Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/08/2009

Inauguration du Monument aux Morts d’Arnac sur Dourdou

Inauguration monument aux morts d'Arnac sur Dourdou.JPG

 

 Au cœur des Monts d’Orb, dans la commune la plus au Sud et la plus petite de l’Aveyron, une cérémonie patriotique éloignée de toute date commémorative. Arnac sur Dourdou recevait ce samedi, au milieu de sa petite place baignée par le soleil flambant de ce Haut-Languedoc, une foule inhabituelle. Réunie autour de leur maire Fernande Singer, du conseiller général, Jean Milési et du député Alain Marc les Arnacois ont eu la joie et l’honneur de voir les rejoindre pour ce moment de devoir de mémoire, et à l’initiative du général Jacques Raymond résidant à La Mouline, trois jeunes officiers tout récemment sortis de l’Ecole de St Cyr en uniforme et shako à Casoar. Du bleu-blanc-rouge au pied d’un monument aux morts dont la stèle est un don de Christian Rey. membre de l’association communale La Clote. Pour la première magistrate : « Ce souvenir, je le dédie à nos enfants et petits enfants afin qu’ils prennent conscience des conséquences de ces guerres sur ceux qui nous ont quittés, bien sûr, mais aussi sur toutes les familles déchirées et anéantis. » Et poursuivant émue : «  Mon vœux le plus cher est que nos jeunes officiers ici présents n’oeuvrent, au cour de leur vie, qu’à maintenir la paix .» Pierre Mourier, ordonnateur de la cérémonie au nom du Souvenir français indiqua : « Nous honorons de modestes aveyronnais, des petits, des sans grades, qui, comme tant d’autres, ont accompli leur devoir. » Cette plaque fixée dans la pierre d’Arnac sur Dourdou, pour le délégué départemental du « Souvenir », « rattache le souvenir de ces anciens au plus profond de notre aventure collective ». Pour sa part l’ancien Maire, Louis Mauri, se félicita qu’Arnac sur Dourdou soit le lieu d’une telle manifestation ! Jean Milési et Alain Marc dans la tradition républicaine conclurent les discours valorisant dans leurs propos l’importance pour la jeunesse de « continuer à tisser le lien du souvenir ». Deux enfants du village énumérèrent les noms en réponse la foule scanda : « Mort pour la France ». Une vibrante Marseillaise résonna avant que dans une ambiance joyeuse et fraternelle petits et grands, civils et militaires rejoignent le pot de l’amitié et le buffet organisés par la commune, Jean Garcia président de l’association La Clote et tous ses bénévoles .

Les commentaires sont fermés.