Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/02/2007

C'était à Sète le 17 février 1983...

medium_jean_lacombe_17-02-83.2.jpgJean Lacombe : C'était à Sète de 17 février 1983. Il y a 24 ans!

medium_alain_revel_17-02-83.4.jpgJean Lacombe, le député PS de la 7ème circonscription réunissait autour de sa candidature aux éléctions municipales la liste de rassemblement "Union Démocratique". Hélas, le résultat ne fût pas à la hauteur des espoirs d'une partie de l'électorat placés dans la Gauche non-communiste. A la tribune, outre Jean Lacombe, Yannick Lemasson (1er secrétaire de la Fédération de l'Hérault) Gérard Cortey et Jean-Marc Castanier (Gasal), Alain Revel (PS), M. Seris (PS), M. Granier (MRG), Jean Bastide (Gaulliste de Gauche), Lionel Jospin 1er secrétaire du PS, Gérard Saumade président du Conseil général, Gérard Delfau (Ps) et M. Vignau.

medium_interview_jospin-par_jf_garcia_17-02-83.2.jpgAprès le meeting, Lionel Jospin, alors premier secrétaire du PS donnait des interviews. L'une dans la salle qui s'appelait encore Léon Blum devenue Georges Brassens à Jean-François Garcia (moustachu) aujourd'hui correspondant de TF1 en LR.

medium_interview_jospin-lacombe_17-02-83.2.jpgL'autre dans le local de la section du PS à Patrice Revel de Radio c'est Toi, Jean Lacombe étant à ses côtés.

medium_interview_jospin_17-02-83.jpgOn remarquera Yannick Lemasson (cravate) debout à côté du tableau. Nostalgie des combats militants passés...

Marc Ayral ©

25/02/2007

Maintenant, oui maintenant les femmes!

medium_24022007506.2.jpgGrand, très grand moment auquel ont assisté samedi (24/02/07) les militantes et militants de la cause des femmes à Sète.
Esquichée dans la petite salle d’un hôtel sétois de la Corniche, l’Assemblée des Femmes présidée par Geneviève Tapiè a organisé une conférence-débat sur la thème « Demain les femmes ». La matinée a permis aux intervenants de poser un diagnostic lucide de la situation des femmes dans la société française. Après des rappels historiques du combat des femmes pour leur émancipation prononcés par Geneviève Tapié, Delphine Lacombe a avec précision et expertise apporté des éléments d’actualité des réalités vécues par les femmes, tels que le travail à temps partiel contraint, la précarité, l’isolement.
Le discours pris un ton politique lorsque Robert Navarro, Héléne Mandoux et Edith Cresson firent chacun dans leur contexte, un tour d’horizon des évolutions attendues, non pas seulement par les femmes mais par l’ensemble des humains, dans le domaine de la parité.
medium_tapie_cresson.jpgBien sûr, le contexte politique l’exigeant, les intervenants ont avec force et vigueur rappelé l’importance de donner la chance historique à la France de progresser d’un pas de géant dans tous les domaines dont celui du droit des femmes. Cette opportunité a un nom Ségolène Royal. Le débat de l’après-midi, riche, quelquefois électrique tant l’ardeur des unes et des autres sur le sujet était là déversée comme une exigence. Alain Rollat, ancien grand reporter du journal Le Monde, aujourd’hui rédacteur en chef de la Gazette de Sète anima le débat avec talent et verve avant que Geneviève Tapié et Edith Cresson concluent par une synthèse amenant à souligner l’importance de ce combat au présent pour des avancées immédiates.
Rendez-vous le 22 avril. Chacunes comprirent très bien où était l’enjeu. Vaincre grâce à une femme pour de grandes avancées sociales et sociétales, pour tous. La France en a tant besoin...

Lire le dernier livre d'Edith Cresson : Histoires Françaises paru aux Editions du Rocher

Marc Ayral ©

24/02/2007

Une chorale à Balaruc le Vieux.

medium_BlVx-Chorale_de_Balaruc_le_Vieux.jpgA la demande de quelques amateurs de chant choral, Antoine Alleman, ancien chef de la Chorale de Sète, a réuni une quarantaine de personnes. L'idée de créer des rencontres musicales de détente et de plaisir est née.
Ces rencontres, au cours desquelles seront abordées des œuvres simples, variées et accessibles à tous, allant de la chanson actuelle de Voulzy, Noah, Boby Lapointe , les Beatles, Simon et Garfunkel, aux folklores les plus divers, ainsi que les grands classiques tels Mozart. Bref : le meilleur de la musique chorale. Les rencontres musicales se dérouleront les vendredis de 20h30 à 22h à l'école primaire. Aucune connaissance musicale n'est demandée; débutants ou non, tous ceux qui ont envie de se retrouver et de rejoindre ce groupe seront les bienvenus.

