Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/08/2002

Alex Evangelisti : " Cette année, La Fête du Cheval, c'était la fête des cabestros!

medium_numeriser.jpgAlex Evangelisti est de ces hommes perfectionnistes qui se pose toujours des questions sur leur passion, notamment : Comment la communiquer toujours mieux aux autres?

Après la belle fête du cheval que nous a proposé le manadier de Balaruc, où il a voulu mettre en avant une pratique ancestrale ibérique qui a donné une dimension rurale et agricole à la manifestation qu'il organise depuis 13 ans à la fin juillet. Retour sur "l'art" du cabestros.
Arrivés de Camargue avec l'équipage d'Olivier Boutaud les cabestros ont fait une démonstration de leur force et de leur prestance aux pieds des remparts et dans l'enclos millénaire de la place du jeu de ballon. "Les cabestros sont des taureaux castrés qui dressés aident les vaqueros dans les différents travaux de transfert de bétail et signalent leur présence par le tintement des cencerros, les cloches suspendues à leur cou." Indique Alex. C'est ce qui se produit lorsque la parade des cabestros se met en route à la recherche des six taureaux séparés pour la corrida. Les six taureaux se trouvent dans un enclos à part. Soudain résonne les clarines. Les six taureaux ne se troublent pas. Les cabestros arrivent et avec eux trois ou quatre cavaliers. Les six taureaux sont inquiets des manoeuvres des cabestros excités par les voix des garçons vachers, manoeuvres destinées à les encercler. La porte de l'enclos s'ouvre. Le cortège taurin sort. Les clarines gigotent accrochées au cou des cabestros .C'est l'adieu des champs aux taureaux qui vont vers la mort. "Les cavaliers doivent être très attentifs à toute tentative de fuite d'un taureau méfiant ou rebelle. Nous l'avons vécu ici aussi à Balaruc mais en l'absence de taureau c'est un cabestro qui a voulu fausser compagnie à ses gardes." Se souvient Alex. Fonçant vers la sortie du corral improvisé un cabestro a dû être repoussé par Alex lançant de grands cris et d'une parade à l'aide d'une barrière métallique : "Il faut toujours être vigilants. Les cabestros n'en demeurent pas moins des taureaux et quand ils approchent du goulet, c'est le point culminant de l'encierro." Poursuit Alex Evangelisti. Dans un fracas de course et sous un panache de poussière les cabestros obéissent aux ordres et s'élancent au galop. Les taureaux encerclés se précipitent impétueux vers un emprisonnement dont ils ne sortiront plus. L'encierro est beau à voir jusqu'au moment où les taureaux entrent dans le corral. Celui qui y assiste devient l'ami du taureau, cela accroît son admiration pour lui. Parfois lorsqu'un taureau ne se résigne pas à accepter la ruse de ses manadiers, on a envie que sa puissance le conduise de force à retrouver sa noblesse dans les champs. Mais ce voeu ne se réalise jamais. "C'est ainsi, les cabestros accompagnent les taureaux qui sont liés à leur destin." Conclut Alex. Le taureau doit mourir avant d'avoir atteint la plénitude de sa vie. Noble et fier au combat.