Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/03/2018

Pâques au château de Montaigut pour les enfants de 3 à 10 ans

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Pour fêter le retour du printemps, partez à la recherche des œufs de Pâques cachés dans le château ! Venez relever le défi du 31 mars au 2 avril et pendant les vacances scolaires du 9 avril au 1er mai, tous les jours de 10h à 12h et de 14h30 à 18h30.

Le château de Montaigut s’anime avec les premiers rayons du soleil et pour ce week-end de Pâques la chasse à l'œufs revient. Pour cette septième édition, l’équipe vous invite à venir fouiller chaque recoin de sa forteresse pour y dénicher ces gourmandises chocolatées.

Pour cette animation, comme pour les visites nous mettons à votre disposition des costumes pour petits et grands qui vous permettront de vous retrouver dans une atmosphère magique.

En famille ou entre amis, c'est une façon ludique et intemporelle de découvrir ou de revisiter le château, ce site extraordinaire, ses décors médiévaux, son point de vue unique et son ambiance chaleureuse. Pour les plus curieux, n’hésitez pas à demander le document de visite pour en savoir plus sur ce lieu mystérieux.

Pour une participation symbolique de 3€ par personne (tarif unique) Montaigut vous ouvrira ses portes pour vous permettre une immersion totale dans son cadre enchanteur.

Quelques conseils : n’hésitez pas a réserver à l'avance, et à amener votre propre panier si vous avez un. Pour le paiement, 3€ par personne, prévoyez de préférence soit de la monnaie ou un règlement par chèque.

Renseignements au 05 65 99 81 50 ou sur le www.chateau-de-montaigut.com. Animation de Pâques : Samedi 31 Mars, Dimanche 1er et Lundi 2 Avril puis du lundi 9 avril au mardi 1er Mai, tous les jours de 10h à 12h et de 14h30 à 18h30. 3€/personne (inclus la visite libre du château, le prêt de costumes et pour les enfants un paquet d’œufs en chocolat).


12/03/2018

Yves Espitalier est décédé

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Le Pic de Roste, Mounié, les terres de Sylvanès, de Fayet, le Rougier ne seront plus foulées par Yves Espitalier. Soudainement, ce samedi 10 mars il a quitté ces paysages de rouge et de vert, à 59 ans. Sa famille, si fondamentale pour lui, son épouse, Michèle, ses fils Alexandre et Julien, ses frères et sœurs Emile, Guy, Monique et Marie-Renée sont abasourdis par ce brusque départ. Si un qualificatif convenait à Yves Espitalier c’est celui de paysan. Il a tellement travaillé et parcouru en tous sens -comme agriculteur et comme chasseur - ce pays de brebis, d’eaux, de sangliers, de chevreuils, de bois, de terre, de semis et de blé. Tôt, très jeune il avait dû quitter La Jasse, sa maman Maria Arvieu était décédée alors qu’il n’avait que 3 ans. Accueilli par Jean et Alice Arnal à Fayet dans cette famille de « Justes », auprès de qui il a tant appris. Devenu adulte, il a, avec une volonté chevillée, repris, dès l’âge de 18 ans, la ferme que son père René Espitalier avait maintenue pour la lui céder. D’une petite ferme traditionnelle, il en fit, avec son épouse Michèle, une exploitation, moderne, rentable et enfin viable. En homme engagé, il participa à son échelle et avec d’autres au développement de la coopérative laitière du Sud-Ouest Aveyron. Yves, durant plusieurs décennies, su créer avec ses voisins des liens qui lui permirent de faire face à toutes les difficultés de la profession d’agriculteur. La solidarité et la convivialité était pour lui naturelle. Il rendait des services, il connaissait la rudesse des temps et répondait toujours présent lorsqu’un ami le sollicitait. Marqué par de grands malheurs familiaux qui l’affectèrent beaucoup, il sut avec la force de caractère qui le caractérisait faire face à ces chagrins. Ses liens familiaux indéfectibles l’ont aidé à surmonter ces moments tragiques. Yves Espitalier laissera aussi l’image d’un élu. Conseiller municipal durant 4 mandats, il apporta son bon sens et sa réflexion à la collectivité. Aujourd’hui la tristesse marque le visage de ses proches et particulièrement ceux de ses petites filles, Clara, Zoé et Alice, qu’il chérissait et pour lesquelles, lui, l’homme ancré ici, peu voyageur, il serait parti faire le tour du monde. Sa voix forte ne tonnera plus. Le « roc de La Jasse », comme tout homme, avait sa fragilité. Adieussiatz Yves !

