Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/05/2015

Sylvanès : Forêt en Fête, le rendez-vous avec la forêt à ne pas manquer !

paroles du sud,sylvanès,marc ayral


A noter dans vos agendas !
Les 19,20 et 21 juin 2015, le Centre Culturel de l’Abbaye de Sylvanès et L’association Millefeuilles (éducation à l’environnement) organisent 3 jours de festivités scientifiques, ludiques et artistiques sur le thème de la Forêt.
L’évènement « Forêt en Fête » se déroulera sur la communauté de communes du Rougier de Camarès et plus particulièrement sur Sylvanès.
Au programme de cette 5ième édition : des projections de films, des balades et randonnées naturalistes accompagnées par des professionnels, une visite de fuste, des conférences, des stands artistiques et environnementaux, des expositions et bornes interactives multimédia, des animations pédagogiques et jeux en bois, des spectacles et le bal traditionnel occitan pour la fête de la musique après le grand feu du Solstice d’été !

Nouveautés pour petits et grands :
Un jeu de piste « les pieds dans la forêt » à la découverte d’un écosystème remarquable !
Un « concours photo -catégories adultes et enfants » lancé par les écoles de Brusque, Cénomes et Fayet.Les photos sont à envoyer ou à apporter aux écoles de Brusque – Cénomes -Fayet (12360) jusqu'au vendredi 12 juin.
Des récompenses seront remises le dimanche 21 juin et vous aurez peut être la chance de gagner : appareils photo, nuit en fuste et des places de concert du 38ième Festival de Musiques Sacrées…à vous de jouer !

A bientôt…en pleine nature forestière !

Pour plus de précisions, contacter :
Centre culturel de l’abbaye de Sylvanès : 0565982024
Association Millefeuilles : 0682973385

Sylvanès : les élèves chanteurs en concert ce dimanche

paroles du sud,sylvanès,marc ayral


Voilà une nouvelle occasion de passer un agréable moment musical ce dimanche 10 mai à 17 h dans le scriptorium de l’abbaye de Sylvanès, un rendez-vous dominical désormais régulier et bien apprécié du public. Les élèves du stage de chant et d’interprétation proposeront comme à l’accoutumée un programme varié et plein d’entrain, mêlant des extraits d’opéras, d’opérettes, ou encore de comédies musicales et chansons !
Ce récital sera l’aboutissement de 5 jours de travail sous les voutes centenaires et mettra en lumière tous les bons conseils en technique vocale et interprétation prodigués par Michel Wolkowitsky. Accompagnés par le pianiste Eric Laur, les élèves chanteurs vous feront vibrer sur des tonalités printanières.
Alors n’hésitez pas à pousser la porte du scriptorium ce dimanche dès 17 h. La participation est libre.

Renseignements : 05 65 98 20 20 –www.sylvanes.com

21/04/2015

Sylvanès : Arts et histoire pour les élèves de St Hippolyte du Fort

paroles du sud,sylvanès,marc ayral

Du 8 au 10 avril, les élèves de 5ième du collège La Galaberte de Saint-Hippolyte du Fort ont laissé de côté le monde moderne pour s'immerger dans le monde médiéval durant trois journées consécutives. A la demande de leurs enseignants d'histoire et de français, le Centre Culturel de l'Abbaye de Sylvanès les a accueilli en leur concoctant un programme original de visites pédagogiques et d'ateliers de pratique artistique.

Pour ce qui est du patrimoine bâti, les élèves ont découvert successivement plusieurs sites témoins du Moyen Age en sud Aveyron : la cité templière et hospitalière de La Couvertoirade, l'ancienne abbaye cistercienne de Sylvanès, le Château médiéval de Montaigut et la Tour du Viala-du-Pas-de-Jaux leur ont ouvert leurs portes pour des visites ludiques et participatives.

