Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/10/2017

Concert chant, violon et orgue à Sylvanès

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Le mercredi 1er novembre, jour de la Toussaint à 16 h, s’achèvera avec brio la saison musicale anniversaire des 20 ans de l’orgue de Sylvanès : un ambitieux programme riche d’une dizaine de concerts donnés depuis le printemps et pendant la saison estivale. L’imposant instrument créé en 1997 par Daniel Birouste vibrera sous les doigts du brillant Marc Chiron, titulaire du Grand Orgue de la cathédrale de Montauban et cotitulaire des orgues de la cathédrale d'Auch. Ce concert sera aussi l’occasion de retrouver avec plaisir les voix d’Émilie Boudeau et de Delphine Mégret, ces deux jeunes sopranos qui ont fait leur premiers pas sur scène à Sylvanès et dont la carrière professionnelle est déjà bien engagée. Elle sauront régaler le public de l’abbatiale avec un programme éclectique mêlant des airs de Gounod, Haydn, Vivaldi, Mozart, Bach et Haendel.
Se joindra à ce plateau artistique talentueux la violoniste Natacha Triadou qui fut l'élève du célèbre violoniste et chef d'orchestre américain Yehudi Menuhin. Celle qui donne de nombreux concerts sur la scène internationale saura mettre ses talents de virtuose au service d’œuvres connues comme la célébrissime Méditation de Thaïs de Massenet, la Campanella de Paganini ou encore le Rondo Capricioso de Camille Saint-Saëns dans des versions pour orgue et violon.
Un quatuor vocal et instrumental de haute volée, à ne pas manquer ce mercredi 1er novembre à Sylvanès!



Tarifs concert : 20 €,12 €, gratuit moins de 13 ans
Billetterie sur place
Renseignements au 05 65 98 20 20 - www.sylvanes.com


Deux soirées lyriques à Saint-Affrique et Sylvanès

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Depuis lundi, une classe de maitre de chant lyrique sous la direction de Michel Wolkowitsky se déroule à l’Abbaye de Sylvanès. Pendant ces cinq jours de travail, chanteurs et chanteuses réunies autour de leur passion commune pour le chant lyrique se perfectionnent dans cet art. Un travail méticuleux et une discipline exigeante qui pour le directeur du centre culturel, aussi chanteur et pédagogue de la voix « demande un engagement de tout l’être : physique, mental et émotionnel ».
Pour traduire concrètement ces enseignements reçus tout au long de la semaine, ces jeunes chanteurs seront face à leur public lors de deux récitals. Le premier est programmé le samedi 28 octobre à 17 h à Saint-Affrique au Petit Carré d’Art (en collaboration avec la Municipalité de Saint-Affrique dans le cadre de sa programmation culturelle) et le second le lendemain, dimanche 29 octobre à 17 h dans le scriptorium de l’Abbaye de Sylvanès.
Aux côtés du pianiste Éric Laur, la prestation de ces artistes mettra en lumière, avec passion et sérieux des œuvres variées du répertoire lyrique (airs d'opéras, opérettes), des airs sacrés, mais aussi de la chanson française et des extraits de comédies musicales.
Fantaisie, émotions et surprises au rendez-vous pour ces deux agréables soirées qui sauront sans aucun doute séduire un large public !

Entrée libre aux récitals des 28 octobre (Saint-Affrique) et 29 octobre (Sylvanès) à 17 h
Renseignements au 05 65 98 20 20 - www.sylvanes.com

100 jeunes aveyronnais dans le monde fabuleux d’Alice.

