Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/06/2008

Fête de la Musique

6c2eefe075c77bbf3031fd161de31600.jpg

La Chorale les « Chants de Thau » placée sous la direction d’Antoine Alleman s’attaque à l’occasion de la Fête de la Musique de Balaruc le Vieux (voir aussi note du 12-06-08) à une œuvre musicale majeure du XXième siècle : El Canto General de Mikis Théodorakis sur des poèmes Pablo Neruda. Pour l’ancien chef charismatique de la Chorale de Sète, il a été difficile de rester près de 6 ans loin de la musique et de la direction d’une chorale. On se souvient de ses adieux aux choristes sétois lors d’un concert mémorable en septembre 2002 en l’église St Maurice. Le voilà le nouvel Antoine Alleman, baguette de chef au bout des doigts pour s’attaquer à une œuvre « énorme » ! C’est lui qui le dit. Ambitieux, pour une chorale locale composée essentiellement de choristes amateurs de préparer en quelques mois, une heure de concert, avec, pour accompagner les chanteurs, le bouzouki d’un grand musicien grec, Nicolas Syros et les percussionnistes du conservatoire de Montpellier dirigés par Philippe Limoge. « En plus de cela, nous avons voulu à l’occasion de la Fête de la Musique former un programme éclectique mêlant jazz, variétés, classique et musique du monde. » précise celui que ses choristes appellent « Nanou »
e9f89f6dc355db017dac88c69f723b00.jpg

Rarement une fête de la musique n’aura été aussi intensément préparée. Angel Gironés a été choisi par Antoine Alleman pour en assurer la scénographie. « On est prêt » dit-il. Six poèmes de Néruda parmi les 13 que Théodorakis a mis en musique vont être joués par « Les Chants de Thau ». El canto General est d’abord un cri de révolte contre toutes les formes d’oppression. Theodorakis partageait les même idéaux de liberté que Neruda il a composé cette œuvre singulière lorsqu’il était en exil en France, résident à Agde, alors que la dictature des colonels sévissait dans son pays, la Grèce. Les poèmes choisis pour ce concert furent écrit par Neruda avant qu’il n’obtienne le Prix Nobel de la Paix en 1971. Ils évoquent la genèse, la naissance de la faune et de la flore et l’exploitation par les multinationales du continent sud américain.
Le programme alliera musique et convivialité puisqu’une macaronade sera servie à l’entracte au prix de 10€, réservation des tickets à la Boulangerie ou à l’école primaire. Début du spectacle à 19h30 ce samedi 21 juin, place Pradel.

PROGRAMME
1/Cathia Oray (auteur, compositeur, interprète) du Conservatoire de Sète (variétés françaises)
2/Ecole de musicothérapie de la Fac de Montpellier III, ensemble vocal et instrumental placé sous la direction de Claire Garonne. (Musique classique)
3/Choeur d'enfants de Balaruc (Chants et rythmes africains)
4/Ensemble de percussionnistes du conservatoire de Montpellier sous la baguette de Philippe Limoge (jazz, africain et contemporain)
4/Duo au piano de Maren et Christelle Chambaudon (classique)
5/Ensemble languedocien de Guitares (traditionnel, variétés et Jazz)
6/Nicolas Syros au bouzouki solo (Rébétiko : Le rébétiko est un style musical apparu en Grèce dans les années 1920. C’est un mélange d’influences d’Asie mineure et de Grèce autant dans les instruments choisis que dans les techniques vocales.
7/El Canto General de Mikis Théodorakis par l'ensemble Les Chants de Thau sous la direction d'Antoine Alleman. 40 choristes, 2 solistes : Anael Guerine et Nathalie Davoine, l'ensemble des percussionnistes de Philippe Limoge et le bouzouki de Nicolas Syros serviront l'oeuvre du musicien grec.

Marc Ayral

Commentaires

Bonjour,

Nous sommes un groupe d'animateur environnement en formation. Nous souhaitons rentrer en contact avec vous pour vous poser qelques questions au sujet des décharges sauvages aux environs de balaruc.

Nous comptons réaliser une animation sur le développement durable autour des problèmatiques déchêts et consommation sur le lieu même d'une décharge sauvage.

Cette animation aura lieu le 1 er juillet 2008.

Loolye Labat

Écrit par : loolye | 23/06/2008

mon mèl : marc.ayral@laposte.net

Écrit par : Marc Ayral | 29/06/2008

Les commentaires sont fermés.