Sur place, à Sylvanès, ils ont pu s'initier à la calligraphie et à l'enluminure sous la houlette d'Anne Sacramento. Supports, outils, pigments et techniques n'ont désormais plus de secret pour ces élèves qui ont patiemment réalisé une page personnalisée à la plume : une expérience originale qui a permis à ces apprentis copistes de développer leur aptitude à se concentrer, d'expérimenter un retour au silence, à la lenteur, mais aussi le plaisir du geste dans la rigueur ! Ils ont ensuite participé à un atelier d'écriture autour de la littérature médiévale co-animé par Geneviève Sicard et Christiane Cambiaire, avec pour objectif l'écriture collective d'une nouvelle. A partir d'une situation de départ et d'un champ lexical médiéval suggérés par les intervenantes, les élèves ont pu laisser libre cours à leur imagination et ont inventé les aventures rebondissantes d'un jeune troubadour parti de Saint-Hippolyte-du-Fort sur les routes du Rouergue... Sans le savoir, les élèves se sont inspirés du périple d'un personnage réel puisque Victor Delpuech de Comeiras (1733-1805), dernier abbé de l'abbaye de Sylvanès, était natif de... Saint-Hippolyte-du-Fort !

Les prochains ateliers de pratique artistique pour les groupes scolaires auront lieu au mois de mai : réalisation d'un mandala de la nature avec l'association le Jardin du Créateur et visite acoustique de l'église à l'occasion de la résidence des chanteuses Mora Vocis.
Renseignements sur www.sylvanes.com

03/04/2015

Concert du 19 avril. Tauriac-de-Camarès

tauriac de camarès,marc ayral,sylvanès,paroles du sud


L’association « Les rencontres musicales de Tauriac-de-Camarès » organise ce dimanche 19 avril en l’église de Tauriac-de-Camarès à 16h00 son troisième concert de la saison.
Après les cuivres, et les voix, les instruments à cordes seront à l’honneur. Le public pourra découvrir deux pièces maîtresses de Beethoven et Mendelsshon interprétées par le quatuor Molière.
Cet ensemble, composé de solistes de l’orchestre national de Montpellier, aura à coeur de présenter et commenter chacune des oeuvres proposées.
A l’issue du concert, une collation sera offerte afin que le public puisse s’entretenir avec les musiciens.

Fêtes de Pâques à l’Abbaye de Sylvanès : offices, récital d’orgue et exposition

pâques,sylvanès,paroles du sud,marc ayral

Du 2 au 6 avril, c’est dans le superbe cadre de l’ancienne abbaye cistercienne de Sylvanès que vous pouvez découvrir toutes les richesses de la semaine Sainte, sommet de l’année liturgique.

Lire la suite

Occitania e Catalunya : De las lengas nòstras a nòstra lenga!

OCCITANIE,sylvanès,catalogne,paroles du sud,marc ayral


Quand les élèves saint-affricains et catalans s'essaient à une écriture commune !

Jeudi 26 et vendredi 27 mars derniers, dans le cadre du Projet d'Avenir du Lycée Jean-Jaurès, 45 élèves de 3e et de 2de et leurs correspondants catalans venus de Tremp se sont rendus à l'Abbaye de Sylvanès pour participer à des ateliers d'écriture et de découverte du patrimoine.

A partir d'une collecte d'histoires, contes et légendes d'Aveyron et de Catalogne effectuée au préalable en classe, les élèves ont repéré et choisi quelques expressions idiomatiques propres à chaque langue. Puis, à partir de quelques consignes simples et claires, les intervenantes les ont amenés à libérer leur inventivité et leur imagination pour écrire un récit collectif, dans une langue commune originale mêlant des mots français, catalans et occitans. "L'objectif de cette activité est de déclencher l'écriture en l'abordant en dehors du cadre scolaire, sous un angle ludique, créatif et poétique" explique Geneviève Sicard, titulaire du Diplôme Universitaire Animateur d’Atelier d’Écriture, assistée pour l'occasion de Christiane Cambiaire, titulaire du Diplôme de Compétences en Langue occitane. Peu habitués à ce genre d'exercice, les élèves d'abord intimidés ont ensuite, chacun à sa manière et à son rythme, apporté leur contribution au récit inventé. Au final, discussions animées, rires et mélodies (jouées au piano par un élève musicien!) ont résonné pendant deux jours dans la salle capitulaire où se tenait l'atelier !

Avant de repartir, les élèves ont également effectué une visite participative de l'abbaye, leur permettant de (re)découvrir l'Abbaye de Sylvanès dans son histoire et son architecture mais aussi, comme point fort du tourisme culturel en Aveyron.

