01/2007

SDF : "changement radical de politique"

medium_augustin_legrand.2.jpg"Un changement radical de politique concernant les sans-abri et la certitude qu'un droit au logement opposable sera adopté prochainement dans un vrai esprit de consensus politique et associatif, nous conduisent à une sortie de crise immédiate". Augustin Legrand

Marc Ayral ©