Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/05/2007

Bona Jornada!

L'association "Bona Jornada", qui a pour but le développement de la langue et des traditions régionales auprès de tous publics par le biais d'activités artistiques médiatiques et de festivals liés aux civilisations occitanes latines et méditerranéennes, organise le 2 juin prochain une grande Fête occitane sur la place Aristide Briand de la ville de Sète.

medium_feteOcAffiche_reduit.jpg

Les enfants petits et grands seront au centre de la fête et pourront participer à de nombreux ateliers : maquillage, poterie, école de cirque avec le Phare Fadet, théâtre, initiation aux joutes sur chariot, jeux et activités manuelles divers encadrés par des professionnels.
D'autres animations auront lieu telles qu'un conteur occitan, initiation aux danses traditionnelles de " Balèti ", défilé "Branle de la camisa", expositions et spectacles déambulatoires.

Une grande tombola au profit de la "Calandreta dels Dalfinets" de Sète aura lieu où de nombreux lots offerts par les commerçants de la ville de Sète seront à gagner, la pièce majeure étant une toile offerte par l'artiste peintre sétois Topolino.

Un marché artisanal d'Oc sera présent tout au long de la journée.

Celle-ci sera clôturée par une grande macaronade ( 12 € adulte et 7 € enfants, inscription au 06 73 03 16 61 ) sur la place suivie d'un concert Balèti donné par le groupe de Musiques traditionnelles alternatives d'Oc & d'Aici "la Cosconilha".

Marc Ayral

Une balarucoise retrouve une balarucoise II

medium_Classe_1900-1901_a_balaruc_le_vieux_2_.2.jpg

Suite à la note "Une balarucoise retrouve une balarucoise" Joëlle Taccone m'a fait parvenir toute la photo accompagné du commentaire suivant :

"Je vous joins donc cette photo ( elle n'est pas vraiment bonne) peut-être pourrez vous en faire quelque chose. Je suis à la recherche de quelques noms . Je les avais notés, mais pour l'instant je ne les retrouve pas.
Les personnes notées 2 3 4 sont les soeurs Errère ( Marthe , Cécile et Henriette) et la photo est de l'année 1900-1901 de très proches cousines et des personnes qui furent adorables. Elles tenaient le bureau de tabac où je fis de longs séjours pour lire les BD de l'époque!"


Marc Ayral

30/05/2007

Une balarucoise retrouve une balarucoise...

Le 17 juillet 2006, Madame Dominique Lascoues me laissait le commentaire suivant :

"Bonjour,
Je suis la petite fille de Madame NEGRE, née LABAT, qui habitait rue du Moulin aux Barrys. Je viens chaque année à Balaruc et découvre ce site "Paroles de Balaruc" avec grand plaisir.
J'ai connu dans mon enfance Monsieur Itier et ai le souvenir qu'il m'avait montré une photos de classe sur laquelle figurait ma grand mère Yvonne.
Y a-t-il un moyen de voir ces photos d'archives. Ma mère, Simone a fréquenté l'école de Balaruc vers 1920, peut-être reste-t-il une trace.
Je vous remercie de me renseigner si possible."


Après quelques mois de recherche Joelle Taccone, Balarucoise de souche a retrouvé la photo d'Yvonne Labat, elle m'a écrit :

"Les occupations quotidiennes ont fait que j'avais un peu oublié cette recherche. Je viens de classer des vielles Photos du village et j'ai trouve un groupe, où , je pense, figure cette grand mère recherchée.

medium_Yvonne-Labat2.jpg

J'ai extrait un portrait que je vous communique par pièce jointe ( qualité médiocre mais quand même lisible)
Je pense qu'il s'agit d'elle , mais seule la petite fille qui la recherche pourra la reconnaitre.

Pourriez vous la retrouver et lui faire parvenir cette photo?Si je me suis trompée , elle pourra me le dire.

Cordialement, Mme Taccone joelle Balaruc le Vieux"


Merci à Joëlle. Je transmets à Dominique Lascoues cette photo.