Rendez-vous le vendredi 2 mars à l'école primaire de Balaruc le Vieux pour la première. Pour tout renseignements téléphoner au 0467489074.

Photo d’archives : Antoine Alleman lors du concert d’Adieu à La Chorale sétoise en Août 2002.

Marc Ayral ©

Le Club des remparts s’est réuni en assemblée générale

medium_BlVx-AG_club_des_remparts.jpgPlus de 135 adhérents, présents ou représentés, ont assisté à l'Assemblée Générale qui s'est déroulée le 17 février 2007 à la salle polyvalente. Devant une assistance nombreuse le président, Aimé Clément a tenu à rappeler que « Notre club n'est pas une association réservée aux personnes âgées, mais ouverte à toutes celles et tous ceux qui souhaitent travailler avec nous dans un bon état d’esprit » Il a complété en indiquant que : « Les deux assemblées qui gèrent le club, se référent à l'adage « aide-toi le ciel t'aidera. » Constat : notre exercice a permis d'obtenir, pour 2006, un bilan positif sur les plans des activités, du budget et des effectifs. Dans ce dernier domaine, le nombre d'adhérents ne cesse de progresser et de se diversifier en tranches d'âge. Cet engouement est dû au bouche à oreille. Preuve de notre réussite. Si notre budget est en équilibre, il le doit à une gestion stricte et minutieuse des subventions et surtout de la manne provenant de la générosité des joueurs du loto. Les activités du club sont multiples et variées. Elles sont conformes aux aspirations des adhérents. Ceux-ci ont la possibilité de se retrouver les mardis et vendredis de chaque semaine pour se livrer respectivement à des occupations ludiques et au loto. » Par ailleurs, Le Club des remparts propose aussi activités culturelles et touristiques. Le président a regretté que : « Nos ambitions sont limitées par: le manque de disponibilité de salles municipales. » Enfonçant le clou, après que Jean Montagut, adjoint au maire, est promis, prochainement, une salle aux « dimensions de vos prétentions associatives », le président du club a conclu par : « Si l'avenir appartient à la jeunesse, il ne faut pas oublier que le présent est assuré en grande partie par les actifs et les retraités. Ignorer ces deux catégories d'âge serait méconnaître ces administrés. »

Pour tout renseignement, Le Club des Remparts. Tél.: 0467188309 ou 0683587934

Maintenant les Femmes!

medium_femmes.jpgJetant un oeil de ma mémoire sur des années de militances, je revois les femmes engagées dans les associations, le syndicat, les collectifs ou le parti auquel j'ai appartenu ou j'appartiens encore.

Bien souvent clairvoyence, pragmatiqme, efficacité, concision du discours, réalisme. Qualités mise en oeuvre pour défendre les intérêts de travailleurs, comme Monique De Meulemeester déléguée syndicale de la Cfdt de Crespo Comolive Sète qui à de nombreuses occasions avec son énergie et sa conviction a su conquérir pour les travailleurs la dignité, de meilleures conditions de travail et de meilleurs salaires. Comme Marianne Campagne engagée dans Culture et Liberté pour permettre à des travailleuses familiales de mieux connaître le Mali, pays des familles dans lesquelles celles-ci intervenaient. Comme Jacqueline Ricard peintre et professeur d'arts plastique qui donne de son temps pour faire découvrir aux plus jeunes les techniques et l'expression picturales. Comme Hafsatou Diallo, médécin malienne, qui passa 3 ans en France, seule avec ses 4 enfants pour obtenir son diplôme de Pédiatre. Comme Sylvie, dont je suis le mari, rugueuse négociatrice de la Cgt-Fo dans les instances administratives de la Ville de Brassens. Comme le chantait Ferrat en écho à Aragon :"Le poète a toujours raison - Qui voit plus haut que l'horizon - Et le futur est son royaume - Face à notre génération - Je déclare avec Aragon - La femme est l'avenir de l'homme."

Samedi 24/02/07, l'assemblée des Femmes organise à Sète une conférence-débat "Demain les Femmes" : Table ronde : "L'accés à la parité, combat au quotidien"

Photo : Une association de femmes indiennes pour le développement du micro crédit.

