Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/01/2017

Sète : Redoutable poison! (COFAZ, aujourd'hui TIMAC Agro)

Article du 14/01/2007.
medium_13012007456.jpgRedoutable poison! Panache de fumée distillé depuis des décennies, au moins 6! Les vieux sétois l'appellent encore la Cofaz (compagnie française de l'azote) du nom de la societé propriétaire de cette usine dans les années 70. Avant cela c'était la "Bordelaise", puis cela a été "Norsk Hydro" et aujourd'hui "Sud Fertilisants". Une vie de pollution de l'air, des sols où sont implantés l'usine, des sols qui reçoivent les engrais produits par celle-ci. L'eau aussi, quand j'étais enfant on allait se baigner au "Creusot" du temps de l'ancêtre de l'actuelle usine. Là insouciamment on pataugeait autour d'un gros tuyau...Je vous laisse imaginer notre inconscience et celle de nos parents. Je nous revois, il y avait là, Valette, Gilibert, Berthod, Ouillastre, Nébout, Leboffe le pointu* de la bande. Et lui, il en a respiré toute sa vie durant des saletés de la verrue locale. Des familles entières de pointus ont bien essayé de faire bouger les choses. Mais pot de terre contre pot de fer. Et puis dans un secteur où le bassin d'emploi est sinistré, le chantage a été le meilleur argument des dirigeants qui se sont succédés à la tête de cet outil industriel digne de l'exigence medium_13012007455.jpgenvironnementale d'un pays du tier monde. Il faut reconnaître à François Commeinhes qu'il a eu un certain courage au début de son mandat d'essayer de faire déménager le pollueur. Mais le périmètre "Sévéso" a été annulé, les normes et les contraintes s'imposant ont été revues à la baisse, le député a plaidé en faveur du maintien de l'activité, un coup de peinture, AZF oublié, un nouveau filtre installé dont selon l'ancien directeur de l'usine "sort un pourcentage important de vapeur d'eau". Nous voilà donc toujours, cher pays de mon enfance, avec ce beau ruban blanc sur fond de ciel bleu qui grâce à un léger "levant siroc" va se déposer sur la surface de la lagune à quelques centaines de mètres des premiers parcs. Mais suis-je bête de la "vapeur d'eau" nous a t-on dit, c'est sans risque. Et puis l'étang est classé en "B", donc c'est top. Dormons, dormons citoyens, tout va bien! medium_13012007454.2.jpg


* Pointu : nom des habitants du quartier de la Pointe Courte (quartier bordant la cocotte minute sétoise...)
Marc Ayral ©

13/11/2016

Rallyes autos et motos sur le territoire du Parc Naturel des Grands Causses : Incohérences...

paroles du sud,marc ayral,parc naturel des grands causses,PNRGC

C'est désespérant, j'apprends dans ML qu’après le polluant et bruyant passage de la course de moto dite "Aveyronnaise classic" nos élus ont (ou vont) autoriser l'été prochain (août 2017) l'organisation d'un Rallye automobile dans le St Affricain. Sur le territoire d'un PNR qui a d'autres objectifs, d'autres ambitions que satisfaire les amateurs de sports mécaniques, venant pour la plupart d'ailleurs chercher chez nous nos charmantes petites et tortueuses routes.

paroles du sud,marc ayral,parc naturel des grands causses,PNRGC


A contrario, Millau, l'a bien compris depuis très longtemps en devenant un des haut-lieu international des sports de pleine nature.

paroles du sud,marc ayral,parc naturel des grands causses,PNRGC


Amis élus réagissez! Notre développement ne passe pas ce genre de loisirs d'un autre âge! Peut-être en forme de progrès les maires concernées (le sous-préfet?) pourrait-il imposer aux organisateurs que 50% des autos soient électriques? Ce serait la moindre des choses et cohérent avec le projet de "Territoire à énergie positive" qui a pour ambition selon les termes même décrits sur le site internet du PNRGC de : "de fédérer les acteurs du territoire et développer une culture énergie auprès des habitants et élus. (ndr: du Sud-Aveyron). Le plan climat énergie territorial vise enfin à développer économiquement le territoire par l'appropriation des questions énergétiques par les collectivités, entreprises et habitants et par le développement de nouvelles filières"... Ce viatique serait-il de la poudre aux yeux ou une authentique volonté? Cela reste à démontrer par des décisions cohérentes!

paroles du sud,marc ayral,parc naturel des grands causses,PNRGC

19/10/2016

Relevons nos manches, pour un Bassin de Thau durable...

Mieux que de longs discours, agissons pour un Bassin de Thau vraiment durable : Pour nos pêcheurs, nos conchyliculteurs, pour nos enfants et la beauté des paysages.

paroles du sud,marc ayral,observatoire du pays de thau


La journée Nettoyage prévue initialement le 12 novembre est reportée au 26 novembre.