Marc Ayral

29/05/2007

Vivement le 17 juin!

Vivement le 17 juin! Le breuvage sera bu jusqu'à la lie, enfin! Le peuple de Gauche va subir durant 5 ans, les Juppé, Raffarin et autres Gaudin. Fers de lance de l'Ump ou notables godillots! Sûrement la deuxième alternative. Ici ou là nous sauverons les meubles. La plus belle des victoires de ce parcours électoral est que les idéologies ont toutes été laminées. D'extrême droite et d'extrême Gauche. Enfin! Espérons que cela soit durable et même définitif. La Gauche aura sa recomposition à faire sur des bases d'ouverture, de renouveau et de pragmatisme. Seule voie possible. La Gauche ne devra pas singer l'activisme droitier revendiqué de Nicolas Sarkozy en se disant "et si finalement nous faisions la même chose mais à Gauche".

Aujourd'hui, les législatives sont vécues pas de nombreux militants de Gauche comme la dernière obligation démocratique. Loin de l'engouement suscité par Ségolène Royal et son Désir D'Avenir, les candidats aux législatives peinent à intéresser les électeurs. Il serait bien étonnant que la participation record enregistrée lors des présidentielles soit renouvelée. Normal, me direz-vous? Certes! Mais quand même, quel ennuie! Livrés à eux mêmes les candidats de Gauche aux législatives nous ressassent toujours les mêmes fausses bonnes idées et pour compenser « font de la politique » pensant ainsi donner le change à un électorat qui a déjà déterminé son choix. Ils paraphrasent leur leader ! Quel ennuie !

Heureusement, ce week-end, j’ai fêté mon demi-siècle. Cela m’a permis de réunir mes amis et ma famille et partir loin des petites contingences politicardes que nous proposent certains. Sur la 7ème de l’Hérault c’est aussi la routine. Le PC essaye de nous faire avaler la couleuvre du vote utile. Mais il faudrait être vraiment faiblement averti des mécanismes de l’Assemblée -et sur l'utilité d'un député communiste isolé et sans groupe parlementaire- pour être tenté par ce type de choix.

Le seul vote utile c’est de barrer la route à un umpiste tout droit arrivé d’Agde par la plage. Jamais un agathois ne l’a emporté en Pays de Thau! La seule à pouvoir prétendre bouleverser la donne est donc Geneviève Tapié. Verbe haut, la féministe ne s’est pas faite que des amis en 8 mois de campagne, ni sur midiblog, ni sur la 7ème ! Pourtant elle représente pour la Gauche le seul et unique vote authentiquement utile ! Histoire de renvoyer par la plage qui vous savez ! Notre dernier petit espoir…Jusqu’aux municipales !

Marc Ayral

23/05/2007

Observons donc! Agissons donc!

C'est fait ou presque! Toute chose entre dans sa case, ou presque! Un président, un premier ministre, un gouvernement! Comme le dit le premier Ministre : "Nous allons appliquer la politique, pour laquelle Nicolas Sarkozy a été élue". Dont acte! Avant cela il y a un passage obligé les élections législatives. 54% des français ont voulu un quinquennat de Droite. Il vont l'avoir! Nicolas Sarkozy l'a réaffirmé lors de son discours d'investiture. "Exigence, obligation de résultat!" Avec ça, chacun de ses ministres est averti, il faut réussir! Observons donc! Une fois l'état de grâce passé entre 2 haies de supporters venu l'applaudir lors de son footing quotidien, nous entrerons dès cet été, à l'occasion d'une session parlementaire exceptionnelle, dans le vif du sujet! Social, économie, retraite, régimes spéciaux, réforme de l'Etat, Europe; les sujets ne manquent pas sur lesquels le président de la République a décidé d'agir. Observons donc!
L'automne sera révélateur de la réponse que les salariés et leurs organisations syndicales veulent apporter aux réformes proposées à la concertation. Attendons la suite!

En attendant, donc, on sourit -jaune- de voir un authentique talent partir servir un gouvernement de Droite. Comme le dit le Canard Enchaîné" : " Sarkozy veut réformer la France à coup de Kouchner!" On attend la suite. Le voilà partit pour le Darfour. Observons donc!