05/03/2015

Les élèves de l’Atelier Lyrique en scène à Sylvanès ce dimanche

paroles du sud,sylvanès,marc ayral

Les élèves chanteurs de l’atelier lyrique invitent le public à les rejoindre ce dimanche 8 mars à 17 h, dans le magnifique scriptorium de l’abbaye.
Accompagnés par le pianiste Eric Laur et sous la direction de Michel Wolkowitsky, c’est comme à l’accoutumée un récital plein d’entrain et de fraicheur qu’ils réservent aux amateurs de belles voix avec toujours au menu, un savoureux méli-mélo d’extraits d’opéras, opérettes, comédies musicales et chansons ! Un chaleureux et agréable moment musical à venir partager en famille et entre amis ce dimanche 8 mars, à 17 h dans le scriptorium de l’abbaye.


Participation libre. Salle chauffée.
Renseignements : 05 65 98 20 20

26/02/2015

Tauriac de Camarès : concert avec l’ensemble Hortus Deliciarum

tauriac de camarès,marc ayral,sylvanès,paroles du sud

LES RENCONTRES MUSICALES DE TAURIAC-DE-CAMARES organisent le 15 mars prochain à 16h00, en l’église de Tauriac-de-Camarès, un concert avec l’ensemble Hortus Deliciarum.
Hortus Deliciarum est un ensemble vocal composé d’une vingtaine d’étudiants de l’Université Paul Valéry –Montpellier 3, consacré aux musiques du Moyen Âge.
Avec sincérité, ils proposent une approche jeune et spontanée des pièces qu’ils interprètent : du plain-chant à la polyphonie subtile du XVe siècle, de la musique liturgique à la lyrique courtoise, ils redonnent vie à un répertoire aujourd’hui méconnu. L’apprentissage de la musique par l’écoute et l’interprétation de mémoire constituent les clés de voûte de ce travail collectif par lequel ils tentent de perpétuer la tradition médiévale de l’oralité.
Les chanteuses et chanteurs travaillent en déambulation afin de dévoiler les richesses acoustiques de l’espace architectural dans lequel ils évoluent. Le public est alors plongé dans une expérience de mise en espace sonore où les voix résonnent et où les corps se meuvent.
Hortus Deliciarum est le fruit du projet « Une Voix Plurielle » unissant les artistes de l’ensemble Mora Vocis, en résidence à l’Université Paul Valéry, et la musicologue Gisèle Clément, maître de conférence en histoire des musiques médiévales.

15/02/2015

Vent du Midi!

sylvanès,paroles du sud,marc ayral,occitanie,croix occitane


Rien de mieux qu'un drapeau occitan sur fond de ciel pour indiquer la direction du vent : Uéi, vent de miegjorn (Aujourd'hui vent du Midi).

24/12/2014

Noël en Languedoc et Sud-Aveyron...

medium_13desserts3.jpgNoël en Languedoc (Nadal en Lengadoc) et dans toute l’Occitanie (du Pays Niçois jusqu’à la Guyenne et du Dauphinois jusqu’au Val d’Aran) est une fête composée de rites gastronomiques chargés des symboles de la religion chrétienne. Autrefois, ces traditions étaient très vivaces. Même si la mondialisation aux tendances d’acculturation anglo-saxonnes nous assaillent, nombre d’occitans ont plaisir à maintenir et transmettre ces fondements de la convivialité des Gens du Sud.

Commençons par ce que Frédéric Mistral appelait le « gros souper » ou en occitan « lo reganhon de Nadal » et les français appellent le « reveillon de Noël » : Donc, la table du "gros souper" n’est pas dressée comme celle d’un repas ordinaire. Tout d’abord, on mange ce soir-la sur trois nappes, pour honorer la Sainte Trinité et à la lueur de trois chandelles, sans doute pour la même raison.
medium_13desserts6.jpgAprès le "gros souper" qui se termine par un verre de ratafia, la maisonnée prend la route de l'église pour la messe de minuit. La porte n'était pas fermée à clef. On laissait sur la table la 3e nappe et les reliefs du repas afin que les anges et les défunts puissent se restaurer.
Les 3 nappes représentent les 3 personnes de la Trinité, le décor est éclairé de 3 bougies. A partir du plus âgé, chaque personne âgée les allument.
Les puristes disent qu'il faut 7 plats au souper de Noël en souvenir des 7 plaies du Christ crucifié.
Au dessert il faut déguster l'inévitable "estofada" "la pompe à huile"* (voir la recette)medium_pompe_20a_20huile.jpg. C'est un pain de fête préparé à la maison mais cuit chez le boulanger. Il s'agit de l'huile d'olive qu'on ajoute à la pâte confectionnée de farine, de levain, de sucre, de cassonnade et aromatisée de zeste d'orange et de citron. On la déguste trempée dans du vin cuit. Elle doit être rompue, comme le Christ l’a fait avec le pain lors de la cène.

