Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/07/2007

"Le deuil m'étreint : René Thomas est mort"

Lorsque j’ai appris le décés de René Thomas une grande tristesse et une immense nostalgie m’ont traversé, medium_edmond_maire_et_rené_thomas_cfdt.jpgcomme une lame qui veut blesser. J’ai connu René Thomas, alors que, jeune militant de la Cfdt, issu comme lui de la même fédération des ptt, il avait pour nous jeunes postiers une attention et j’ose dire une affection particulière. Attentif, à nos luttes, à nos revendications, à notre évolution, à notre formation de jeunes cédétistes. Je me souviens, d’un 1er mai dans son mas maritime de Marseillan, amitié, convivialité et partage des luttes du moment. Je vous laisse découvrir l’hommage que Jean-Louis Escafit –son successeur à la tête de l’Uri- a rendu dans le dernier N° de Cfdt magazine :

Dimanche 3 juin, de retour d'un séjour à Rosas, René THOMAS est mort brutalement à Perpignan, dans sa 80ème année. Ainsi vient de nous quitter celui qui fut jusqu'en 1980 le deuxième secrétaire général de l'Union Régionale CFDT LanguedocRoussillon. Max FRAISSE, qui avait été le premier, l'avait sollicité pour sa succession, grâce à une inter professionnalisation du droit syndical contractualisée avec la fédération des PTT (aujourd'hui F3C), alors que René venait d'être banni des établissements des PTT du Languedoc-Roussillon par sanction disciplinaire pour une action intersyndicale qu'il avait mené. A travers les lignes en occitan que m'a adressé le 5 juin, depuis la ville de Florence, Robert LAFONT, le célèbre écrivain et intellectuel occitaniste, on perçoit que la reconnaissance de ses qualités militantes et humaines débordait très largement le milieu de la Poste et des instances CFDT :

"Lo dàu m'estrenh. Ai perdut un amic car qu'èra tanbèn una cara eminènta dau combat sendicau. Andan obrier agricàla de Massi/han, Renat Thomas èra estat delegat au centre de tria postala de la Gara de Lion a ParIs, puèi tot parièr a Monpelhièr. Devia pagar sota la repression son engatjament. Aviam començat a caminar ensems soto la bandièra occitana un fam6s 29 d'abriu de l'Esplanada au Peiron. Puèi dins totei leis assags que se faguèron per pas laissar morir la revindicacion, dins la rejoncha significatiya CFDT (que 10 Renat era devengut secretari regionau), CGT (pen'te a Grevo!), movement viticàla (pense a Huillet), fogueriam ensems, sempre occitans declarats. Renat foguèt per ieu coma un fraire. Foguèt tanben l'imatge dau pàble d'oc, 10 qu'avia fach en vista d'istària 1907. Es la destinada dei vius de morir; mai lei grands vius escapan a sa fin dins la memària de sei combats. ° des ire per tu, Renat."
Robèrt Lafont

Traduction : "Le deuil m'étreint. j'ai perdu un ami cher qui était aussi une figure éminente du combat syndical. Ancien ouvrier agricole à Marseilhan, René Thomas avait été délégué au centre de tri postal de la Gare de Lyon L Paris, puis à celui de Montpellier. Il devait subir la répression pour son engagement. Nous avions commencé à avancer ensemble sous le drapeau occitan un fameux 29 avril (1976) de l'Esplanade au Peyrou. Puis dans toutes les tentatives qui ont eu lieu pour ne pas laisser mourir la revendication, dans la jonction significative de la CFDT (dont René était devenu secrétaire régional), de la CGT (je pense à Grevoul) et du mouvement viticole (je pense à Huillet), nous avions été ensemble, toujours occitans déclarés. René a été pour moi comme un frère. Il a été également l'image du peuple d'Oc, celui qui avait fait 1907 en perspective d'Histoire. C'est la destinée des vivants de mourir; mais les grands vivants échappent à leur fin dans la mémoire de leurs combats. Je le souhaite pour toi, René."

Durant les obsèques le 6 juin à Marseillan, on a reconnu indissolublement lié l'homme et le militant CFDT à travers le témoignage de Pierrick CLOAREC s'affichant comme l'un des nombreux fils de René en syndicalisme, puis celui d'Antoinette APICELLA, évoquant en particulier son travail de terrain pour former quasi clandestinement des militantes et des militants aptes à faire reconnaître leurs droits de salariés face à des patrons de choc. René THOMAS avait commencé à militer à la CFTC quand il était ouvrier agricole à Marseillan. Condamné à quitter son "pays" pour trouver un emploi plus stable, il est devenu un postier, responsable syndical en centre de tri. C'est la répression antisyndicale dans la fonction publique qui le conduira à prendre la responsabilité exécutive de l'URI CFDT créée en avril 1972. Figure de proue dans la construction d'un projet syndical pour vivre, travailler et décider au pays, on l'a vu organiser et accueillir les ventes de montres sauvages pour Lip ou incarner la présence CFDT auprès des paysans du Larzac résistant à l'extension du camp militaire. -Pour la dimension humaine et conviviale on se souvient des grillades de poisson frais préparées par René, qui entrecoupaient des réunions syndicales en plein air à son cabanon de Marseillan-Plage. Comme le dit Jean-Louis BAUZON, "René, cet homme fort et infatigable, capable de montrer son émotion, avait une telle sensibilité qu'il donnait au syndicalisme qu’il incarnait un vrai visage humain". C'est une figure du mouvement syndical de la région, mais aussi de la création littéraire populaire ("club des poètes" de Fabrègues) qui nous quitte. Le livre "l'histoire de notre avenir" publié par l'UR CFDT servira à maintenir vivante la mémoire de ses deux premiers secrétaires généraux, Max FRAISSE et René THOMAS. Pour les femmes et les hommes qui composent aujourd'hui la CFDT des pays occitans et catalans, la mort de frères en combat syndical de cette trempe est une occasion de rappeler, à travers leur témoignage de vie et d'espérance, la nécessité de briser les chaînes de l'égoïsme, et donc de renforcer notre syndicalisme solidaire et émancipateur.

Joan-Lois ESCAFIT, avec la contribution amicale de Jean-Louis BAUZON

Photo : René Thomas aux côtés d'Edmond Maire lors d'une visite à Montpellier.

Marc Ayral

Les commentaires sont fermés.