Hommage et cérémonie Jeudi 15 Mars 2018 à 09h00, abbatiale de l’abbaye de Sylvanès.

13/10/2017

Réapprendre à chanter selon la méthode Alexander

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


L'abbaye de Sylvanès propose aux chanteurs, quel que soit leur niveau, de s'initier à la technique Alexander à Sylvanès du vendredi 20 au 22 dimanche octobre. Qu'est ce donc la technique Alexander? C'est une pratique connue des artistes (comédiens, musiciens…) pour réapprendre le bon usage de son corps. Son inventeur, Frédérick Alexander, qui vécut jusqu'en 1955, était jeune comédien quand il comprît que ses problèmes de voix étaient la conséquence de mauvais mouvements corporels. Sa technique lui permit de les transformer et de trouver un usage équilibré entre engagement et détente et un bien être dans l'activité.
Postures et attitudes s'expriment toujours sur le plan corporel et psychique. Des tensions musculaires et un mauvais usage du corps vont altérer le moral et le bien être psychique. Certains états émotionnels peuvent provoquer une mauvaise posture et des tensions dans différentes parties du corps. Ce stage de deux jours a pour objectif la découverte et la pratique des outils codifiés par Alexander. Ce stage est ouvert à tous et encadré par Ulrich Funke qui enseigne cette technique à Toulouse. Le programme débutera vendredi 20 octobre à 15 h.
Renseignements : www.sylvanes.com - 05 65 98 20 20

24/06/2017

Hulot : "Agir pour aligner la fiscalité du diesel sur celle de l'essence"

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


On se souvient du débat ruthénois lors des élections législatives, au sujet du moteur diesel et des conséquences sur la production -donc l'emploi- de l'usine Bosch d'Onet qui fabrique des injecteurs de moteur diesel. Les choses se confirmeraient à la lecture des déclarations du ministre Hulot, dans ML de ce jour (24/06/17). Le ministre a exprimé son souhait d’agir « assez rapidement » pour aligner la fiscalité du diesel, actuellement plus avantageuse, sur celle de l’essence. « La fiscalité sur le diesel à la pompe sera la même dans un horizon assez proche », a t-il annoncé, conformément à un engagement de campagne d’Emmanuel Macron. Une déclaration bien accueillie par les ONG. Pour mémoire, selon différentes sources les particules fines issues des moteurs diesel provoquent le décès de plusieurs dizaine de milliers de décès par an. Dossier à suivre.

13/11/2016

Rallyes autos et motos sur le territoire du Parc Naturel des Grands Causses : Incohérences...

paroles du sud,marc ayral,parc naturel des grands causses,PNRGC

C'est désespérant, j'apprends dans ML qu’après le polluant et bruyant passage de la course de moto dite "Aveyronnaise classic" nos élus ont (ou vont) autoriser l'été prochain (août 2017) l'organisation d'un Rallye automobile dans le St Affricain. Sur le territoire d'un PNR qui a d'autres objectifs, d'autres ambitions que satisfaire les amateurs de sports mécaniques, venant pour la plupart d'ailleurs chercher chez nous nos charmantes petites et tortueuses routes.

paroles du sud,marc ayral,parc naturel des grands causses,PNRGC


A contrario, Millau, l'a bien compris depuis très longtemps en devenant un des haut-lieu international des sports de pleine nature.

paroles du sud,marc ayral,parc naturel des grands causses,PNRGC


Amis élus réagissez! Notre développement ne passe pas ce genre de loisirs d'un autre âge! Peut-être en forme de progrès les maires concernées (le sous-préfet?) pourrait-il imposer aux organisateurs que 50% des autos soient électriques? Ce serait la moindre des choses et cohérent avec le projet de "Territoire à énergie positive" qui a pour ambition selon les termes même décrits sur le site internet du PNRGC de : "de fédérer les acteurs du territoire et développer une culture énergie auprès des habitants et élus. (ndr: du Sud-Aveyron). Le plan climat énergie territorial vise enfin à développer économiquement le territoire par l'appropriation des questions énergétiques par les collectivités, entreprises et habitants et par le développement de nouvelles filières"... Ce viatique serait-il de la poudre aux yeux ou une authentique volonté? Cela reste à démontrer par des décisions cohérentes!