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


A l’initiative conjointe de l’Abbaye de Sylvanès, d’Aveyron Culture et de la Direction des services de l’Education nationale de l’Aveyron, des élèves de Pont-de-Salars vont chanter et jouer dans une adaptation originale du roman de Lewis Caroll, « La vie rêvée d’Alice ». Ainsi durant 3 jours, du samedi 14 à lundi 16 septembre Marie-Chloé Pujol-Mohatta, auteur, Cécile Veyrat compositrice, Silva Ricard, metteur en scène, Michel Wolkowitsky, chanteur, Stéphane Dano, saxophoniste, Véronika Soboljevski, violoncelliste et Jean-Claude Gorceix, régisseur son, se sont réunis pour la première résidence autour de la création de cette œuvre. Pour Marie-Chloé Pujol-Mohatta « le fondement de ce projet est avant tout pédagogique. Il est la part que des artistes professionnels consacrent, avec les enseignants à l’éducation artistique. Pour nous, cela peut se résumer en disant, que les enfants seront acteurs d’un processus de création ». Et cela n’est pas rien ! Souvent réduit à sa plus simple expression l’éducation artistique est pourtant le vivier des futurs artistes toutes disciplines confondues. Alors, pour les élèves de Pont-de-Salars de la classe de CM2 d’Emeline Caro et des classes de 6ème conduite par Virginie Assié du Collège Jean Amans c’est une occasion en or qu’il leur est offerte. Durant le second trimestre, ils pourront créer leur chanson grâce à des ateliers d’écriture animée par Marie-Chloé Pujol-Mohatta. Egalement, ils auront à travailler leur voix avec Christine Veyrat. Puis la date des spectacles approchant ils seront accueillis à Sylvanès pour des répétitions d’ensemble. « Nous axerons la couleur musicale autour de la musique actuelle avec des éléments électro et samples » précise la musicienne. Pour Michel Wolkowitsky, « ce spectacle est l’exemple même du sillon que souhaite continuer à creuser Sylvanès. Former des jeunes talents qui ont choisi de se lancer dans la carrière du chant lyrique, mais aussi contribuer à apporter à la jeunesse de notre département une initiation et un goût pour le spectacle vivant. » Le projet est donc lancé, il se construira suite à cette première rencontre durant tout le 2ème et 3ème trimestre pour arriver à son but présenter le spectacle devant le public le 5 juin 2018 à la salle des Fêtes de Pont-de-Salars et les 7 juin 2018 à la Maison du Peuple de Millau.
Photo : de d à g Marie-Chloé Pujol-Mohatta, Cécile Veyrat accroupie, Michel Wolkowitsky, Stéphane Dano, Véronika Soboljevski, Jean-Claude Gorceix.

13/10/2017

Réapprendre à chanter selon la méthode Alexander

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


L'abbaye de Sylvanès propose aux chanteurs, quel que soit leur niveau, de s'initier à la technique Alexander à Sylvanès du vendredi 20 au 22 dimanche octobre. Qu'est ce donc la technique Alexander? C'est une pratique connue des artistes (comédiens, musiciens…) pour réapprendre le bon usage de son corps. Son inventeur, Frédérick Alexander, qui vécut jusqu'en 1955, était jeune comédien quand il comprît que ses problèmes de voix étaient la conséquence de mauvais mouvements corporels. Sa technique lui permit de les transformer et de trouver un usage équilibré entre engagement et détente et un bien être dans l'activité.
Postures et attitudes s'expriment toujours sur le plan corporel et psychique. Des tensions musculaires et un mauvais usage du corps vont altérer le moral et le bien être psychique. Certains états émotionnels peuvent provoquer une mauvaise posture et des tensions dans différentes parties du corps. Ce stage de deux jours a pour objectif la découverte et la pratique des outils codifiés par Alexander. Ce stage est ouvert à tous et encadré par Ulrich Funke qui enseigne cette technique à Toulouse. Le programme débutera vendredi 20 octobre à 15 h.
Renseignements : www.sylvanes.com - 05 65 98 20 20

22/09/2017

Soirée « Meurtre et Mystère » à l’Abbaye de Sylvanès

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Samedi 30 septembre, venez à Sylvanès résoudre l'Affaire Trespidi au cours d'un spectacle-enquête policière original et interactif !

