Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/10/2007

Réunion publique de Balaruc Autrement

medium_BlVx-retour_réunion_JF_Durantin.jpg

L’association Balaruc le Vieux autrement a donné rendez-vous mardi dernier aux balarucois pour lui présenter le diagnostic argumenté de la gestion communale qu’elle propose de débattre. Jean-François Durantin accueillait la trentaine de balarucois dans la petite salle d’un hôtel local. Durant plus d’une heure, celui qui se présente comme une « alternative ouverte mais déterminée » a brossé sans concessions et dans tous les aspects le bilan de 3 mandatures de la municipalité actuelle. Environnement, économie, intercommunalité, démocratie locale, urbanisme, social, sport, culture peu de sujets ont été omis, même le patrimoine local et notamment le magnifique et exceptionnel aqueduc romain découvert lors des récentes fouilles sur le terrain des Vignés, qui donne quelques soucis aux promoteurs du lotissement du même nom auront permis à Jean François Durantin de donner « sa vision globale » de la commune et de « notre coin de Thau ».

 

L’assistance composées d’une partie de son équipe dont « il est encore prématuré de dévoiler les noms » et de ses futurs opposants, Henri Tadéo président de l’association pour la continuité de l’action municipale et d’Alain Herrada autre prétendant n’aura pas engagé le débat avec l’invitant. La présence de Claude Gibely, l’actuel adjoint à l’environnement et à l’urbanisme venu « en homme libre, mais attentif à ce qu’il ne se dise pas n’importe quoi » aura été aussi remarquée. D’autres concurrents, ceux d’Agir pour l’Avenir présidé par Thierry Lesieur, et Richard Garcia, n’avaient pas répondu présent Peu de questions, quelques remarques anodines à l’adresse du débateur n’auront pas encore permis d’engager le débat.

 

Au sortir de la salle toutefois, les langues se sont déliées et le débat a eu lieu sur le trottoir ou plusieurs petits groupes se sont formés pour parler de tactique ou de projets. Ce qui a fait dire à Jean-François Durantin « le débat doit être public ouvert et courtois en tout respect des idées de chacun.» A suivre.

 

Marc Ayral

Les commentaires sont fermés.