Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/05/2007

Balaruc : Nicolas Sarkozy, largement comme sur tout Thau

medium_claude_gibely_max_serres_balaruc_le_vieux_06_05_07_2.JPGNicolas Sarkozy l'a largement remporté sur Balaruc. Le report des voix de Le Pen a été quasi arithmétique. Cet ancien fief communiste s'est tourné vers le nouveau président de la République en étant passé par le vote rejet FN. Les électeurs "bayrouistes" se sont reportés à 50% sur Ségolène Royal à 40% sur Nicolas Sarkozy le reste se réfugiant dans le vote blanc ou nul.

La rupture proposée par le leader UMP a plu aux habitants de Thau. Ils y ont adhéré à une large majorité frisant medium_Norbert_Chaplin_roland_etre_stephanie_jardon-tadeo_marcel_bosc_henri_tadeo_balaruc_le_vieux_06_05_07.JPGquelquefois avec les 60%. La suite de l'histoire sera passionnante à suivre. Législatives, premières mesures gouvernementales et municipales. Il est clair aujourd'hui que, loin s'en faut, les politiques locales n'ont pas eu d'effets sur le vote national, peut-être peut-on le regretter, car il n'est pas sûr que s'eut été à l'avantage du nouveau Président.

Le Bassin de Thau subit une balkanisation calamiteuse depuis l'après guerre. Les politiques de Droite et communistes ont réduit notre Pays à être à la remorque de Montpellier. Il est vrai que les socialistes et les démocrates républicains n'ont jamais eu la capacité à convaincre qu'ils proposaient une meilleure politique. Ainsi, à coup de gestions idéologiques, à Droite avec Yves Marchand, avec les communistes de Pierre Arraut et de Gilbert Martelli, avec la Droite dure de Pierre Leroy-Beaulieu ou le socialisme clientéliste de Philippe Chappotin, l’incapacité de Régis Passerieux à s’imposer politiquement sur Thau, sans parler d’Yves Pietrasanta englué dans son écologie notabilisée et politicarde, les résultats sont là avec dans tous les domaines les indicateurs sont au rouge. Chômage, précarité, environnements dégradés, incivismes croissants, pression foncière immaîtrisable, économie de la pêche et du port en panne.

Un homme comme Jean Lacombe aurait pu unir les énergies et porter un avenir pour Thau si les socialistes ne s’étaient pas divisés et si les communistes ne lui avaient pas planté un coup de poignards dans le dos en 1989.

Aujourd’hui, objectivement, Pierre Bouldoire est le seul à avoir cette capacité à dépasser les limites de sa commune pour fédérer et dynamiser les démocrates et socialistes. Associé à Geneviève Tapié –politiquement s’entend, car on ne connaît pas à l’heure actuelle son suppléant- pour les législatives des 10 et 17 juin, ils auront la partie bien difficile à jouer au regard des résultats du 6 mai. Quant à François Commeinhes il n’a pas eu cette capacité à rassembler malgré sa présidence de l’agglo.

Alors, prenons-nous à rêver qu’après plus de 50 ans d’une politique locale peu féconde se lève un homme ou une femme capable de donner du sens, un espoir, une direction vers le progrès loin de l’engluement actuel. Si j’ose dire, je sais que cela va faire polémique mais qu’importe. Il faut au Pays de Thau un(e) « Frêche » local(e). Fort, déterminé, intelligent et visionnaire. Rendez-vous est pris. Espérons qu’on ne posera pas un lapin aux habitants de Thau ! Une fois de plus...

Photos : le dépouillement des élections présidentielles à Balaruc le 6 mai 2007.

Marc Ayral ©

Commentaires

bonjour je vous ecris un message qui n'a aucun rapport avec le sujet; j'ailu votre article concernant l'attent de l'AOC pour l'huitre de Bouzigues, je voulais savoir si vous aviez plus de renseignements sur l'issue de la demande.
merci d'avance!
sonia

Écrit par : sonia | 09/05/2007

Triste constat que de faire retomber la defaite de Madame Royal sur les autres, beaucoup de maires du bassin de Thau ont fait du bon boulot .
Mr Pietrasanta par exemple a pendant 24 ans dynamisé Mèze et fait de superbes réalisations.
Je vous invite à sortir des fortifications de Balaruc le vieux et de venir faire un tour à Mèze, vous constaterez par vous même au lieu de répeter les ragots colportés ici et là.
Si Sarkozy est là, c'est qu'il a su convaincre les électeurs, ce n'est pas dans la critique permanente ni la vampirisation des gens que l'on avance c'est dans des projets et en etant à l'ecoute du peuple.
Le problème c'est que la gauche actuelle n'evolue pas beaucoup, dommage mais il faut savoir se remettre en cause.