21h, scriptorium de l'abbaye : vous assistez à la représentation publique du nouveau spectacle du célébrissime metteur en scène italien Alessandro Trespidi. Jeanne, comédienne, muse et épouse d'Alessandro entre en scène... mais alors que son premier monologue n'est pas terminé, elle s'effondre en suffoquant ! Coup du hasard, Sarah Roy et Jean Dassier, un couple de célèbres détectives, sont en vacances dans le coin et commencent à mener l'enquête. Mais ils auront besoin de votre aide : autour d'une collation, interrogez les suspects, consultez les pièces à conviction, soyez perspicaces et découvrez le coupable ! A la fin des interrogatoires, les spectateurs-participants donneront leur version des faits et assisteront à une scène finale qui leur livrera la solution.

Spectacle interactif tout public conçu et mis en scène par la Cie Il est Une fois, avec Marie Fabre et Bernard Montforte. Tarifs : 15 € (7,5 € pour les - de 13 ans) collation offerte. Renseignements et réservations : 05 65 98 20 20.

13/09/2017

Sylvanès accueille la réunion du réseau régional "Voxitanie"

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Début 2017, l’Arpa Midi-Pyrénées lançait l’idée d’un réseau régional des acteurs de la voix en Occitanie. Près d’une cinquantaine de représentants de structures de médiation, de développement culturel, d’enseignement, des festivals, des chefs de chœur, des chanteurs se sont réunis pour créer les premières pierres de l’édifice. Le désir de se connaître (alors que ce n’était pas toujours le cas), de travailler en partenariat, de porter des projets partagés, de faire un vrai travail de réseau a été rendu possible lors d’une première rencontre à Carcassonne au printemps. La deuxième réunion du réseau se tenait ce mardi 12 septembre à l’Abbaye de Sylvanès et une quinzaine de personnes ont répondu à l’appel. A l’ordre du jour de cette journée : la réflexion sur le type de communication et le support nécessaire à la vie de ce réseau ainsi que la possible création d’un événement collaboratif d’envergure régionale qui puisse mettre en lumière la diversité des pratiques et les compétences de l’ensemble des structures du territoire.
Une journée riche d’échanges et très prometteuse pour la suite !

12/09/2017

(Re)-découvrez l'Abbaye de Sylvanès à l'occasion des Journées du Patrimoine

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Les 16 et 17 septembre, partez à la (re)-découverte de l'Abbaye de Sylvanès au cours d'une visite guidée, ludique ou numérique !

Le samedi à 15h, suivez le guide qui vous racontera l'histoire multiséculaire du site, depuis la communauté monastique des origines (12e siècle) jusqu'aux travaux de restauration et réalisations contemporaines (orgue, vitraux, oeuvres musicales) à l'initiative de l'Association des Amis de l'Abbaye de Sylvanès, aujourd'hui labellisée Centre culturel de rencontre.

Le dimanche de 14h30 à 17h30, partez sur les traces de Pons de l'Héras, le fondateur de l'abbaye, avec un parcours découverte sous forme de jeu de piste à faire en famille dès 4 ans et jusqu'à 12 ans. Un plan, des indices cachés, des anecdotes et devinettes posées par les moines ou les bâtisseurs vous promettent de passer un moment ludique où vos sens de l'orientation et de l'observation seront mis à l'épreuve !

Enfin, le samedi et le dimanche, venez tester le parcours numérique récemment mis en place grâce à l'application GuidiGO, téléchargeable gratuitement sur smartphone ou tablette [Apple Store et Google Play]. Cette visite intègre la riche histoire architecturale du monument dans une visite reconstituant le quotidien d’une communauté monastique cistercienne. Le parcours offre une véritable interaction avec le lieu, un rendu photo-réaliste et intègre du contenu multimédia, notamment une reconstitution 3D de l’édifice permettant aux visiteurs d'apprécier les dimensions originelles de l’abbaye. Défis et jeux ponctuent cette chasse aux trésors numérique, sollicitant la participation des plus jeunes, dès l'âge de 8 ans.