paroles du sud,marc ayral,parc naturel des grands causses,PNRGC

22/10/2016

Inventons un axe de développement Aveyron-Méditerranée

paroles du sud,marc ayral,aveyron,sète


Rassurez-vous je ne vais pas faire la chronique des déplacements de la Présidente de la Région Occitanie, Carole Delga (qui était hier (21/10/16) à Sète et non à Montpellier comme indiqué par erreur dans ML Millau. Mais si vous avez intérêt pour le sujet, je souhaite mettre en exergue la création du "parlement de la mer" instance de concertation du monde maritime languedocien. Ceci aussi, pour me permettre de préciser que lors de l'élaboration, par les services de l'Etat, du Plan Aveyron 2030, aujourd'hui un peu oublié, j'avais eu l'occasion de proposer de nouer des liens économiques forts avec le Port de Sète. CCI Aveyron, Département, Sud-Aveyron, PNR, Ville de Millau, et tous les acteurs du monde économique et politique pouvant en synergie élaborer un plan de développement fort. L'Aveyron cherche son développement sur l'axe Ouest-Est grâce à la RN 88, sûrement que les Sud-Aveyronnais, à ce sujet, voient les choses de loin et pensent que de manière complémentaire, l'Axe Sud ne doit pas être délaissé. L’accès à la Mer et au Port de Sète en particulier est une potentialité trop longtemps délaissé, croyant que Toulouse est la seule voie possible de la prospérité. Un autre équilibre est à inventer.

Article ML édition du 22/10/16

30/05/2016

Bien manger, c’est très bien vivre ? Oui, mais comment ?

paroles du sud,marc ayral,aveyron senior


Le Docteur Michel Angles a créé une méthode originale pour, comme il le proclame : « Bien manger et très bien vivre ». Fondée sur son expérience de plus 25 ans de vie en Chine, il a, aux côtés de ses maîtres en médecine traditionnelle, étudié puis regroupé dans une nouvelle approche, les grands principes de l’équilibre alimentaire, du bien-être corporel, de la prévention de nombreuses pathologies.

Il y a des parcours de vie débridés, erratiques, marqués par le tâtonnement. Le moins que l’on puisse dire c’est que Michel Angles depuis son expérience de technico-commercial en agriculture biologique à l’âge de 23 ans à praticien diplômé de Faculté de médecine de Montpellier, puis, en médecines douces et orientales a tracé un trait droit entre les étapes de sa vie.
« Manger, bouger », slogan de santé publique bien connu, ne peut-être pour lui qu’un début sans lendemain si le patient et nous tous ne prennent pas conscience que la santé c’est notre affaire. « Il est nécessaire de se prendre en charge et mes solutions sont un coup de pouce. Mais en aucun cas une recette miracle. » « L’universelle panacée » comme il est dit dans la chanson ? Non, le Dr Angles fixe les limites des moyens qu’il propose. C’est ceux de la responsabilité de chacune et chacun face à sa santé.

Alors, voyons voir un peu ! Michel Angles définit simplement sa proposition fondée sur 2 piliers. L’un millénaire, celui d’Hippocrate : « Le premier médicament c’est l’aliment. Le second c’est l’exercice physique adapté » Voilà tout est dit. Quoi de plus que l’on ne sache déjà pensez-vous ! Poursuivons !

