Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/08/2013

Indianas de Guastavino et Valse de Ravel

paroles du sud,marc ayral,sylvanès,jamal moquadem,marion jacquard

Mercredi dernier 14 Août, le concert donné par l’Ensemble vocal Michel Piquemal a fait voyager 500 festivaliers de Sylvanès, de l’Argentine à la Hongrie. Ouvert par les « Indianas » du compositeur Carlos Guastavino le concert s’est conclu par les Liebesleder de Johannes Brahms. Tout débute donc par une belle surprise que l’on doit a la curiosité de Michel Piquemal qui a su mettre à l’honneur des chansons composée en 1967 sur les fondements de la musique traditionnelle appelée Cueca. L’ensemble vocal composé de 4 chanteurs et 4 chanteuses a su donner également toute la subtilité du thème préféré de Brahms, la nature. Terrifiante ou bucolique, champêtre ou pastorale la voilà par les voix des 8 choristes élégamment interprété. La surprise pour le spectateur vint certainement du duo de pianiste Marion Jacquard (ndlr : petite fille du généticien Albert Jacquard) et de Jamal Maqadem. A quatre mains ils interprétèrent avec la fougue de leur jeunesse et la force maîtrisée de leur –déjà- expérience La Valse de Maurice Ravel. Ce poème chorégraphique traduit toute la diversité de l’œuvre de Ravel. Couleurs espagnole, baroque et même jazzy s’y perçoivent à l’audition attentive. Il est vrai qu’à regarder les deux complices le jeu est comme une partie de tennis. Se jouant en fond de court, non entre eux, mais contre un stenway puissant jusqu’à ce l’un ou l’autre des deux musiciens arrivent à conclure « au filet » sous les applaudissements d’un public conquis. Revoir ce couple de pianistes devient une priorité. New ball !...

Les commentaires sont fermés.