Informations pratiques > Horaires d'ouverture : 9h30-13h et 14h-18h. Entrée libre ; parking gratuit. Renseignements : 05 65 98 20 20.

11/09/2017

Gissac : Les Journées du Patrimoine à l’assaut du Château de Montaigut !

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Le Château de Montaigut se dévoilera encore à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine, le samedi 16 et dimanche 17 septembre. L'occasion de (re) découvrir le monde médiéval de façon originale ! Cette année, le château se visite sous le thème de la défense et des guerres au Moyen-Age. De 10h30 à 19h non-stop, des visites guidées, des jeux médiévaux et d’autres animations sont au programme.Tout au long de ce week-end, vous serons proposées des visites guidées « Chevalerie et complots au château », qui vous immergeront dans une époque riche en rebondissements et vous révéleront les techniques de guerre ainsi que les secrets les plus sombres… Ces visites de 45 min se dérouleront à heure fixe le samedi et le dimanche, à 11h, 14h30, 16h et 17h30. Il est possible de réserver. En plus de ces visites guidées, vous partirez à la découverte des animations ! Ainsi, dans plusieurs salles du château, une initiation aux jeux médiévaux attend le visiteur accompagné d'un animateur qui fera revivre les loisirs millénaires. De quoi découvrir une autre facette de la vie à cette époque ! Après toutes ces activités, les apprentis princesses et chevaliers pourront explorer les alentours du château au cours d’une balade plus qu’originale à dos d’ânes ! Le tarif du tour est de 1€/quart d’heure et inclut tout le matériel nécessaire. La présence des parents obligatoire ! Au cours de ces aventures, envie d’une pause ? Rejoignez la taverne ! Dans une ambiance médiévale et de midi à 18h, vous pourrez déguster du pain d’épices fait maison, de l’hypocras, des bières artisanales, des sodas et des boissons chaudes. Château de Montaigut – Renseignements et réservation au 05.65.99.81.50 – www.chateau-de-montaigut.com – Ouverture exceptionnelle ce weekend, de 10h30 à 19h non-stop. Accès au château et aux animations : 3€/adulte, 2€50/enfant de moins de douze ans. Prêt de costumes médiévaux pour petits et grands.

01/09/2017

A Sylvanès, comment chanter en bulgare à 11 voix ? Deux Milena répondent

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Milena Jeliazkova et Milena Roudeva toutes deux membres du quatuor les Balkanes qui s’est produit dimanche dernier lors de l’ultime concert du festival sont restées à Sylvanès ; certes, pour la beauté du lieu et le plaisir de prolonger les instants intenses d’un récital couronné de succès. Mais surtout parce qu’en réalité leur était donnée la responsabilité d’animer un stage d’initiation aux polyphonies bulgares.
Improbable, penserez-vous ? Pour des choristes amateurs de se lancer dans la complexité d’une langue, le bulgare, et qui plus est dans ce qui est reconnu, parmi les techniques vocales, comme très ardue, la polyphonie. Certes, le travail des deux Miléna est de construire les bases, d’apporter les fondamentaux. « La première chose à intégrer c’est que le chant traditionnel est un chant de communication, un chant horizontal, qui se projette vers l’avant » explique Milena (Mina) Jeliazkova. Chants de travail, chants de tous les jours ; comme dans toutes les civilisations le chant c’est d’abord parler fort pour se reconnaître ou se faire comprendre. « La sublimation du chant lyrique est venue plus tard dans l’histoire et peut se qualifier de chant vertical. Le chanteur doit paraître altier. » complète Milena Roudeva. Ceci étant, les stagiaires débutent et le premier jour, se confrontent à une dure réalité, la polyphonie. Chanter en chorus est simple, enfin presque ! « Mais chanter des voix différentes sur des rythmes impairs, tout en respectant mélodie et placement de voix et une autre affaire » explique Mina. Cet art du chant polyphonique s’apprend dans l’humilité, la patience et se perfectionne grâce à un travail de « longue haleine » insistent les professeurs. « Pour nous aussi, initier des débutants est un vrai travail pédagogique, où l’on se doit d’adapter nos méthodes aux élèves en fonction de leur niveau. La répétition en binôme devient alors une priorité.