« L’approche BMTBV, Bien Manger Très Bien Vivre est opérante dans la mesure où les aliments sont bien choisis en qualité et en quantité. Ainsi, nous européens fondons notre alimentation sur les céréales et les laitages. Deux catégories d’aliments pour lesquels nous n’avons plus les enzymes utiles à leur digestion. » indique Michel Angles. A partir de ce constat que manger ? Légumes, fruits, viandes, et surtout poissons sont proposés dans les menus publiés sur le site internet du Dr Angles : http://www.bmtbv.com/composez-vos-menus/. Vous pourrez en saisissant votre poids et votre coefficient d’activité obtenir des menus types et une kyrielle de conseils fruit de l’expérience de près d’un demi-siècle du Dr Angles.
Complément indissociable, l’activité physique. « Faire circuler les énergies dans notre corps c’est lui permettre une oxygénation de tous les tissus. Cela améliore toutes les conditions pathologiques. » Alors, de la simple roulade de notre enfance qui apporte de bons résultats en matière de circulation sanguine aux pratiques plus érudites du Qi Gong ou du Tai chi chuan voire du Yoga on comprend que l’important : « C’est d’étirer son corps, comme nous l’enseignent les moines taoïstes ». Trois mots et une résultante peuvent résumer la science du Dr Angles : Alimentation, étirement, respiration, égalent bien-être !

Pour tout renseignement : Dr Michel Angles 2 rue Séguy 12000 Rodez, son site Internet très bien documenté et très pratique pour ceux qui veulent s’engager à appliquer sa méthode : http://www.bmtbv.com/

http://www.aveyron-senior.com/

27/05/2016

1er TAF'SPORTS pour FACE Aveyron, une réussite!

paroles du sud,marc ayral,face aveyron

TAF SPORTS organisé hier 26 mai 2016 à l’Amphithéâtre de Rodez par le Club d'entreprises FACE Aveyron. Ce tournoi de Futsal (Foot en salle) a comme objectif de créer des liens entre des jeunes éloignés de l’emploi et des cadres et chefs d’entreprises, en partageant une activité sportive. Au total, ce sont 32 équipes engagées, brassant les diversités, Femmes et hommes, issues des quartiers ou de la ruralité, patrons ou représentants d’entreprise, joueuses professionnelles du Rodez Aveyron Football, et jeunes en recherche d’emploi.
Pour Alain Picasso, président de FACE Aveyron, «TAF sports est l’action majeure du club pour le 1er semestre. Ce moment sportif et de convivialité est l’occasion d’échanger sur son métier, ses aspirations en terme de carrière et d’organiser un réseau de parrainage". Mohamed lui est très satisfait : « C’est la première fois que je peux parler avec un patron sans la peur et sans la barrière d’un bureau et l’abord d’un personnage cravaté et interrogatif. Là, j’ai joué, gagné et perdu mais ce n’est pas important, bientôt, grâce à TAF’SPORTS je vais suivre un coaching personnalisé pour m’aider dans mes démarches de recherches d’un boulot. Ça c’est le plus important. »
Cette journée a été un franc succès, réunissant 60 patrons directeurs d’entreprises et 70 jeunes, en présence d'élus, notamment, le député Yves Censi et le Président de l’Agglomération ruthénoise Christian Teyssèdre tous les deux conscients des enjeux de cette initiative originale. +

Photo : Le député Yves Censi, Alain Picasso, président de FACE Aveyron aux côtés des vainqueurs de la 1Ere coupe TAF’SPORTS et des partenaires dont Pierre Desclaux (La Lyonnaise), Arnaud Foissac (Colas) et Guy Drillin (Régie de Territoire)

Aveyron : Cap 300.000 !

paroles du sud,marc ayral,aveyron sénior



Vendredi 13 mai, dans l’amphithéâtre de la CCI, côte à côte, Louis le Laugier, préfet de l’Aveyron et Jean-Claude Luche, président du Conseil départemental, ont présenté le très attendu diagnostic de l’accessibilité aux services au public de l’Aveyron.

Attentifs, des élus, des directeurs de services de l’État et du Département, des chefs d’entreprises, des responsables du monde associatif ont écouté les résultats d’une enquête à laquelle 2000 aveyronnais(es) ont répondu. Les questions très variées du maillage sanitaire, (avec une rapide allusion aux risques de fermeture encourus par les maternités de Decazeville, Millau et St Affrique), et aussi de l’éducation, des services du quotidien (boulangeries, alimentation, pharmacies, banques…), des réseaux des technologies très Haut débit (Internet et mobile), des mobilités et des transports, des mutualisations ont été listées comme des éléments majeurs de l’étude.

