Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/07/2008

Pourquoi le Muge?

80758c628455503b382bec0d543eec4e.jpg

Désormais pas de fête de Balaruc sans le Muge mais au fait, pourquoi le Muge ?
De discussions entre amis, Marc Ayral en a imaginé la création d’un nouvel animal totémique : « En 2001, au sein de l’association Le Truc, nous avons travaillé sur les légendes populaires balarucoises. Parmi celles-ci, celle du Muge. C’est le regretté Marcel Franc, "grand pêcheur" devant l'éternel qui adorait son étang sa faune et toutes les vieilles histoires du pays. Qui m’a donné l’idée de prolonger cette imaginaire collectif, je me souviens encore de ce qu’il me disait : « Longtemps lo mùjol et non un coq était la girouette au sommet du clocher. Dans les années 70, rouillé il n’a pas résisté au mistral. Un jour, j’espère le Muge retrouvera sa place en haut du clocher de St Maurice ». Depuis l’idée est dans l’air –c’est le cas de le dire-, Max Serres le maire de la commune est d’accord : « C’est une belle idée et quel beau symbole, d’autant que nous l’avons déjà érigé au faite du toit de la nouvelle école maternelle ! » s’est-il exclamé ! En attendant, Alain Barry le constructeur du Muge et Jean-Marie Doire son porteur en chef sont très fiers du succès de l’animal totémique de Balaruc le Vieux : « Nous sommes partis d’une tradition orale très ancienne qui donnait le beau rôle au Muge. Sauveur en quelque sorte du petit pêcheur de la Crique de l’Angle qui trouvait grâce à lui le moyen de payer l’impôt seigneurial par la plus basse des contributions. » Marc Ayral précise : « Je crois que la tradition est quelque chose de vivant. Elle se doit de sortir du cœur. Le Muge c’est la création d'une tradition. Cela ne transgresse pas les fondements de la culture populaire. Bien au contraire, cela les renforcent! Si on regarde le poulain de Pézenas ou le bœuf de Mèze eux aussi ont eu un an 01, même si c’était il y a plusieurs siècles. Il faut bien commencer! Le Muge c'était en 2002, cela ne lui enlève rien, bien au contraire cela lui donne pour longtemps la possibilité de s'enrichir de nouvelles idées." Peaufiner une tradition est l'objectif de la chanson du Muge qui fut créée par Lionel Lopez et Philippe Carcassés sur un air de "scottish chaloupé". On se rappelle de ce que déclarait en 2002 Lionel Lopez : "Le côté galejade, du Muge, qui se paye la tête de l'autorité en la personne du Seigneur Evêque c'est l'esprit d'amusement, de fête, tout simplement le plaisir d'être bien ensemble! Le hautbois et le tambour permettent "d'organiser" la cérémonie : Chanson et promenade, air adapté, légende, vrai tradition font du Muge un acteur de culture populaire adopté par tous et donc pérennisé. En cela, le Muge s’offre aux générations futures, comme le clame la chanson : Cantem ensems lo mùjol de Balaruc, Que l’an quilhat sus la glèisa dau truc ! O Monsenhor, siàs estat colhonat, Ambe de mùjols Balaruc t’a pagat. Traduction : Chantons ensembles le muge de Balaruc, Que l’on a placé au sommet de l’église de la petite colline, O Monseigneur, tu as été bien attrapé, Avec des muges, Balaruc t’a payé.

Le Muge sera de sortie le samedi 19 juillet à 22h30 et le dimanche 20 juillet à 10h00.

Article paru dans Midi Libre

Commentaires

très intéressant

Écrit par : Redon Jeannine | 03/11/2008

ET TOI TU LE MANGES LE MUGE PARCE QUE MOI JE LE GRIGNOTTE A TOUTES LES SAUCES........

Écrit par : EMMANUEL | 07/10/2009

Les commentaires sont fermés.