13/06/2016

Lisa sur les chemins de St Jacques

Lisa Santoni, déléguée du Groupe La Poste dans le Gard a entrepris en Avril/Mai dernier, avec sa maman, le périple le plus emblématique de tous, rejoindre St Jacques de Compostelle comme les simples et modestes pèlerins d'autrefois. Voici ses verbatims et ses photos le long de leur pérégrination.

paroles du sud,marc ayral,lisa santoni

Lire la suite

30/05/2016

Bien manger, c’est très bien vivre ? Oui, mais comment ?

paroles du sud,marc ayral,aveyron senior


Le Docteur Michel Angles a créé une méthode originale pour, comme il le proclame : « Bien manger et très bien vivre ». Fondée sur son expérience de plus 25 ans de vie en Chine, il a, aux côtés de ses maîtres en médecine traditionnelle, étudié puis regroupé dans une nouvelle approche, les grands principes de l’équilibre alimentaire, du bien-être corporel, de la prévention de nombreuses pathologies.

Il y a des parcours de vie débridés, erratiques, marqués par le tâtonnement. Le moins que l’on puisse dire c’est que Michel Angles depuis son expérience de technico-commercial en agriculture biologique à l’âge de 23 ans à praticien diplômé de Faculté de médecine de Montpellier, puis, en médecines douces et orientales a tracé un trait droit entre les étapes de sa vie.
« Manger, bouger », slogan de santé publique bien connu, ne peut-être pour lui qu’un début sans lendemain si le patient et nous tous ne prennent pas conscience que la santé c’est notre affaire. « Il est nécessaire de se prendre en charge et mes solutions sont un coup de pouce. Mais en aucun cas une recette miracle. » « L’universelle panacée » comme il est dit dans la chanson ? Non, le Dr Angles fixe les limites des moyens qu’il propose. C’est ceux de la responsabilité de chacune et chacun face à sa santé.

Alors, voyons voir un peu ! Michel Angles définit simplement sa proposition fondée sur 2 piliers. L’un millénaire, celui d’Hippocrate : « Le premier médicament c’est l’aliment. Le second c’est l’exercice physique adapté » Voilà tout est dit. Quoi de plus que l’on ne sache déjà pensez-vous ! Poursuivons !

« L’approche BMTBV, Bien Manger Très Bien Vivre est opérante dans la mesure où les aliments sont bien choisis en qualité et en quantité. Ainsi, nous européens fondons notre alimentation sur les céréales et les laitages. Deux catégories d’aliments pour lesquels nous n’avons plus les enzymes utiles à leur digestion. » indique Michel Angles. A partir de ce constat que manger ? Légumes, fruits, viandes, et surtout poissons sont proposés dans les menus publiés sur le site internet du Dr Angles : http://www.bmtbv.com/composez-vos-menus/. Vous pourrez en saisissant votre poids et votre coefficient d’activité obtenir des menus types et une kyrielle de conseils fruit de l’expérience de près d’un demi-siècle du Dr Angles.
Complément indissociable, l’activité physique. « Faire circuler les énergies dans notre corps c’est lui permettre une oxygénation de tous les tissus. Cela améliore toutes les conditions pathologiques. » Alors, de la simple roulade de notre enfance qui apporte de bons résultats en matière de circulation sanguine aux pratiques plus érudites du Qi Gong ou du Tai chi chuan voire du Yoga on comprend que l’important : « C’est d’étirer son corps, comme nous l’enseignent les moines taoïstes ». Trois mots et une résultante peuvent résumer la science du Dr Angles : Alimentation, étirement, respiration, égalent bien-être !

Pour tout renseignement : Dr Michel Angles 2 rue Séguy 12000 Rodez, son site Internet très bien documenté et très pratique pour ceux qui veulent s’engager à appliquer sa méthode : http://www.bmtbv.com/

http://www.aveyron-senior.com/

20/04/2016

Catherine Marlas nouvelle présidente de l'IPAMAC

paroles du sud,marc ayral,ipamac

Catherine Marlas (au centre, gilet gris)) entourée des membres du CA de l'IPAMAC et de la représentante du CGET, Géraldine Derozier.
Catherine Marlas, présidente du Parc Naturel Régional (PNR) des Causses du Quercy, a été élue mardi 19/04/16 à Carlucet (Lot) présidente de l'Inter-Parc Massif Central succédant à Christian Audouin l'ancien président du PNR de Millevaches en Limousin.
Pour mémoire l'IPAMAC, depuis 2000, fédère les Parcs Naturels Régionaux (PNR) et le Parc National des Cévennes qui concourent ainsi à l’élaboration d’un projet territorial de développement durable du Massif central par la mutualisation de moyens au service d’actions concrètes et novatrices.