C’est le cabinet EDATER, missionné en octobre dernier, qui accompagne l’élaboration du Schéma départemental. Le paysage présenté, somme toute, connu empiriquement de tous, mais dont le mérite de la clarté a permis de synthétiser les problématiques et d’apporter un regard extérieur aux freins et leviers au développement des territoires aveyronnais.
Dans l’échange avec le public ont été abordés les domaines de la Santé, du médico-social, des transports, avec, au passage, un clin d’œil sur l’inévitable liaison Rodez/Séverac-le Château par la RN88. Bien sûr, la question de la carte scolaire est venue sur le tapis. Ainsi, Louis Laugier a souligné de lier la nécessité de proposer une offre de logement pour attirer de nouveaux arrivants notamment des familles qui, « permettront le maintien de l’école dans une commune ».
Enchaînant, Jean-Claude Luche, n’a pas manqué de faire part de sa crainte, par effet domino, pour l‘avenir des collèges des bourgs ruraux. Citant l’exemple de Mur-de-Barrez, dans le cas d’une forte baisse de la population scolaire. S’exclamant : « l’habitat créé l’habitat », Jean-Claude Luche a voulu faire passer le message auprès des élus présents que l’une des priorités pour l’amélioration du maillage des services dépend de l’évolution démographique. Il y a des évidences que Président du Conseil départemental et Préfet n’ont pas manqué de marteler.

Louis Laugier, dans sa conclusion, a porté les aspects économiques et notamment de l’emploi. Citant l’exemple d’un jeune cadre venu s’installer dans une commune rurale, « heureux de son choix, et venu chercher, avec sa famille, outre un travail, un cadre de vie agréable, une école, des services et des activités, loin des banlieues et villes polluées et stressantes. »

On retiendra de cette présentation les mots de Jean-Claude Luche : « nous aurons l’Aveyron que nous avons voulu » qui se traduit par l’objectif : « 300.000 habitants en 2020 » autrement dit : « Cap 300.000 ! »
Les prochaines étapes, d’ici cet automne, consisteront à déterminer un large plan d’actions tous azimuts qui sera le viatique, après leur validation, des nouvelles collectivités intercommunales.

Voir la synthèse : Synthese-du-Diagnostic-SDAASP_Mai-2016.pdf

21/04/2016

A Sylvanès, Le travail de la voix… tout un art

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Ce dimanche 24 avril à 17 h, les élèves du stage de chant lyrique se produiront en récital à l’abbaye de Sylvanès et invitent toutes personnes, aveyronnaises ou de passage, à venir les écouter.

L’abbaye, un lieu de formation à part entière
Dans le domaine de la voix, le Centre culturel propose depuis ses débuts bon nombre de stages pour tous publics. Certains d’entre eux permettent un perfectionnement, d’autres un nouvel apprentissage.
Michel Wolkowitsky, directeur de l’établissement mais aussi chanteur et pédagogue de la voix, propose tout au long de l’année diverses sessions de formations, adaptées pour la plupart à des personnes ayant déjà une connaissance maitrisée de l’art vocal chanté, qu’ils soient amateurs ou professionnels. Il leur enseigne le travail méticuleux et la discipline exigeante de la voix qui demande un engagement de tout l’être : physique, mental et émotionnel.

Chant, interprétation et récital public
Cette semaine, Michel Wolkowitsky et Ulrich Funke, venu de Toulouse, co-animent un stage de perfectionnement de l’art vocal chanté et d’interprétation. La nouveauté de cette session est l’introduction par Ulrich Funke de quelques temps d’enseignement de la technique Alexander où le mouvement et la liberté d’expression de l’individu occupent une place primordiale dans l’apprentissage et la pratique du chant.
Ce travail complet reliant la voix au corps passionne la dizaine de stagiaires qui ont répondu présents à la formation. Pour finaliser et mettre en pratique l’apprentissage qu’ils ont reçu, ils entameront un petit concerto ce dimanche en fin de journée, à 17 h dans le scriptorium. Ils invitent tous publics à venir les écouter et à apprécier ce moment de partage !

Renseignements au 05 65 98 20 20 - www.sylvanes.com