paroles du sud,marc ayral,sylvanès

Car avant de chanter à 11 voix, il faut percevoir ce qu’est le travail à deux voix. Ecouter l’autre en chantant sa partie, c’est comme apprendre l’empathie. Donner, recevoir sans dévier ! » se passionne Mina. Rude combat de chanter à plusieurs, sévère discipline. Mais, Milena tempère avec son accent qui roule les « r », « c’est un petit bonheur que ressentiront, j’espère, les stagiaires au bout d’une semaine. Ils auront acquis les principes premiers, et appris cinq chants bulgares. » Celles qui se produisent partout en France et à l’étranger avec le Quatuor Balkanes apprécient ces pauses pédagogiques, car elles enrichissent leur recherche et favorisent l’échange. Toujours à plusieurs voix, mais ensemble !

31/08/2017

L’église russe de Sylvanès rouvre ses portes à la jeunesse musicienne

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Imprévu ! C’est le qualificatif qui convient au concert que les jeunes musiciens en stage au Hameau de Moulès ont donné, ce mercredi (30/08/17),au sein de l’Eglise russe de Sylvanès. Belle surprise ! D’autant plus que le lieu est fermé depuis plusieurs mois et a été exceptionnellement rouvert pour l’occasion. Les élèves de conservatoires de musique de la région parisienne ont été réunis par l’association « La Clé des Chants » en partenariat depuis 15 ans avec Le Club Aladin Altia de Fondamente. C’est 65 jeunes de 7 à 17 ans qui ont été accompagnés durant une semaine par 3 professeurs de musique, Anne Sorbadère, Emmanuelle Locastro, Steven Hebrant respectivement des conservatoires de Luys en Béarn, Chatenay-Malabry et Orthez, assistés de Laetitia Deprez de Noisiel. A n’en pas douter le travail quotidien de l’instrument associé à la convivialité et au compagnonnage autour de la musique donne un beau résultat !

paroles du sud,marc ayral,sylvanès

Dans l’église de bois les instruments sonnent bien et parents et amis venus jusqu’à ce bout du monde, la colline de Pessales, apprécièrent à double titre. Certes tout au plaisir d’écouter leurs progénitures jouer de magnifiques standards de la musique classique, du jazz ou des musiques traditionnelles. Mais aussi à ce privilège rare que d’assister à un concert dans ce lieu remarquable fruit de l’amitié entre André Gouzes et l’Evêque orthodoxe de Kostroma, Mgr Alexandre Moghilev. « Le programme est varié. Il est composé de divers airs russes pour commencer par les plus jeunes musiciens, puis un tango « San Thelmo ». Nous poursuivrons par le menuet de Boccherni » explique Anne Sorbadère. « La place sera laissée aux plus grands avec « Minor Swing » de Django Reinhart et Stéphane Grapelli, puis ce sera le « 2ème concerto brandebourgeois » de Bach, lequel précèdera la « 2ème Rhapsodie » de Lizst, vous voyez que du beau ! » s’enthousiasme Emmanuelle Locastro. Mais cela n’est pas encore le final puisque comme le précise Steven Hebrant : « Même si cela paraît difficile de poursuivre après ces grands classiques nous proposerons d’écouter le thème qui est le plus le reflet de notre semaine ensemble, « Les Copains d’abord » de Brassens, pour finir et c’est le lieu idéal par le célébrissime « Kalinka » de Pétrovitch. » Des professeurs, des élèves, des parents heureux ; jeunes talents et magie du lieu ont opéré.

paroles du sud,marc ayral,sylvanès