Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/11/2008

PS: Revoter, pour en sortir!

sego.jpg

Nous voilà face au mur ou au fond du fond. Il faut donc reconstruire, refonder en tout cas a minima régénérer le PS ; Le congrès de Reims n’a pas régler le débat centenaire entre pseudos-marxistes et partisans de vrais réformes. Nous revoilà, héritiers de Jaurès face aux sempiternels continuateurs de Guesde, cet idéologue déjà dépassé de son temps et que certains historiens disent de lui qu’il « n’avait même pas lu le Capital ». Le pire est dans le camp de Martine Aubry qu’on ne peut pas taxer de guesdisme se trouve des socio-réformateurs, des socio-libéraux, des socio-démocrates et très à la marge, quelques nostalgiques du grand soir fidèles à Benoit Hamon. Les autres suivent Jean-Luc Mélenchon, dans son Parti de Gauche, bon vent à eux ! De l’autre côté, même si Michel Rocard, le leader historique de la deuxième Gauche abhorre Ségolène Royal, cette dernière est la force socialistes la plus cohérente et je n’en doute pas, la seule à pouvoir succéder à Blum, Mendès, Rocard et Delors. Certes, elle se sert de son brevet de mitterrandisme par souci tactique, mais dans la pratique, elle recherche l’ouverture, le rassemblement le plus large au sein d’un PARTI SOCIALISTE ouvert et de masse. Ce que certains appellent du populisme parmi la Gauche bien-pensante qui serait prête à mépriser son encrage dans les milieux populaires, parmi les étudiants, dans les banlieues…C’est ainsi ! N’a-ton pas lu Lionel Jospin dans un sous-entendu pour le moins nauséabond qui ne le grandi pas comparant le courant de Ségolène Royal, Manuel Valls et Vincent Peillon à celui du tristement célèbre Marcel Déat d’avant guerre ! A-t-on bien lu ? J’espère ! D’autant que l’intéressé, il est bon de le rappeler a abandonner les socialistes au moment où un homme politique en vrai chef de parti aurait dû faire front et repartir en « résistance ». Donc, Ségolène est au bas du mur comme le maçon il faut rebâtir. Qui d’autre qu’elle pourrait le faire ? Passer de 29% à 50% si ce n’est pas déjà un début de rassemblent. Là où additionnées les 3 motions fusionnées passent de 70% à 50% ! Alors oui, Martine Aubry est une socialiste de grand talent dont a besoin le parti socialiste, mais sera-t-elle le leader que les français au delà des socialistes attendent ? Je ne le pense pas. Aujourd’hui, l’accumulation des réformes de droite pénalisent encore plus les pauvres, fragilisent la classe moyenne et ce sont encore toujours et toujours les plus aisés qui sortiront leur « épingle du jeu ».
Il faudra donc sortir de cette impasse rémoise. Le vote de vendredi est contesté par les 2 camps il faut donc revoter, désigner des personnalités morales qui garantissent la loyauté du scrutin et ce sera celle qui sera placée INCONTESTABLEMENT devant qui reconstruira le parti sur des fondations qu’on espère saines. A mardi (25/11/08), jour du conseil national, pour la suite de ce pathétique feuilleton.

Marc Ayral

Commentaires

oui, marc, il faut revoter, ce serait la plus sage solution et celle qui pourrait encore nous rassembler

Écrit par : ginette | 23/11/2008

"De l’autre côté, même si Michel Rocard, le leader historique de la deuxième Gauche abhorre Ségolène Royal, cette dernière est la force socialistes la plus cohérente "
Ca c'est ce qui m'a le plus surpris dans cette mélée socialiste, c'est que Michel Rocard, pourtant un des plus fins politologues de la gauche française, ait une telle aversion pour Ségolène. Elle répond pourtant assez bien à cette vision de la gauche moderne qu'il appelle de ses voeux.
Allez comprendre !

Écrit par : lacalmette | 26/11/2008

Les commentaires sont fermés.