Les PNR affiliés à l'IPAMAC sont :

le PNR des Volcans d’Auvergne,
le PNR Livradois-Forez, le PNR du Pilat,
le PNR des Monts d’Ardèche,
le PNR des Grands Causses,
le PNR des Causses du Quercy,
le PNR de Millevaches en Limousin,
le PNR du Morvan, le PNR du Haut-Languedoc
et le Parc national des Cévennes.

paroles du sud,marc ayral,ipamac



Catherine Marlas, également conseillère départementale du Lot, s'est déclarée "heureuse de s'engager pour ces nouvelles responsabilités", et de poursuivre : "le travail remarquable réalisé par Christian et toutes les équipes (ndr : Audouin, son prédécesseur) nous permettra d'enclencher de nouveaux projets et de poursuivre les actions en cours."

Ces actions sont thématisées dans le domaine du tourisme durable, de l'attractivité territoriale et de la biodiversité et des ressources naturelles. Territoires de projets les PNR bénéficient de subvention de l'Etat (CGET), des Régions et de l'Europe.

22/03/2016

Pour nos bébés, pour nos enfants, pour nous, passer au BIO est une question de vie!

Lisez l'excellent article de ML en date du 22/03/16. Où entre autres on y lit le verbatim du Docteur Laurent Chevallier : «S’il y a une période de votre vie où il faut consommer du bio, c’est pendant la grossesse. Attention aux résidus de pesticides et à leur interaction. On estime qu’on peut réduire de 80% le taux d’exposition"

paroles du sud,marc ayral,aveyron

29/02/2016

Sylvanès : Un arc en ciel d'un bout à l'autre...

Mardi 09/02/16 : Arc en ciel sur Sylvanès. Pluie, vent et nuages se disputent l'espace.
D'un bout...

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


à l'autre de l'arc en ciel

paroles du sud,marc ayral,sylvanès


Zut, je n'ai pas de grand angle, il eut fallu au moins un "fish eye".
Je cours m'équiper...

24/01/2016

Gissac : Vol au dessus de Montaigut

paroles du sud,marc ayral,gissac,château de montaigut


La randonnée pédestre permet de réaliser des images "aériennes" étonnantes. Aujourd'hui une matinée brumeuse mais lumineuse laisse à penser que le marcheur survole les nuages au dessus du Château de Montaigut sur la commune Gissac.

paroles du sud,marc ayral,gissac,château de montaigut


Ce même édifice médiéval semble un phare breton assailli par les flots d'où il émerge difficilement. Si ces paysages de montagne et de causses vous attirent, facile Vos pas viendront jusqu'au Château de Montaigut et grimperont sur l'un des magnifiques plateau géologique sud-aveyronnais, La Loubière. Bon vol!

paroles du sud,marc ayral,gissac,château de montaigut


Marée descendante, Montaigut reprend le pouvoir fièrement campé sur son pòg.

paroles du sud,marc ayral,gissac,château de montaigut

26/06/2015

Sylvanès : Forêt en Fête, un pari réussi entre nature et culture !

paroles du sud,sylvanès,marc ayral


La 5e édition de Forêt en Fête portée par le centre culturel de l’abbaye de Sylvanès et l’association Millefeuilles, s’est déroulée les 19 20 et 21 juin sur la communauté de communes du Rougier de Camarès. En effet, tout a commencé le vendredi soir au cinéma Le Temple où plus d’une trentaine de personnes ont participé à la projection du documentaire « Quatre saisons en forêt » en présence de Frédéric Brendel (ONF) restant attentif aux diverses questions posées ! Dès le samedi matin, une quinzaine de randonneurs accompagnés par l’association Millefeuilles ont découvert les richesses insoupçonnées d’une forêt pas comme les autres, la ripisylve et, en fin de parcours, la visite de la fuste de Joël Renaudin en a surpris plus d’un ! Courte pause avant qu’un groupe de curieux assistent à la conférence de Charles Veenstra Folmer producteur du champignon « Shiitaké » dans les Cévennes et qui a su vulgariser ses années d’expérience ! En fin d’après-midi, Frédéric Brendel a partagé sa passion de forestier lors d’une jolie balade dans les bois de chênes de Saint-Félix-de-Sorgues. Et puis, place aux spectacles !

Fidèle au rendez-vous, Joëlle Anglade accompagnée du musicien Stéphane Carlucci ont envoûté l’enceinte de l’abbatiale avant que le grand feu de la Saint Jean s’embrase, entouré de danseurs qui, attirés par la scène du parvis, ont continué de gambiller sous les airs traditionnels lancés par le groupe de polyphonies occitanes Cap Aici.

Le lendemain, le concert matinal de chants d’oiseaux orchestré par Emmanuelle Barthez fut un véritable succès. Dés le début d’après midi, aux sons des résonances des Trompes du Rouergue, de nombreux visiteurs ont profité des animations, des projections, des bornes interactives, des expositions, des artisans et d’un jeu de piste familial à la découverte des richesses forestières. Dans la continuité, François Vermel a emporté petits et grands dans un monde imaginaire et poétique à travers les contes de la nature et de la forêt.

Les festivités se sont achevées lors du récital avec les élèves de l’atelier lyrique, joliment maquillés par Elomisstyck, sous la direction de Michel Wolkowitsky. Vivement l’année prochaine !