Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/08/2009

Sylvanès : Viva Vivaldi !

Sylvanès = Viva Vivaldi1.JPG

 Fusion ! C’est le mot qui vient à la bouche lorsqu’on quitte à regret l’abbatiale de Sylvanès. L’Ensemble Gli Incogniti placé sous la direction d’Amandine Bayer a donné un concert autour des Motets et des Quatre Saisons de Vivaldi. En première partie la soprano a « conditionné » le public par des Alleluliah qui ne pouvait, c’est évident, que le préparer à recevoir les Saisons comme un nouveau cadeau. Car c’est bien une interprétation, revisité que les mélomanes attentifs ont pu écouter. Les musicologues diraient plutôt « une nouvelle énergie ».

Sylvanès = Viva Vivaldi2.JPG

Le béotien, lui, entend la vivacité, la description naturaliste pure et enjouée. Les nuances ouvrent la porte à de nouvelles sensations d’une œuvre très jouée, quelquefois mal jouée. Ici, à Sylvanès tout y est : un lieu, une nature où chacun peut imaginer voir un levé du soleil sur le mont Mounié, le chant du passereau, le vol de la buse, le labour d’automne luisant de son humidité. Bref, oui la fusion idéale. Le savaient-ils, Flavio Losco, Alba Roca aux violons, Marta Paramo à l’alto, Mario Ceccato au violoncelle, Baldomero Barciela au violone, Franscesco Romano au théorbe, Anna Fontana au clavecin et Amandine Beyer au violon solo que leur interprétation des 4 saisons était comme un film poétique subtil et mélancolique, tonifiant au point d’en ressorti en joie. « Comme une grâce reçue » dirait les croyants.

Sylvanès = Viva Vivaldi3.JPG

Amandine Beyer en figure de proue de ce « Viva Vivaldi », sans partition, jouant de son regard perdu dans les voûtes romanes y cherchant l’image, la couleur, le ton à transmettre. Tous, des 700 spectateurs présents, ont reçu le message. Formidables média, Amandine Beyer et

Sylvanès = Viva Vivaldi4.JPG

l’Ensemble Gli Incogniti ouvrent la voie à une semaine sylvanésienne pleine de nouvelles découvertes. Viva Vivaldi, Viva Gli Incogniti  pour ces deux heures de générosité. A mardi 11 août pour écouter notamment Emilie Boudeau soprano –de St Jean d’Alcapiès- dans le Stabat Mater de Boccherini.

 

Les commentaires sont fermés.