Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/08/2014

Festival de Sylvanès : Lumières d’une œuvre « retrouvée »

paroles du sud,sylvanès,festival,abbaye

Le samedi 9 août à 21 h, dans l’abbatiale de Sylvanès, les neuf interprètes de La Main Harmonique proposent un audacieux dialogue entre les Sacrae Cantiones de Carlo Gesualdo, seigneur compositeur de la Renaissance italienne, et une œuvre contemporaine pour voix et harpe de Caroline Marçot.
Emmené avec passion par Frédéric Bétous, L’ensemble La Main Harmonique poursuit son exploration des chefs-d’œuvre polyphoniques de la Renaissance peu présentés en concerts. Ils interprètent une œuvre inédite, le deuxième livre des Sacrae Cantiones, un monument de la musique récemment restauré. Le patient travail de recherche effectué en 2013 avec le Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR) de Tours a permis une redécouverte fidèle de l’œuvre qui était en partie perdue. Carlo Gesualdo, fascinant compositeur de la Renaissance, prince ténébreux à l’existence mouvementée, a laissé une profonde impression avec ses œuvres, notamment ses madrigaux. Au terme de sa vie, il s’était consacré à la production d’œuvres religieuses dont les Sacrae Cantiones font partie. Dans ce livre, qui n’est pas destiné au cadre liturgique, le compositeur fait preuve d’une grande liberté et d’une maîtrise des techniques savantes.
En écho aux Sacrae Cantiones, la Main Harmonique a passé commande à Caroline Marçot pour prolonger le dialogue entrepris avec l’œuvre de Gesualdo. A partir d’un choix de textes spirituels, la compositrice, elle-même artiste lyrique et passionnée de polyphonie, offre avec « Ma » pour voix et harpe, une vue complémentaire à celle du maître de la Renaissance, une approche apaisée et lumineuse, empreinte de réconciliation et de paix.

Renseignements au 05 65 98 20 20 et www.sylvanes.com.

Les commentaires sont fermés.