En attendant il y a les législatives. La vente continue pendant les travaux! Et des travaux, il en faut. Sur la 7ème circonscription de l'Hérault, aussi ! Ainsi, le député communiste sortant essaye de sauver son mandat. Pour cela, il feint d'oublier son étiquette PCF. Aimable subterfuge pour ramener a lui l'électorat de Gauche vers le vote utile. Il est légitime de se poser la question suivante : "A quoi servira un élu communiste dans la future assemblée nationale, alors que seul le PS, dans l'opposition de Gauche, pourra avoir -objectivement- un groupe parlementaire ?" Observons donc!

Des travaux il en faut! Un PS et une Gauche avec des idées novatrices, des structures politiques internes à réformer, des pratiques « notabilisantes » à proscrire, un changement générationnel, une définitive et totale parité, un strict non-cumul des mandats. Des travaux, il en faut. Agissons donc !

Marc Ayral

20/05/2007

Images de campagne : Nostalgie vite oubliée

Quelques images de campagne, que les militants auront plaisir à revoir dans quelques années, mais qui restent amèrent après la défaite du 6 mai.

medium_1er_mai_groupe.jpg

Défaite, certes mais qui à l'identique de ces images donne espoir et sera fondatrice d'une Gauche enfin rénovée. Faisons-en le pari. Pour notre pays! Car une Droite maintenant en charge de tous les pouvoirs ne sera pardonnable d'aucun échec. Et ce ne seront pas les régions socialistes qui pourront contrebalancer la vague bleue qui s'annonce, sauf miracle d'intelligence à Gauche ce que je n'ose espérer en 3 semaines...Mais qui sait!

medium_31032007536.jpg
Alors en Sète et Thau je vous livre les images que j'ai eu l'occasion de prendre à la volée de telles ou telles manifestationc.

medium_31032007539.jpg

Ségolène Royal, bien sûr absente y a été pourtant omniprésente, comme elle le sera dans les mois et années à venir il ne peut en être autrement.
medium_ségolène_royal_débat_du_02-05-07.jpg

Marc Ayral ©

La Fnaca expose de l'artisanat d'art

medium_BlVx-expo-fnaca.jpg
La section locale de la Fnaca a organisé récemment une exposition d’objets d’artisanat d’art au bénéfice de son action. Cette journée a permis à 15 exposants de présenter leurs travaux. Chacun ayant porté une attention particulière dans les œuvres présentés. Pour Jean Jaëger, président de la section locale de la Fnaca : « Ce salon est magnifique et de haute tenue, avez-vous remarqué comment les articles présentés rivalisaient entre eux par leur extrême beauté ? » Ainsi chaque artisan d’art avait eu à cœur selon Jean Jaëger : « de nous faire partager leur passion en plus de l’aide qu’ils nous apportent. Et ceci avec délicatesse et modestie, c’est un régal ! » S’est-il exclamé ! Les bénévoles qui ont organisé cet événement sont prêt à le renouveler l’an prochain, d’autant que le public étaient au rendez-vous.

Marc Ayral

16/05/2007

Montebourg : Nous souhaitons que Ségolène Royal s'investisse dans la redéfinition d'un projet de Gauche

Consacrer désormais toutes nos forces à poursuivre la rénovation pour définir un projet de gauche adapté à la société d'aujourd'hui par Thierry Mandon et Arnaud Montebourg

medium_montebourg_et_royal_paroles_de_balaruc.JPG

"En obtenant Dimanche 47% des voix dans un scrutin présidentiel marqué par une participation électorale record, Ségolène Royal a réussi, dans des conditions très différentes, à repositionner la gauche au niveau où Lionel jospin l'avait placé aux présidentielles de 1995. Beaucoup, comme nous tous, seront déçus par un résultat dont ils attendaient beaucoup plus, espèrant la victoire. Mais peut-on considérer comme une "terrible défaite", selon les mots même d'un procureur indécent qui n'a pas attendu 5mn après 20h, dimanche soir, pour prononcer son réquisitoire, ce qui finalement n'est que le résultat tristement logique d'un parti socialiste dont nous avons si souvent dénoncé les conservatismes et le manque d'audace.

