Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/08/2010

Sylvanès : Wagner, Brahms, Schumann au menu du 15 août

Les concerts de l’Académie de Chœurs et d’Orchestre occupent une place très particulière dans la vie du Festival de l’Abbaye de Sylvanès, ainsi que dans son histoire.

Sylvanès = Wagner, Brahms, Schumann au menu du 15 août.jpg

 En effet, voilà plus de 20 ans que le chef d’orchestre Michel Piquemal revient tous les ans à Sylvanès pour animer le stage de chant de « l’Académie », comme l’appellent désormais les habitués.Cette année, Michel Piquemal et Michel Wolkowitsky ont choisi un répertoire audacieux : La Missa Sacra de Schumann, les Wesendonck lieder de Wagner et le Chant du destin de Brahms. Pour les interpréter, une centaine de choristes travaillent d’arrache pied durant la semaine dans la salle des fêtes de Saint-Affrique, sous la houlette de Michel Piquemal et de son équipe : Christine Lajarrige et Jamal Moqadem au piano, Daniel Bargier et Boris Michalijszyn pour le travail vocal et choral.  Les journées sont intenses, avec près de 6 heures de travail réparties entre séances d’échauffement vocal, et séances de travail par pupitre. Il faut bien ça pour réussir à maîtriser des œuvres ardues, choisies cette année : « c’est une douce folie que d’avoir choisi ces œuvres-là ! Premièrement, parce qu’elle sont d’une complexité rythmique pointue, et deuxièmement parce qu’elles ne sont pas toujours connus du très grand public » explique Michel Piquemal, « mais c’est tout ce qui fait la magie de ces concerts, et qui fait que le 15 août est toujours un moment très attendu dans le festival ». Cette année, les 2 concerts auront une saveur supplémentaire, avec la participation de Béatrice Uria-Monzon. Timbre de bronze, puissance suave de la voix, beauté sauvage ont fait d’elle l’une des plus grandes interprètes de Carmen, un rôle qu’elle a interprété près de 300 fois sur les plus grandes scène nationales et internationales. Mais cette fois-ci, elle s’attaquera aux très délicats Wesendonck Lieder de Wagner, qu’elle n’a encore jamais interprétés. Puissance du chœur et des 45 instrumentistes de l’orchestre Contrepoint, charisme de Michel Piquemal, rayonnement de Béatrice Uria-Monzon, et majesté de l’abbatiale de Sylvanès feront de ce concert l’un des plus beaux moments de l’été.

Dimanche 15 août

17h et 21h15, Abbatiale de Sylvanès « Le Chant du Destin », de Johannes Brahms, « Wesendonck Lieder » de Richard Wagner et « Missa Sacra » de Robert Schuman par Le Grand Chœur du 33ème Festival, l’Ensemble orchestral Contrepoint et Béatrice Uria-Monzin placés sous la direction de Michel Piquemal. Les spectateurs et mélomanes peuvent bénéficier de l’Opération « Musique en famille » : Si vous êtes accompagné d’au moins 3 enfants de moins de 18 ans, c’est gratuit pour eux, une place adulte étant offerte.

Renseignement et réservation : 05 65 98 20 20

Photo : la cantatrice Béatrice Uria-Monzon

Les commentaires sont fermés.