Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/08/2009

Sylvanès : Un Requiem Allemand

Sylvanès = Un requiem Allemand.JPG
Sylvanès : 120 choristes du Grand chœur du 32ième Festival, l’Ensemble orchestral Contrepoint, l’orchestre à cordes de Belgrade, le baryton-basse Jacques-Geg Belobo, la soprano Sandrine Eyglier autour de Michel Piquemal.
P1010481.JPG
Une œuvre composée de 7 mouvements : Un Requiem Allemand de Johannes Brahms. L’abbatiale emplie de 900 spectateurs. La chaleur. La lumière particulière de l’abbatiale. Des éventails qui s’agitent. Un geste ample de
P1010491.JPG
Michel Piquemal lance chœur, cordes et cuivres, scandés par des percussions puissantes pour un Requiem allemand de Brahms. Une heure cinquante minutes où les deux soli tour à tour surent servir dans leur tessiture respective une œuvre qui fut composé pour exprimer la douleur du maître lors des deuils de sa mère et son ami Scumann.
P1010517.JPG
Long ce Requiem est riche et varié dirait-on naïvement. Probablement, c’est ce qui fait l’originalité de cette pièce, très souvent jouée grâce à cela. Michel Piquemal a su transcender ses interprètes pour donner à l’ensemble la vision humaniste et sacrée que recherchait Brahms. « Dans cet admirable vaisseau roman » comme dit André Gouzes nuances et subtilités mais aussi forces et passions sont mis en valeur.
P1010588.JPG
Au Sud de l’Aveyron au bout de routes sinueuses, dans ce haut Languedoc Rouergat, si cette abbatiale avait pu contenir 3000 âmes, sans doute qu’elles auraient été toutes là pour ce moment singulier.

 

Les commentaires sont fermés.