Rendons donc d'abord et avant tout justice à Ségolène Royal des changements considérables qu'elle a imposé aux socialistes dans sa campagne de modernisation accélérée : Révolution démocratique avec la Vlème République, nouveau.'<: outils de régulation économiques et fiscau.'<:, priorité écologique, redéfinition et réorientation d'un projet eUropéen protecteur et volontaire, ambition pour l'égalité scolaire, parité authentique. Sur tous ces points, Ségolène Royal aura imposé en 6 mois au parti des avancées pour lesquelles nous nous battions depuis 5 ans sans succés. Il faudra d'ailleurs rappeler à ceux qui ont la mémoire courte et dénoncent les errements de la période 2002-2007 que nous avons eu la constance de refuser la paresse idéologique et doctrinale dans laquelle nous ont enfermés les congrès de Dijon et du Mans et que nous n'avons jamais abandonné nos combats pour quelques responsabilités d'appareil. Cela nous rend plus fort pour soutenir le début de rénovation engagée par la campagne de Ségolène Royal, consacrer désormais toutes nos forces à la redéfinition d'un projet de gauche adapté à la société d'aujourd'hui et souhaiter vivement que Ségolène Royal fasse le choix de s'y investir, quels que soient les choix difficiles qu'il faudra assumer.

Car la rénovation d'un appareil sclérosé par 10 ans de-gestion-de-compromis-misérab1es sera tache difficile. _ Elle impliquera de s'ouvrir puissamment sur la société, d'associer à notre réflexion intellectuelle, hommes et femmes de gauche d'autres formations politiques et d'inventer le cadre politique de ce travail d'envergure. Le Nouveau parti socialiste? C'est toujours notre démarche, l'intention d'alors est désormais evidence pour tous. Mais il y a dejà urgence car 5 années, c'est court. Prendre la mesure véritable de l'etat de la société et des aspirations des citoyens, définir un projet ambitieux et crédible, rénover les pratiques et les équipes, bref rattraper le retard strategique considérable que nous avons pris vis a vis de la droite nécessitera beaucoup de temps, qu'il faudra accomplir dans un delai record ! Il faut donc engager ce travail sans attendre, un congrès
de la rénovation, pouvant se muer en assises de la gauche rénovée, devra donc se tenir d'ici la fin de l'année. Nous n'accepterons pas les tergiversations qui, visant a reporter l'inventaire des raisons de la défaite, auraient pour conséquence de faire en sorte que rien ne change. On ne rejouera pas 2002 en 2007.

Pas plus qu'on ne doit changer l'objet de la réflexion. Déjà, les plus fatigués du travail politique nous invitent a engager une réflexion sur notre stratégie d'alliance. "A gauche toute" disent les uns; "avec le centre" déclarent les autres! Ce n'est pas ainsi que nous concevons la rénovation. Il serait d'abord stupide de devoir choisir l'une ou l'autre de ces stratégies. Un parti socialiste rénové devra pouvoir rassembler a sa droite et à sa gauche, faute de quoi il serait condamné a dépérir au bénefice de formation plus jeunes et plus audacieuses. Mais surtout, la stratégie d'alliance n'est que l'aboutissement de la reflexion programmatique, en aucun cas son préalable. Quand nous devons repenser nos objectifs politique et nos outils, il faut d'abord investir toute son énergie sur le projet. Viendra ensuite la stratégie d'alliance et les eventuels compromis.

"Rénover maintenant !" écrivions nous apès le Mans. C'est toujours et plus que jamais notre projet après la défaite. Mais ce combat dépasse désormais notre seule sensibilité. Il doit devenir celui du parti tout entier, voire celui de toute la gauche de gouvernement. C'est désormais a cela, plus qu'aux vaines querelles d'appareil, que nous devons nous consacrer."


Déclaration du 8 mai 2007.

