Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/02/2008

Jean Garcia : "Je démissionne du conseil" Explications...

Jean Garcia adjoint au maire à l'animation vient de présenter sa démission du conseil municipal à Max Serres le maire sortant de Balaruc le Vieux. Il explique dans cet entretien les raisons qui l'ont poussé à à peine 3 semaines du scrutin, à sortir de cette municipalité pour laquelle il a agi depuis 1989 et où il pointe maintenant plusieurs désaccords. Laissons lui la parole.



Marc Ayral

20/02/2008

Henri Tadéo : "La liste Serres? C'est réunir pour réussir"

Henri Tadéo, président du comité de soutien à Max Serres, très impliqué dans le secteur associatif et social, ancien directeur de l'agence Gaz de France de Balaruc le Vieux qu'il a créée, répond aux questions de Paroles de Balaruc sur son engagement dans cette élection municipale.


Marc Ayral

16/02/2008

Alain Herrada : "Notre première réunion, une réussite!"

Alain Herrada tête de liste de "Un vrai projet pour Balaruc le Vieux" réagit suite à la soirée de présentation de sa liste qu'il qualifie de "réussite". Voir le reportage.


Marc Ayral

"Un vrai projet pour Balaruc le Vieux"

La liste « Un vrai projet pour Balaruc le Vieux » conduite par Alain Herrada s'est présentée aux balarucois, ce jeudi 14 février à la salle polyvalente.



Une foule balarucoise des grands jours avait investi le lieu pour assister à une réunion qui pour le moins avait été préparée avec méthode. Vidéo projecteur, voix-off présentant chaque co-listier, discours peaufinés et même si le spectateur ressentait l’émotion des orateurs, la spontanéité était présente et nombre de balarucois présents sortirent enthousiasmés de ce meeting réussi. On peut aisément imaginer que Max Serres et quelques uns de ses co-listiers venus pour la circonstance humer l’air des opposants en sont sortis avec la ferme intention de répondre point par point à toutes les questions et arguments développés par les sept intervenants : Véronique Giner pour la Culture et la communication, Yves Mourrot pour l’urbanisme, Christain Ruis pour le social, Robert Andorra pour l’école et le jeunesse, Philippe Lanet pour le développement économique, Pierre Grassaud pour les finances. Pour Alain Herrada cela a été aussi l’occasion d’aborder « une question délicate, une rumeur qui circule dans le village, que certains font courir, « je voudrai devenir maire pour m’enrichir ». » Le candidat donna une explication sur le devenir de 2 terrains dont il a demandé le classement en zone agricole pour 10 ans à la SAFER. « Je ne suis pas de ceux qui participeront à la spéculation » s’est-il engagé « J’en fait le serment devant vous » Ensuite chacun des animateurs des commissions a présenté les lignes forces du programme de la liste qui sera présentée "complètement et de manière ouverte et débattue" le 29 février dans le même lieu. Reprenant la parole, Alain Herrada a dit vouloir impulser « une nouvelle dynamique, renforcer la qualité de vie ». Lui et ses colistiers prônent un « véritable changement, maîtrisé et raisonné en rupture avec un système à bout de souffle » Dans un dernier élan oratoire, le candidat a défini les priorités de « notre équipe » en 3 points principaux : maîtriser l’urbanisation, stimuler l’économie locale et préserver l’unité de Balaruc le Vieux. Il insista, pour conclure, sur l’importance de « renforcer les liens de solidarités entre quartier, entre les anciens et nouveaux habitants et entre toutes les générations »
La liste est composée de 6 femmes : Sandrine Balsan, Catherine Maharibathcha, Laurence Grygier, Véronique Giner, Elise Bonardi, Evelyne Nion et 13 hommes Thierry Barral, François Lubrano, Robert Andorra, Pierre Grassaud, Philippe Lanet, Yves Mourrot, Luc Subirats, Max Paul, Christain Valero, Frédéric Resseguier, Christian Ruis, Hervé Escot.


Marc Ayral

14/02/2008

Début de campagne cantonale pour Pierre Boudoire

Pierre Boudoire ainsi que sa suppléante sont venus à Balaruc le Vieux pour débuter la série de réunions publiques et de rencontres dans le cadre de la campagne des élections cantonales. La réunion balarucoise aura permis au Maire de Frontignan la Peyrade d'exprimer les enjeux du scrutin et les prorités pour ce canton. Reportage...

(Vous m'excuserez pour la mauvaise qualité du son de la voix-off...Dysfonctionnement en cours de règlement...)


Marc Ayral

13/02/2008

Entretien avec Jean-François Durantin

Jean-François Durantin explique pour quelles raisons il n'a pas formé de liste pour les élections municipales. Il aborde aussi les sujets d'actualité, comme le dossier des Vignés, l'environnement, le Groupe maternel etc. Entretien réalisé samedi 9-02-08.



