Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/07/2009

Sylvanès : Retour sur le concert de musique persane et chant flamenco

Sylvanès Retour sur le concert de musique persane et chant flamenco.JPG

 

L’abbatiale sylvanésienne a accueilli, ce lundi, la rencontre entre musique persane et chant flamenco. Les liens historiques, culturels, musicaux sont lointains mais à cette occasion ravivés. C’est bien l’une des vocations du festival de Sylvanès de permettre de tels rapprochements ? L’Ensemble Constantinople a intégré avec délicatesse le chant et l guitare flamenco. Ce qui aurait pu paraître impossible à nouer apparaît devant un public enthousiasmé comme une évidence. Tels des cépages de vins de Xérès se fondant avec des vins arméniens d’Iran d’Orumieh ou d’Ispahan. Le sétar de Kiya Tabassian joignant la guitare de Juan Requena pour sublimer le chant ample et pur de Rosario La Tremendita. A leurs côtés, la viole de gambe de  Pierre-Yves Martel et le tombak (percussion iranienne) de Ziya Tabassian complètent avec bonheur un ensemble dont l’air perse « Kereshmeh » a traduit avec une grande acuité la réussite du métissage entre l’Andalousie, la Perse et le monde arabo-turc. Les textes de Federico Garcia Lorca et du poète soufi  Djalal-e-Din Rumi apportent à l’œuvre des cinq musiciens une dimension universelle. Les 3 rappels en attestent. Les 500 spectateurs ont eu du mal à s’éloigner de ces sonorités fusionnées et toniques. Le vent du Sud de la soirée les y aidèrent.

Les commentaires sont fermés.