Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/07/2017

Mozart l'invité du 14 juillet à Sylvanès

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Le festival de Sylvanès est bel et bien lancé dans sa tradition consacrée à la musique sacrée. Le 40ème festival a ouvert son abbatiale le jour du 14 juillet, ô combien républicain, à la Grande messe en ut de Mozart. Est-ce un clin d’œil aux derniers religieux qui ont occupé ce lieu jusqu’à la Révolution qui mis un terme à son déclin cultuel et économique ? En tout cas Michel Wolkowitsky, directeur artistique du festival, aime à n’en pas douter ses petites transgressions permettant d’entrechoquer des grands événements de notre histoire. Devant les 800 spectateurs, le chef du jour, le sétois,

paroles du sud,marc ayral,sylvanès

Franck Foncouverte, a déployé dans le cœur abbatial les 100 choristes de Vocalys et de l’Ensemble vocal de Montpellier et les musiciens de l’Orchestre Contrepoint. Puissance, raffinement, subtiles arabesques, dès les premières mesures le mélomane reconnaît le torrent sonore du maître autrichien. La symphonie Jupiter. Est-ce un nouveau clin d’œil à l’actualité politique ? Non bien sûr ! Simplement une coïncidence ! Notre nouveau président jupitérien aurait pu apprécier les 4 mouvement d’une des dernières œuvres écrites par Mozart. La seconde partie du concert fut donc religieuse avec la Grande Messe. Se joignirent aux acteurs précédents quatre solistes : Audrey Marchal, Valentine Lemercier, Bastien Rimondi et Raphaël Marbaud. Classique, fleuve plus tranquille, cette messe est l’inverse de son auteur, elle est « danubienne ». Mais, dit-on, il arrivait à Mozart de trouver la sérénité. Cette œuvre, se permet-on de l’imaginer, aura pu lui en donner l’occasion. Les poussées fiévreuses sont là certes mais la liturgie reste la voie. N’en point sortir ! Belle, bien interprétée mais inachevée et respectueuse.

Écrire un commentaire