Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/08/2011

Jordi Savall à Sylvanès

Samedi 20 Août à 21h00 dans l’abbatiale de Sylvanès, se produisent 2 grands artistes pour un concert exceptionnel : Jordi Saval et Montserrat Figueras

Montserrat Figueras et Jordi Savall.jpg


Que vous soyez amateurs de musiques de rock, de jazz ou de blues voire de chanteurs de variétés le nom de Jordi Savall ne vous est pas inconnu. Ce musicien catalan, ce citoyen du monde a construit sa notoriété sur la soif de découverte et le combat contre l’indifférence et une certaine forme d’amnésie collective. Jeune, dans sa Catalogne natale il jouait de l’harmonica dans un groupe de jazz. Un peu comme une révélation il entend par hasard une répétition du Requiem de Mozart accompagnée par un quatuor à cordes. Subjugué en quelques jours il acquiert un violoncelle et en quelques mois il jouait une sonate de Handel. Un autre hasard et le claveciniste Rafael Puyana l’incite à jouer de la viole de gambe. Emporté par le virus de l’instrument central de la musique baroque et son exil au cœur de l’Europe où il fuit l’Espagne franquiste le conduise à découvrir des œuvres ignorées de Marin Marais et d’Antoine Forqueray. Elève d’August Wenziger qu’il qualifie de « seigneur », En 1968, Jordi Savall rencontre celle qui deviendra son épouse – la soprano Monserrat Figueras- alors étudiante, elle l’avait recommandé auprès de l’Ensemble Ars Musica qui cherchait un gambiste. Aujourd’hui avec Montserrat, Jordi Savall outre la musique et le groupe Hesperion XXI qu’ils fondèrent en 1974, ils partagent les valeurs d’ouverture et d’humanisme que portaient autrefois les troubadours. Ils sont d’ailleurs les chantres d’une musique de la tradition orale. Celle que Jordi qualifie de « musique des survivants ». Ne disait-il pas il y a quelques mois ? « Les plus belle musiques populaires proviennent de pays marqués par la tragédie. Même proche de nous : L’Irlande, l’Ecosse, la Bretagne, la Catalogne. Cette graine plantée dans notre répertoire en 1976 a donc poussé et donné les fruits que vous voyez aujourd’hui : Jérusalem, Istanbul, les Cathares… » Pour ces derniers, il n’hésite pas établir un parallèle entre la massacre de Béziers dont on retient le : « Tuez les tous Dieu reconnaîtra les siens » et des Inquisitions contemporaines. Alors en « simple artistes » Jordi Savall et Montserrat Figueras expriment leur combat en rendant la parole à des poètes si proche de nous occitans, comme la Sybille occitane, Raimon de Miraval, Guilhem Tudela, Girault de Bornelh ou Pèire Cardinal. A Sylvanès, le couple nous propose Lux Feminae de 900 à 1600, sur des oeuvres andalouses, catalanes, majorquines, marocaines et séfarades 7 portraits de la femme de l’ancienne Hespèria, Hespéria étant l’antique nom des péninsules Ibérique et Italienne., Un voyage auquel nous convie dans un des lieux le plus adapté à l’écoute de leur musique l’Abbatiale de Sylvanès.

Les commentaires sont fermés.