Marc Ayral ©

22/02/2007

Le bilan de Nicolas Sarkozy et de la Droite

Au chapitre, "Au secours la Droite Resterait", note récente que j'avais titrée sur cette paraphrase d'un slogan de 1986, je me suis appliqué à lister et à comparer les "scores" de l'aire Jospin, avec mon esprit de contradiction habituel, avec les nombreux aléas laissées par le gouvernement de Droite dont Nicolas Sarkozy fut et est encore numéro 2. En 2001, le déficit budgétaire était de 1,4% du PIE soit 20 milliards d'€. A ce jour: 3,2 % et 56 milliards. En 2001, la balance commerciale était excédentaire de 46 milliards d'euros, elle est maintenant déficitaire de 29 milliards. En 2001, la dette représentait 57 % du PIE ou 838 milliards d'euros; Je vous le donne en mille si l'on peut dire à cet instant elle est de 65 % et 1150 milliards: Lionel Jospin dont je ne suis pas un fan, a réalisé un score de baisse du chômage en le ramenant de 12,6 % de la population active à 8,7 %; M. De Villepin et M. Sarkozy en sont à 9 % ! Il parait qu'on ne travaille pas assez? Si l'on y regarde de plus près en fait, les français (es) bossent 1441 heures par an alors que les allemands en sont à 1443 heures. Différences qui selon la Droite expliqueraient que le volume des exportations allemandes a progressé de 18,5 % en trois ans, les nôtres de 4,8 %? Cela s'appelle de la désinformation pure et simple... Ségolène Royal sortira certainement, opportunément le bilan sécuritaire du ministre-candidat : Les violences aux personnes ont augmenté en un an de 11,4 %. La France n'avait jamais connu d'émeutes aussi graves que celles de l'automne 2005; Les faits et les chiffres son têtus! OUI la Droite, pour au moins nos compatriotes les plus en difficulté, DOIT PARTIR!

Marc Ayral ©

21/02/2007

"Paroles de Balaruc" a 1 an !

medium_AYRAL.jpgParoles de Balaruc a 1 an! Le 23 février, précisemment!

Cela fait 1 an que je vous propose ma prose sur la toile ! Au début, le simple projet de mettre en ligne tout les articles ou archives d’articles que je rédige depuis juillet 2001 pour ML en tant que correspondant de Balaruc, puis bien vite votre intérêt m’a amené à ouvrir l’horizon vers mes engagements politiques. Certes ce fabuleux outil, nombreux sont ceux à le qualifier de narcissique, je veux bien le concéder, a une extraordinaire qualité il permet à tous ou presque d’accéder à l’Expression. 30.000 visiteurs en 1 an pour un blog local c’est un début intéressant. Certes on est bien loin du succès de Jean-Paul Brighelli ou de Pierrot le Zygo qui dans des registres très différents ont un « blogorat » très nombreux et fidèle. Mais, comparons ce qui est comparable. La communauté enseignante apprécie de confronter ses idées sur Bonnet d’Ane et chacun, vous, moi et sûrement le curé du village allons nous acoquiner sur le blog de Pierrot !
Mon militantisme politique date des jours de mon adolescence où j’ai milité à la JOC puis au PSU et à la CFDT fin des années 70. Avant de créer le GASAL en 1980 et d’adhérer ensuite au PS. Dans ces décennies là, existaient seulement, le tract, l’affiche…Puis Radio C’est Toi à Sète (comme radio libre), puis quand le grand quotidien régional le voulait bien quelques communiqués nous permettaient de faire valoir nos idées de socialistes. Internet et particulièrement les blogs apportent à ceux qui ont quelques choses à partager l’interactivité qu’aucun média ne peut, ne saura mettre en place avec autant d’efficacité. Un sujet intéresse, émeut, choque ou révolte et vous recevez des commentaires, illico ! L’autre jour j’entendais dans la bouche d’un copain journaliste : « les blogs c’est de la c… » En discutant un peu, j’ai compris que pour lui c’était en fait un peu de son 4ème pourvoir qui lui échappait. Car la pleine liberté que confère internet, avec ses nombreux travers, nous donne néanmoins à nous « vrais gens » une force militante et citoyenne que des spécialistes qualifient déjà de 5ème pouvoir. Faut savoir l’utiliser avec autant d’âme et de passion que lorsque adolescent les idéaux de Liberté et de Justice nous animent. Merci à Midiblogs et à son animateur Michel Pélamourgue d’avoir su détecter opportunément la nécessité pour le Groupe des Journaux du Midi d’ouvrir ce grand espace de débats, d’information, de dérision et de Culture. A bientôt de vous lire sur Paroles de Balaruc !