medium_13desserts2.jpgEnsuite vient les 13 desserts (dont la pompe à Huile) qui sont souvent accompagnés de ratafia de cerises et de carthagène.
Il ne reste plus qu'à nouer les quatre coins de la troisième nappe pour en faire un baluchon et apporter aux pauvres les reliefs du souper.
D’une ville à une autre, ces 13 desserts varient, mais il y a toujours les “4 mendiants” (qualifiés ainsi à cause de leur couleur) :
Les noisettes ou les noix (symbole des Augustins)
Les figues sèches (symbole des Franciscains)
Les amandes (symbole des Carmes)
Les raisins secs (symbole des Dominicains)
Après ces quatre premiers desserts, nous trouvons suivant les villes et les familles :
Les dates (qui peuvent être farcies de pâte d’amande)
La pompe à huile
Le nougat blanc (aux pistaches)
Le nougat noir (au miel)
Les Calissons d’Aix (spécialité)
La pâte de coing ou confiture
Du raisin blanc
Le melon de Noël
Les oranges (signe de richesse)
Les melons confits (ou d’autres fruits confits)
Les pommes ou les poires
Les clémentines
Les prunes.
Les fruits sont des symboles de l’abondance des Pays occitans. Ces 13 desserts ne sont-ils pas, symboliquement, une corne d’abondance qui déverse ses bienfaits sur les convives. La corne d’abondance symbole de la profusion des cadeaux des Dieux.
Dans les 13 desserts, il peut y avoir aussi :
La galette de lait
Les gâteaux aux amandes
Du fromage blanc
Les papillotes (pour les enfants)

Parlons de la Bûche de Noël
Ne vous méprennez pas il ne s'agit pas du gâteau roulé qu'on déguste désormais sur toutes les tables mais de sont ancêtres :
Dans toute l’Occitanie, le soir du 24 décembre, on allume la bûche de Noël, qui n'est pas un gâteau mais une pièce de bois, mise à flamber le plus longtemps possible à l'image de la Lumière de Dieu.
En Guyenne et Gascogne, il fallait que cette bûche puisse flamber au moins pendant sept à douze jours, c'est-à-dire si possible jusqu'à l'Épiphanie. Les cendres étaient ensuite conservées pour protéger le foyer et les récoltes. En Auvergne, on dessinait une croix sur la bûche avant de la mettre à brûler, pour protéger la famille pour l'année à venir. En Languedoc, c'était aussi le plus jeune de la maisonnée qui la bénissait et lui jetait du sel, du pain et du vin avant d'y mettre le feu. Là encore, ses cendres portaient bonheur. En Limousin, on ne la coupait que le soir même. On en en gardait soigneusement les copeaux et les cendres que l'on répandait dans les champs pour obtenir de bonnes récoltes. En Provence, on lui attribuait des vertus prédictives.

Joyeux Noël à tous !

medium_13desserts5.jpgRecette de la Pompe à huile ou Fougasse d’Arles
La Pompa d'Oli
- 1 kg de farina
- 250 gr de sucre fin
- 20 gr de levadura de fornier (levure boulangère)
- 1/2 veire de flor d'irangier
- 200 gr d'oli d'oliva
- 2 pels d'iranje raspadas
* Mesclar tot aquo dins un ensaladier per far una bola (une boule)- Cobrir amb una torca (torchon)- Daissar pausar 3 oras dins un luoc caudet (repos 3 heures dans un endroit chaud)
- Al cap de 3 oras, far una galeta de 3 cm d'espessor - Far de talhs amb cotel (faire des entailles sur la galette)
- Coire al forn doç, survelhar que rabine pas !!!! ;-), Plantar un cotel dedins.
Se sortis sec es bon.
(cuire à four doux, surveiller), (le couteau planté dedans doit ressortir sec)

Marc Ayral ©