Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/08/2010

Sylvanès : Les violons tziganes et hongrois enflamment le Cloître!...

Allégresse est bien le mot qui convient à ce concert du groupe hongrois Sentimento Gipsy-Paganini.

Sylvanès=violons tziganes et hongrois.jpg

 Les six musiciens qui se sont produits sur la scène de l’Aire du Cloître ont enthousiasmé le public l’entraînant sur des airs, traditionnels, classiques voire jazz manouche dans une invite à danser et à chanter. Une rupture dans un festival pour l’heure très académique ou la technique a été plus présente que l’interprétation.  A l’écoute des « Sentimento Gipsy », qui jouent pourtant des styles musicaux triviaux et musettes, les spectateurs attentifs y découvrent des phrasés plus élaborés, des citations prisent chez Bartok, Liszt, Kodaly, Reinhardt, Louiguy (la vie en rose). Juste retour des choses car ses compositeurs ont puisé largement dans la tradition et le folklore tzigane hongrois pour bâtir une grande partie de leurs œuvres respectives. L’allusion au « Yeux noirs » de Django, la « Danse Kallaï » de Kodaly, la « Rapshodie Hongroise n°2 » de Liszt ont donné force et vibration à ce concert qui pu apparaître aux mélomanes les plus avisés que comme une récitation amusante. Sans plus, Mais le public sylvanésien a répondu présent, jouant avec Gyuszia Horvath, le leader du groupe, lui rendant la monnaie de sa pièce à ses sollicitations rythmiques, vocales et frappes de mains ! Vivifiant, sans prétention, ce concert a été lâché à regret par les 600 spectateurs du Cloître ! Moments rares de souffle, qui donnent envie de retrouver à Sylvanès le bon équilibre entre virtuosité et expression.

Les commentaires sont fermés.