Écrit par : BAËZA Thierry | 10/05/2007

Thierry merci pour votre commentaire. Permettez moi toutefois de vous apporter quelques précisions. Je ne fais en aucun cas retomber la défaite de SR sur tel ou tel élu local et surtout pas M. Pietrasanta, son influence est grande mais n'exagérons rien, très faible au délà de Mèze. C'était
d'ailleurs bien cela le sujet de ma note. Le diagnostic est là. Les chiffres sont têtus. La majorité des élus du Bassin sont de Gauche est pourtant NS y fait un gros score. La majorité des élus est de gauche depuis des décennies et le Pays deThau est dans un état, dans tous les domaines, de recul,de retard. Si on prend l'environnement, cher à Yves Pietrasanta, le bassin de Thau est parmi les Pays les plus en difficulté. Je vous invite à lire mes notes sur ces sujets et bien mieux le diagnostic du scot de Thau. Impitoyable. Ce n'est pas un lagunage, d'ailleurs très pollueurs, favorisant eutrophisation, le développement des algues, qui peut être montrer en xemple. Ce n'est pas l'urbanisation non maîtrisée de Méze comme celle d'autres villages dont Balaruc qui peut donner un peu d'espoir. Alors oui, Cher Thierry et en dehors de toute politique politicienne, je pense en effet que le Bassin de Thau n'a pas eu la chance depuis 50 ans d'avoir un "Frêche". Dynamiser Mèze, c'est vrai Yves Pietrasanta l'a fait. Mais c'est bien au delà des remparts de Mèze que se joue l'avenir du BASSIN DE THAU! Ne croyez-vous pas? A bientôt de vous lire.
Marc

Écrit par : Marc Ayral | 10/05/2007

c'est vrai que Montpellier a maitrisé son urbanisation !
Vous demanderez à Mr FRÊCHE ce qu'il pense de M r PETRASANTA et de son travail à la région.
Ce dernier est trés peu connu en dehors de Mèze, je ricane de vous lire, il est juste dans le who s' who international depuis une quinzaine d'années.
Le lagunage est le procéde le plus approprié à l'Etang de Thau, c'est vrai que l'euthrophisation est un probléme et un traitement en amont va être mis en place.Les phosphates en sont la cause, qui en produit ? Vous, moi, les uns et les autres, pourquoi ne pas utiliser des produits qui n'en n'ont pas !
Si l’eutrophisation est un problème sur l’Etang de Thau, il ne faut pas tout faire tomber sur les lagunages.
Dans les années 80 il y avait beaucoup de pêcheurs qui labouraient le fond de l’Etang avec la drague ou le gangui à la recherche des huîtres plates.Depuis avec l’introduction de coquillages étrangers , les huîtres plates ont attrapé un virus d’ou la disparition de ces méthodes de pêche , l’arseilleide a également disparu faute aux plongeurs peut scrupuleux qui avec des bouteilles ont pillé les palourdes, escargots, huîtres de l’Etang.sans compter les travaux qui ont coupé les courants rentrant dans l'Etang de Thau, surtout sur Sète(parking souterrain, allongement des digues portuaires etc..)
Autre réalisation de Mr Pietrasanta,l’usine de traitement de déchets ostréicoles, pendant de nombreuses années les déchets étaient jetés dans l’Etang.
Ces déchets étaient souvent agrémentés de vieux gants, cordages et je vous en passe ; dès les premières chaleurs ces déchets fermentaient et accéléraient le processus de fermentation en enclenchant plus rapidement les malaïgues.
Au lieu de rester passif et laisser faire les professionnels, un élu YVES PIETRASANTA a décidé de s’occuper de régler ce problème.
Il est plus facile également de critiquer, combien de gens, combien d’élus ont proposé des solutions ?
Si, une, refusée, prendre les déchets et les jeter à la mer !,Vous remarquez c’est la facilité, quand on a une grande poubelle comme la méditerranée, on voit moins la dégradation que dans notre petit Etang.

Écrit par : BÂËZA Thierry | 11/05/2007

Les commentaires sont fermés.