Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/11/2007

Cérémonie du 11 novembre

33c4f17d24066575f564dd97093abf35.jpg

La cérémonie du 11 Novembre à donné l’occasion au Maire, Max Serres de lire le message d’Alain Marleix, secrétaire d’état chargé des anciens combattants à l'occasion de l'anniversaire de l'Armistice de la 1ère guerre mondiale. « Le 11 novembre 1918, la France et l'Allemagne mettaient fin à une guerre dont l'appellation qui lui est restée - "la Grande Guerre" - traduit bien la force de l'empreinte qu'elle a laissée dans la mémoire collective des Français. Grande par son ampleur, elle qui, dans l'esprit des mobilisés, devait durer l'espace d'une saison, et se poursuivit pendant quatre longues et terribles années.
Grande par la violence des combats, qui embrasèrent l'Europe dans l'affrontement d'armées venues de toutes les parties du monde…Oeuvrons sans relâche pour les idéaux de liberté, d'égalité et de fraternité, garants de la paix entre les nations. »
Exceptionnellement animée par Roland Etre, adjoint au maire, en l’absence de Jules Crine, président du Souvenir français, la cérémonie a donné l’occasion aux élèves de Jean-Paul Lauret de lire de beaux poèmes patriotiques.

Marc Ayral

20/05/2007

La Fnaca expose de l'artisanat d'art

medium_BlVx-expo-fnaca.jpg
La section locale de la Fnaca a organisé récemment une exposition d’objets d’artisanat d’art au bénéfice de son action. Cette journée a permis à 15 exposants de présenter leurs travaux. Chacun ayant porté une attention particulière dans les œuvres présentés. Pour Jean Jaëger, président de la section locale de la Fnaca : « Ce salon est magnifique et de haute tenue, avez-vous remarqué comment les articles présentés rivalisaient entre eux par leur extrême beauté ? » Ainsi chaque artisan d’art avait eu à cœur selon Jean Jaëger : « de nous faire partager leur passion en plus de l’aide qu’ils nous apportent. Et ceci avec délicatesse et modestie, c’est un régal ! » S’est-il exclamé ! Les bénévoles qui ont organisé cet événement sont prêt à le renouveler l’an prochain, d’autant que le public étaient au rendez-vous.

Marc Ayral

26/03/2007

Anniversaire du 19 Mars

medium_BlVx-Le_19_Mars-2.jpgLe 19 Mars 2007 date du 45ème anniversaire du « Cessez le Feu» de la Guerre d'Algérie, le Comité local de la F.N.A.C.A de Balaruc-Le-Vieux et Balaruc-Les-Bains, a organisé une cérémonie au Monument aux Morts. Onze anciens combattants ont été décorés au titre de la Nation par Jean Jeager président de la section locale et Max Serres le maire de la commune.

Marc Ayral ©

30/11/2006

La Fnaca en assemblée générale

medium_BlVx-La_Fnaca_en_assemblee_generale.2.JPGLa section locale de la Fnaca a réuni son assemblée générale annuelle, samedi passé.

Le président, Jean Jaëger, Josette Calmejane responsable des questions sociales, Gérard Giraud et André Allemand du comité national se sont succédés à la tribune pour présenter les rapports moraux et financiers et les orientations pour la prochaine année. A la fin de la réunion Jean Jaëger a indiqué : « Il a été beaucoup question de la célébration du 19 mars 1962, date du cessez-le-feu en Algérie comme jour de commémoration. En effet, depuis 1962, un rassemblement a lieu aux monuments aux morts de nombreuses communes. En 2007, nous souhaitons tout particulièrement marquer cet événement, parce que ce sera le 45ème anniversaire. Et un hommage devra être rendu à ceux qui n’ont pu rejoindre leur foyer. »
Le maire, Max Serres a fait part de « son émotion devant la situation précaire et préoccupante des veuves de ces braves qui ont répondu si vaillamment à l’appel de la République …»
Pour sa part, François Liberti, le député a indiqué : « l’importance de resserrer les rangs et de savoir rester unis pour être plus forts afin que vos revendications puissent aboutir. »L’assemblée générale s‘est prolongée par un repas amical avant que le président en conclusion rappelle à tous le rendez-vous du 19 mars 2007.

