Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/05/2016

Aveyron : Cap 300.000 !

paroles du sud,marc ayral,aveyron sénior



Vendredi 13 mai, dans l’amphithéâtre de la CCI, côte à côte, Louis le Laugier, préfet de l’Aveyron et Jean-Claude Luche, président du Conseil départemental, ont présenté le très attendu diagnostic de l’accessibilité aux services au public de l’Aveyron.

Attentifs, des élus, des directeurs de services de l’État et du Département, des chefs d’entreprises, des responsables du monde associatif ont écouté les résultats d’une enquête à laquelle 2000 aveyronnais(es) ont répondu. Les questions très variées du maillage sanitaire, (avec une rapide allusion aux risques de fermeture encourus par les maternités de Decazeville, Millau et St Affrique), et aussi de l’éducation, des services du quotidien (boulangeries, alimentation, pharmacies, banques…), des réseaux des technologies très Haut débit (Internet et mobile), des mobilités et des transports, des mutualisations ont été listées comme des éléments majeurs de l’étude.

C’est le cabinet EDATER, missionné en octobre dernier, qui accompagne l’élaboration du Schéma départemental. Le paysage présenté, somme toute, connu empiriquement de tous, mais dont le mérite de la clarté a permis de synthétiser les problématiques et d’apporter un regard extérieur aux freins et leviers au développement des territoires aveyronnais.
Dans l’échange avec le public ont été abordés les domaines de la Santé, du médico-social, des transports, avec, au passage, un clin d’œil sur l’inévitable liaison Rodez/Séverac-le Château par la RN88. Bien sûr, la question de la carte scolaire est venue sur le tapis. Ainsi, Louis Laugier a souligné de lier la nécessité de proposer une offre de logement pour attirer de nouveaux arrivants notamment des familles qui, « permettront le maintien de l’école dans une commune ».
Enchaînant, Jean-Claude Luche, n’a pas manqué de faire part de sa crainte, par effet domino, pour l‘avenir des collèges des bourgs ruraux. Citant l’exemple de Mur-de-Barrez, dans le cas d’une forte baisse de la population scolaire. S’exclamant : « l’habitat créé l’habitat », Jean-Claude Luche a voulu faire passer le message auprès des élus présents que l’une des priorités pour l’amélioration du maillage des services dépend de l’évolution démographique. Il y a des évidences que Président du Conseil départemental et Préfet n’ont pas manqué de marteler.

Louis Laugier, dans sa conclusion, a porté les aspects économiques et notamment de l’emploi. Citant l’exemple d’un jeune cadre venu s’installer dans une commune rurale, « heureux de son choix, et venu chercher, avec sa famille, outre un travail, un cadre de vie agréable, une école, des services et des activités, loin des banlieues et villes polluées et stressantes. »

On retiendra de cette présentation les mots de Jean-Claude Luche : « nous aurons l’Aveyron que nous avons voulu » qui se traduit par l’objectif : « 300.000 habitants en 2020 » autrement dit : « Cap 300.000 ! »
Les prochaines étapes, d’ici cet automne, consisteront à déterminer un large plan d’actions tous azimuts qui sera le viatique, après leur validation, des nouvelles collectivités intercommunales.

Voir la synthèse : Synthese-du-Diagnostic-SDAASP_Mai-2016.pdf

Les commentaires sont fermés.