Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/08/2011

Concert de la Masterclass au palmarès des bons souvenirs du Festival 2011

pascale munuera,sylvanès,festival de sylvanès

A Sylvanès, le festival 2011 aura été marqué par des évènements exceptionnels qui ravissent les mélomanes et le chroniqueurs : Chacun y va de son palmarès avec ses variantes selon ses préférences. Mais tous reviennent sur les même noms : Magali Léger, la Duke Ellington School of the Arts, La Fenice, le Stabat Mater d'Anton Dvorak dirigé par Michel Piquemal et bien sûr incontestablement le Richard Galliano. Sans oublier, samedi, la veille du concert des Golden Gate Quartet, un peu contre toute attente, un concert qui put se tenir dans l’Abbatiale tant le public s’est pressé dans le scriptorium qui eut du mal à le contenir ; Inhabituel ! Rajoutant des chaises à tour de bras les organisateurs ont proposé aux spectateurs un programme travaillé par les stagiaires de l’Atelier lyrique de l’Abbaye. Le voilà le dernier choix : Le concert des élèves de la Masterclass de Delphine Puglièse, Michel Wolkowitsky et Eric Laur ; On retrouva avec plaisir les habitués de grand talent, Delphine Boudeau, Pascale Munuera, Emilie Boudeau, Isabelle Ribet et Christine Dargent et la surprenante Georgette Lemaître-Granier dans une interprétation enjouée de « C’est la saison des amours » d’Oscar Strauss. Au programme, on ne peut plus varié, Lully, Fauré, Debussy, Duparc interprété dans « La vie intérieure » par le ténor Jérôme Lordon inspiré et profond. On ne peut passer sous silence les jeunes pousses formées à Sylvanès par Michel Wolkowitsky et qui s’affirment concert après concert : Emilie Boudeau et Delphine Mégret dans le duo « Die Schwestern » de Brahms. Enfin, Pascale Munuera en soprano flamboyante et aux qualités d’interprétation affirmées a soulevé l’auditoire dans une interprétation très personnelle de « Les tringles des sistres tintaient » air de Carmen de Bizet. Concert remarqué de cette fin de festival qui a, sans nul doute, donné envie aux amoureux d’art lyrique de revenir dans un mois pour le récital des stagiaires de la classe de Maîtres d’Élène Golgevit le samedi 10 septembre à 21h00 dans le même scriptorium… Faudra t-il pousser les murs ?

Les commentaires sont fermés.