Photo : Elus et militants de la Fnaca

Marc Ayral ©

19/11/2006

Cérémonie du 11 novembre

medium_BlVx-Ceremonie_du_11_novembre.jpgLa cérémonie du 11 Novembre à donné l’occasion au Maire, Max Serres de lire le message de Hamalaoui MEKACHERA, ministre des anciens combattants lors de l'anniversaire de l'Armistice du 11 novembre 1918. « Année après année, la France se souvient des combattants de la Première Guerre mondiale. Avec émotion, chaque 11 novembre, la Nation se remémore les sacrifices qu’ils ont consentis pour remporter une victoire inoubliable.
Cette année, la République a rendu un hommage plus particulier aux héros et aux martyrs des batailles de Verdun et de la Somme. 90 ans plus tard, nous ne pouvons oublier ces millions d’hommes, de toutes origines, qui prirent part à des combats terrifiants. Leur patriotisme, leur courage, leur abnégation nous obligent. Ils ont leur place pour toujours dans la mémoire nationale. Que l’évocation de ces temps de déchirements et de deuils renforce notre détermination à œuvrer sans relâche pour conforter la réconciliation entre les nations de notre continent. Nous ferons ainsi rayonner les idéaux de liberté, d’égalité et de fraternité pour lesquels se battaient les soldats victorieux de la Grande Guerre. » Conclue par les traditionnelles remises de médaille organisée par Jules Crine au nom du Souvenir Français, la cérémonie se transporta à l’invitation du maire autour du pot amical et républicain.

Marc Ayral ©

27/10/2006

DONNER POUR LE SOUVENIR DE CEUX OUI ONT TOUT DONNÉ

medium_Crine2.jpgLe 1cr novembre, à la porte des cimetières, le Souvenir Français quêtera pour recueillir les fonds nécessaires à l'entretien des tombes de ceux qui sont morts pour la France et qui l'ont servie avec éclat.
Il Y a 90 ans, en 1916, au cœur de la première guerre mondiale, la bataille de Verdun et l'offensive de la Somme voyaient tomber des centaines de milliers de soldats Français. Pour rendre hommage à leur sacrifice et à leur héroïsme, le Souvenir Français restaure chaque année 200 monuments élevés à leur gloire et à celle de ceux qui, tout au long de l'histoire, ont servi la France, en allant au-delà de leur devoir, entretient 130 000 tombes de soldats morts pour la France, et organise des actions pédagogiques pour 40 000 scolaires. Entretenir les tombes des morts pour la France, ériger et restaurer des monuments à la gloire de ces héros célèbres ou anonymes, transmettre le flambeau du souvenir aux nouvelles générations, telles sont les missions du Souvenir Français, dont les principales ressources pour les mener à bien sont la cotisation de ses membres et le produit de la quête du 1er novembre. Le comité local fera donc appel à la générosité des balarucois le mercredi 1er novembre de 9h00 à 12h00 aux portes du cimetière.
Pour tout renseignement : Jules Crine, délégué général du Souvenir français : Tél. : 04 67 48 55 70

Photo archives Jules Crine lors d’un dépôt de gerbe au monument aux morts

17/03/2006

Commémoration 19 mars 1962

medium_blvx-commemoration-19-03-1962.jpgA l’occasion de la dernière permanence de la section locale de la FNACA (anciens combattants d’Afrique du Nord), Jean Jaeger son président a commenté la déclaration du comité national suite à la polémique créée par l’article 4 de la loi du 23 février 2005 divisant la classe politique et les Français sur les effets positifs de la colonisation. :

La Fnaca approuve sans réserve la déclaration du chef de l’Etat qui disait « Ce n’est pas à la loi d’écrire l’Histoire ».Il faut rappeler que la Fnaca apporte son soutien à la motion adoptée à l’unanimité par le Comité National de l’Association des Professeurs d’Histoire et Géographie réuni à Paris le 22 mai 2005 ». Jean Jaeger sur ce sujet sensible qui fait débat dans la société française précise que : « la Fnaca récuse toute Histoire « officielle » à même de falsifier la vérité par occultation ou omission de certains faits historiques. » Poursuivant : « Je tiens a réitérer que pour nous anciens combattants d’AFN, la date du Cessez-le-Feu proclamé en Algérie est le 19 mars 1962, voulu et approuvé par l’immense majorité des Français. Le gouvernement a donc pour devoir d’institutionnaliser la date du 19 mars comme Journée Nationale du Souvenir et du Recueillement à la mémoire des victimes de la Guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie. » Pour le président de la section locale de la Fnaca le fait que : « 3 620 rues, places ou boulevards portent la dénomination « du 19 Mars 1962 » est un signe et une volonté de reconnaître cette date comme un jalon important de notre histoire. » Cette année, localement, cette commémoration aura donc lieu le dimanche 19 mars à 11h10 devant le monument aux morts, rassemblement devant la mairie. Ce sera l’occasion d’honorer Michel Gasparoux et Jérôme Mangialomini de la Croix du combattant, Max Béraud, Marcel Basilio et Jean-Claude Caps de la médaille commémorative. Pour tout renseignement, les permanences de la Fnaca ont lieu les 1er et 3ème vendredi de chaque mois de 17 à 18 h au bureau de l’ancienne cave coopérative, 9 avenue des Bains, N° de Tél. : 04 67 18 82 49 ou le 04 67 48 24 89.