Marc Ayral ©

20/02/2007

Nicolas Sarkozy : Sur le respect de l'adversaire

medium_sarko2.jpg"Regarder ces trois demeurés qui vont encore m'attaquer? Merci bien!" Nicolas de Nagy-Bocsa Sarkozy
[ Le JDD, 22 octobre 2006, à propos du débat télévisé entre les trois candidats à l'investiture du PS. ]

Ségolène Royal au "grand jury" de TF1 : "Remettre debout la maison France"

Ségolène Royal a dit hier soir (19/02/07) sur TF1 qu'elle souhaitait "remettre debout la maison France", medium_segoTF1site.jpget qu'elle serait "la présidente de la République qui se battra avec acharnement contre le chômage des jeunes.

Que la famille fonctionne bien, que l'école fonctionne bien, que quand un jeune a une qualification et une formation, il trouve un travail et qu'il soit correctement rémunéré, que les gens soient sécurisés dans leur emploi.

Certains se moquent de moi: ce n'est pas de la politique. Mais si, c'est de la politique ! Je suis une personne qui parle clair. Il y a un sentiment d'injustice, trop d'inégalités, de hauts revenus d'un côté, trop de bas revenus de l'autre.

Il faut que la santé revienne vers les gens". Elle a souhaité la création de dispensaires et l'organisation d' "Etats généraux sur la santé".


Ségolène Royal a assuré que la question des aides en cas de handicap "sera réglée".

"Il faut changer le regard de la société sur le handicap". Ségolène Royal a insisté sur le fait qu'il fallait "revendiquer la visibilité des personnes qui ne sont pas debout. Je veux que l'on puisse voir les personnes en situation de handicap dans la société, en particulier à l'école".

Sur la question du SMIC, Ségolène Royal a rappelé "qu'il y a aujourd'hui quatre millions de personnes au Smic et il y a un salarié sur deux qui gagne moins de 1.500 euros. Beaucoup de gens se sont dit, 'si le Smic passe à 1.500 euros, c'est tout de suite'. J'aimerais bien, mais c'est dans cinq ans. Il faut aussi être réaliste et promettre ce que je peux tenir Si nous pouvons aller plus vite, nous irons plus vite. 1.500 euros bruts en cinq ans, ça veut dire: 5% tout de suite, c'est 50 euros tout de suite. C'est un signal fort que je veux donner". Le niveau actuel du Smic (984 euros net pour 35 heures) "est quand même très bas",
Ségolène Royal a prévu d'organiser une "conférence salariale" dès son élection, qui servirait aussi à "discuter de la façon dont on maintient la hiérarchie des salaires. Il y aura un pacte avec les entreprises dans le cadre d'une conférence salariale, je veux réconcilier la France avec ses entreprises".
Ségolène Royal a souligné qu'il faudrait veiller à ne pas provoquer un "écrasement de la hiérarchie des salaires".

Enfin, Ségolène Royal a précisé que la "hausse des bas salaires" serait indexée sur un nouveau calcul de la hausse des prix avec la création de nouveaux indices, afin que cette revalorisation ne soit pas "immédiatement mangée" par l'inflation.

Marc Ayral ©

19/02/2007

Que va faire Jacques Chirac?

medium_chirac.jpgLa Droite -celle de l'UMP- est sûre que le Président de la République (Jacques Chirac) va prendre une retraite bien méritée et obtenir du nouvel occupant du Palais de l'Elysée -qui ne peut être à leurs yeux que Nicolas Sarkozy- un poste honorifique. Ils rêvent déjà de voir Jacques Chirac raccompagné par le nouveau Président de la République du perron de l'Elysée vers sa voiture devant laquelle on aura déroulé le tapis rouge. Connaissant l'animal politique Jacques Chirac qui peut croire qu'il ne va pas prendre une initiative d'ici le 22 Avril. Personne ne sait, ni Pierre Péan son dernier biographe, ni ses très proches collaborateurs, ni peut-être lui-même "s'il va y aller"! La Droite celle des convertis au Sarkozysme le voit déjà fatigué, trop vieux, sourd...Mais pour avoir feraillé souvent contre le RPR, je doute que les Gaullistes historiques abandonnent le vieux lion sur le bord de la route. Alors que va faire Jacques Chirac? Pour ma part j'avance l'idée selon laquelle il fera quelque chose, bientôt...Quoi? A suivre.

Marc Ayral ©

13:01 Publié dans Z17 | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : balaruc, marc ayral, chirac