Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/08/2017

La formation, le grand chemin de Sylvanès

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Distraire, cultiver, réunir, contribuer à faire vivre le territoire sont l’œuvre de Sylvanès. Mais à cela il ne faut pas oublier un aspect fondamental, former. Samedi soir les spectateurs qui ont rempli tous les sièges (150, 200 ?) du scriptorium ont pu s’en rendre compte. On le sait, Michel Wolkowitsky, considère comme majeure la formation des jeunes talents. Sur tous les aspects du chant notamment lyrique il offre avec la structure sylvanésienne un outil remarquable d’accueil et de travail. Ainsi donc, les 8 artistes présents sous les voûtes sylvanésiennes, pourtant habitués à des auditoires encore plus nombreux ont joué avec joie, force et expressivité. Dès lors, les jeunes professionnels du chant qu’ils sont, ont donné au public le plaisir que procurent les artistes accomplis. Une pianiste, Charlotte Bonneu, aussi heureuse d’être là que les chanteurs, une professeur Elène Colgevit dont ne vante plus les talents musicaux et pédagogiques, Julie Fuchs (primée au victoire de la musique classique 2015), Benjamin Mayenobe, un Don Quichotte à la force vocale d’un Ruggierro Raimondi, Myriam Arbouz, flamboyante, Marie-Lou Jacquard expressive, Fiona MC Gown, lumineuse, Angélique Pourreyron, enjouée et la porteuse de l’âme russe, Marie Kalinine, ce qui a dû aller droit au cœur du maître des lieux, avec une interprétation d’un air russe de l’opéra « Giovanna D’Arco » de TchaÏkowski Folle et explosive. Si bien interprété qu’on en aurait compris toutes les paroles pourtant en russe. Spasiba (спасибо), merci à tous, Grande soirée en « petit » comité et que de grands talents réunis ! Encore, Sylvanès !

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Écrire un commentaire