Photo : Jean Jaeger, président du comité local de la Fnaca.

Marc Ayral ©

28/05/2005

Souvenir français, Jules Crine président départemental

Le balarucois Jules Crine est devenu délégué général du Souvenir français.

La délégation générale qui coordonne et anime les sections locales du Souvenir français de l’Hérault a tenu son assemblée générale le 30 avril. En présence de toutes les sections départementales, le Colonel Robert Bonnafous délégué sortant a présenté le bilan de son action héraultaise et le compte rendu du congrès national. Il a, à cette occasion, indiqué qu’il mettait un terme à sa responsabilité. Non sans émotion, il a retracé les différentes étapes de son action et a ensuite présenté son successeur, « le très actif Jules Crine ». Couvert par une salve d’applaudissement, le Colonel Bonnafous a précisé que « la candidature de Jules avait été accepté au plus niveau en la personne du Général de Percin, président général du Souvenir français ». Jules Crine a indiqué quels seraient ses objectifs parmi lesquels « le développement du Souvenir français dans le département basé sur l’idée fondatrice du devoir de mémoire ». Jules Crine est donc depuis le 1er mai, le nouveau délégué général, il sera entouré d’un bureau composé du Colonel Bernard Maillot (délégué général dajoint), Céline Ferrando (sercrétaire), Laurence Martin (trésorière). A l’issue de cette réunion le maire voisin de Loupian, Christain Turrel, a invité tous les congressistes à partager le traditionnel repas amical des « souveniristes ».

Marc Ayral ©

01/03/2004

La Fnaca manifeste!

L'anniversaire du 19 mars 1962 est une date sacrée pour les adhérents de la Fnaca et les anciens combattants d'Afrique du Nord. Il faut rappeler que c'est le 19 mars 1962, à midi, que prend officiellement effet un cessez-le-feu qui met fin à huit ans de guerre en Algérie.

Cette date représente, au yeux de cette fédération, une journée du souvenir au même titre que le 11 novembre ou le 8 mai. Pour son représentant local, Jean Jaeger : "Après la tentative du gouvernement de déplacer cette journée au 5 décembre et l'échec qui en a découlé, notre devoir nous commande de nous mobiliser pour prouver que le 19 mars est la seule date historique pour honorer les victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie." Dans ce cadre les adhérents et amis de la Fnaca sont invités "à participer nombreux" à toutes les cérémonies car "Nous sommes la seule fédération représentative des anciens combattants d'Afrique du Nord, la présence de toutes et de tous est indispensable." Conclut Jean Jaeger. Le programme des cérémonies est le suivants : Vendredi 19 mars 2004 à 11h30 : Rassemblement devant la mairie, dépôt de gerbes au monument aux morts. Remise de décorations. Un apéritif offert par la municipalité clora la cérémonie.

Marc Ayral ©

Moïse honoré par l'UFAC

La récente assemblée générale de la section locale de l'union fédérale des anciens combattants vient d'élire le populaire Moïse Rouvière au poste de membre du conseil d'administration des anciens combattants de l'UFAC.

Mobilisé le 3 septembre 1940, Moïse Rouvière, a intégré son régiment le 112ème d'infanterie alpine. Il intègre une Section d'Eclaireur Skieur (SES) stationnée à St Martin de Vésubie dans le Comté de Nice. On se souvient que 3 mois avant, le 10 juin 1940, l'Italie déclare la guerre à la France. Les éclaireurs skieurs sont au plus près de la frontière et,de fait, défende le territoire national sans qu'aucune ligne de résistance n'ait été entamée. Rappelons que les éclaireurs skieurs de la 1er section du 112ème RIA ont été citées à l'ordre de l'armée et que la 2ème section du 112ème RIA l'a été à l'ordre de la division. C'est dire que pour Moïse Rouvière, 93 ans, cette élection est comme un hommage qui lui est rendu. Il le prend avec modestie : "Lorsque Jules Crine m'a proposé de remplacer le regretté Louis Orenga, j'ai hésité car je ne suis pas un expert dans le domaine administratif. Mais Jules a été rassurant en m'indiquant qu'il était important que les anciens combattants 39/45 soient par ma voix représentés." Par ailleurs lors de cette réunion, la section locale de l'UFAC a fait le bilan de l'année écoulée. Parmi les satisfactions, l'adhésion de 64 adhérents et des comptes bien tenue ont obtenu les félicitations du président départemental Roger Autié. Pour tout renseignement : UFAC permanence le 3ème mardi de chaque mois, maison des associations. Tél. : 04 67 48 55 70.

Marc Ayral ©