Marc Ayral

09/02/2008

Jean-François Durantin réagit

3706ace66242895e80d629551403143a.jpgSuite à sa prise de parole lors de la conclusion de la réunion publique de la liste menée par Max Serres et qui s'est achevée dans le brouhaha, Jean-François Durantin a décidé de réagir sur Paroles de Balaruc lors d'un entretien qu'il m'accordera samedi 9 février et qui sera mis en ligne à 15h00.
Les sujets évoqués sont notamment les suivants : Pourquoi n'a t-il pas formé de liste pour les élections municipales, soutient-il la liste d'opposition d'Alain Herrada? Quelle sont ses positions sur les l'urbanisation des Vignés, l'école maternelle, la démocratie locale, l'environnement etc.

Rendez-Vous sur Paroles de Balaruc Samedi 9 février à 15h00 pour découvrir cet entretein exclusif...

Marc Ayral

Max Serres son avis sur le dossier de la Cave coopérative

Lors de l'entretien que Max Serres, maire sortant de Balaruc le Vieux, m'a accordé le 28 janvier, il a répondu à une question concernant la vente de la cave coopérative. Voici sa réponse complète sur le sujet.


Marc Ayral

Cave coopérative : Max Serres répond à Alain Herrada

Dans un tract distribué vendredi 8 février 2008, Max Serres répond à Alain Herrada au sujet de la vente de la cave coopérative. En voici le texte in-extenso, ci dessous. Dans la note suivante vous pourrez voir et entendre Max Serres aussi sur ce sujet et de manière exhaustive lors de l'entretien qu'il m'a accordé le 28 janvier, en attendant place à l'écrit d'hier (8/02) :

"Madame Monsieur,
Je ne veux pas entrer dans une polémique stérile et vaine, suite à la lettre ouverte de la liste concurrente.
Simplement, un rappel sur l'acquisition de cette cave coopérative en 1994.
Ce site avait été rétrocédé à la cave coopérative de Poussan qui désirait la vendre au plus offrant.
A cette époque, hormis la Municipalité, personne ne se souciait du devenir de ce lieu. L'acquisition s'est faite sur la base de 107 000 € soit 700 000 F de l'époque, car le Conseil Municipal a toujours souhaité que cet espace situé au cœur du village soit dévolu à la Mairie.
Aujourd'hui, les locaux sont utilisés par le service technique municipal, le Centre Communal d'Action Sociale (CCA.S.) ainsi que par une association. (ndlr la Fnaca)
Les nombreuses contraintes techniques pour rendre ce bâtiment conforme au vu de l'éventuelle exploitation associative, culturelle ou sportive s'avèrent difficiles (le bâtiment est une structure en béton y compris la charpente) sans oublier le coût de démolition des cuves.
Pour maintenir au sein de notre village, une activité solidaire envers les générations, créatrices de richesses et d'emploi, l'opportunité s'est présentée de vendre le bâtiment en l'état pour en faire une maison de retraite médicalisée de 62 lits avec à terme une extension à 100 lits dont une unité spécialisée dans le traitement de la maladie d'Alzheimer.
La vente de la cave coopérative permettra de financer la construction d'un centre technique municipal fonctionnel adapté à l'activité de ce service ainsi que celle d'un local spécifique pour le CCA.S.
Tout le monde comprendra que ce type de projet n'est pas sorti d'un chapeau tel un lapin à quelques semaines des élections. C'est bien méconnaître les procédures qui animent la collectivité pour de telles décisions, sans oublier qU'une offre similaire avait été proposée à un groupe d'investisseurs il y a environ 3 ans.
Avant de jeter l'anathème sur ce dossier, regardons le devenir des caves environnantes et leurs destinations finales.
Je suis sûr que les Balarucoises et Balarucois attendent autre chose dans le cadre du débat électoral.
En ce qui concerne mes colistiers, nous préférons construire l'Avenir autour de projets qui intéressent "ensemble de la population."


Marc Ayral

06/02/2008

Une lettre ouverte à Max Serres signée Alain Herrada

Alain Herrada a écrit récemment au Maire-candidat à propos de la vente de la cave ccopérative. Dans cette lettre diffusée sous forme de tract dans les boîtes à lettres des balarucois, le tête de liste de l'équipe "Un vrai projet à Balaruc" pose à Max Serres les questions suivantes :

"Vous vendez (ndlr : la cave coopérative) précipitamment à quelques semaines des élections : Pourquoi? Vous n'avez pas cherché à lancer des appels d'offres : Pourquoi? Vous n'avez pas consulté la population malgré vos promesses : Pourquoi? Vous vous séparez du terrain de la cave alors que vous déplorez lors de votre réunion publique la faiblesse du foncier communal : Pourquoi?" et Alain Herrada de conclure :
" Cette opacité, cette volonté de ne pas communiquer aux habitants vos orientations ne peuvent plus être une façon de piloter un village. Les balarucois sont en droit d'exiger des explications réelles, sincères et exactes au sujet de votre opération."

La liste "Herrada" tiendra sa première réunion publique le jeudi 14 février à 18h30 à la salle polyvalente pour présenter sa liste. Une autre réunion aura lieu le vendredi 29 février pour présenter et expliquer le programme de "Un vrai projet pour Balaruc le Vieux"

Marc Ayral