Marc Ayral ©

15/05/2007

Les pongistes balarucois remportent le challenge des clubs !!!

medium_BlVx-Les_pongistes_balarucois_remportent_le_challenge_des_clubs.jpg
Dimanche dernier, et pour la 4ème année consécutive, le Tennis de Table Balarucois remporte le Challenge des clubs du championnat Jeunes avec 12 équipes engagées, aucune absence de toute la saison et 6 podiums.
Trois titres glanés: en moins de 9 ans garçons, en débutants moins de 13 ans et en Féminines.
Deux secondes places : en moins de 11 ans et en moins de 13 ans. Et enfin une troisième place en Féminines.
Ainsi l’assiduité de tous les pongistes balarucois (35 à 40 jeunes balarucois ont été présents tout au long de ce championnat), leur fair-play et bien sûr leur résultats ont permis de former ce résultat qui est aussi celui de leur dynamique présidente Sandrine Ivars et de leurs entraîneurs et éducateurs respectifs. Belle victoire pour les couleurs bleues et blanches. Prochain rendez-vous 26 et 27 mai pour les finales individuelles régionales. Renseignements au 04.67.43.36.29 ou sur le site du club : http://pageperso.aol.fr/BalarucTT

Marc Ayral ©

13/05/2007

Restons « groupir » !

Les affres d'une défaite ont tendance à morceler plutôt qu'à rassembler. Ainsi est l'humain. "Les rats quittent le navire" disent certains. Bien vilaine expression. Certes il y a eu les trahisons des Besson, Allegre et consort, mais que restera t-il d'eux dans quelques années. Entre temps nous aurons reconstruit patiemment la vrai Gauche que les gens attendent. Méfions-nous des circonstances très fugaces. L'ouverture au Centre-droit en est une. Chacun des leaders du PS s'est prononcé comme "disponible". Tant mieux nous aurons besoin des meilleurs pour dénouer l'écheveau.

La Gauche de la Gauche comme à son habitude essaye de tirer partie d'une situation qui selon eux est "un désaveu de la politique droitière du PS". Ce n'est pas avec le à peine 4% de Dominique Voynet et Marie-George Buffet, le un peu plus de 4% de Olivier Besancenot que l'on doit exclusivement construire la nouvelle Gauche. Faut-il un parti rassemblé à Gauche du PS? Je n'en sais rien, qu'ils s'en débrouillent. Les idéologies marxistes ont pourtant depuis belles lurettes fait preuve de leur nocivité sur l'humain. Alors, espérons, sans illusion, que la LCR et le PC abandonneront définitivement ces impasses. Car les donneurs de leçon qu'ils sont quelquefois auraient eux aussi à effectuer une mue salvatrice pour tout le peuple de Gauche. Leur contribution en serait alors forte, sincère, oxygénante, enfin débarrassée des dogmes.

De même à l'opposé, les sociaux-démocrates, dont je suis ont-ils intérêt à pousser le bouchon dans ce sens encore et encore. Notre dogme à nous, le compromis social est-il objectivement possible dans notre pays ? On a bien vu que les méthodes de personnalités exceptionnelles comme Michel Rocard et Jacques Delors basée sur la concertation et le dialogue ne pouvaient permettre à elles seules l’avènement d’une démocratie similaire à celles installées en Suède ou en Allemagne. La France a une histoire différente. Les 14 ans des mitterrandisme ont perturbé durablement la position de la Gauche. La « société mixte » de François Mitterrand n’était pas la social-démocratie et son pouvoir monarchique poussé à la caricature bien loin de la nouvelle autogestion proposée par Ségolène Royal.

Alors que faire ? « Rester groupir » Ne pas s’envoyer des fions à la tête entre courant de toute la Gauche. Même si j’ai été le premier à le faire ! Je suis en thérapie ! Rester « groupir », en effet pour débattre sur ce que devra être une grande et large et belle et unanime et rénovée et humaine et proche et unie Gauche en attendant notre prochain 10 mai ! Restons « groupir » !

Marc Ayral ©