Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/02/2008

Entretien avec Jean-François Durantin

Jean-François Durantin explique pour quelles raisons il n'a pas formé de liste pour les élections municipales. Il aborde aussi les sujets d'actualité, comme le dossier des Vignés, l'environnement, le Groupe maternel etc. Entretien réalisé samedi 9-02-08.



Marc Ayral

09/02/2008

Jean-François Durantin réagit

3706ace66242895e80d629551403143a.jpgSuite à sa prise de parole lors de la conclusion de la réunion publique de la liste menée par Max Serres et qui s'est achevée dans le brouhaha, Jean-François Durantin a décidé de réagir sur Paroles de Balaruc lors d'un entretien qu'il m'accordera samedi 9 février et qui sera mis en ligne à 15h00.
Les sujets évoqués sont notamment les suivants : Pourquoi n'a t-il pas formé de liste pour les élections municipales, soutient-il la liste d'opposition d'Alain Herrada? Quelle sont ses positions sur les l'urbanisation des Vignés, l'école maternelle, la démocratie locale, l'environnement etc.

Rendez-Vous sur Paroles de Balaruc Samedi 9 février à 15h00 pour découvrir cet entretein exclusif...

Marc Ayral

Max Serres son avis sur le dossier de la Cave coopérative

Lors de l'entretien que Max Serres, maire sortant de Balaruc le Vieux, m'a accordé le 28 janvier, il a répondu à une question concernant la vente de la cave coopérative. Voici sa réponse complète sur le sujet.


Marc Ayral

Cave coopérative : Max Serres répond à Alain Herrada

Dans un tract distribué vendredi 8 février 2008, Max Serres répond à Alain Herrada au sujet de la vente de la cave coopérative. En voici le texte in-extenso, ci dessous. Dans la note suivante vous pourrez voir et entendre Max Serres aussi sur ce sujet et de manière exhaustive lors de l'entretien qu'il m'a accordé le 28 janvier, en attendant place à l'écrit d'hier (8/02) :

"Madame Monsieur,
Je ne veux pas entrer dans une polémique stérile et vaine, suite à la lettre ouverte de la liste concurrente.
Simplement, un rappel sur l'acquisition de cette cave coopérative en 1994.
Ce site avait été rétrocédé à la cave coopérative de Poussan qui désirait la vendre au plus offrant.
A cette époque, hormis la Municipalité, personne ne se souciait du devenir de ce lieu. L'acquisition s'est faite sur la base de 107 000 € soit 700 000 F de l'époque, car le Conseil Municipal a toujours souhaité que cet espace situé au cœur du village soit dévolu à la Mairie.
Aujourd'hui, les locaux sont utilisés par le service technique municipal, le Centre Communal d'Action Sociale (CCA.S.) ainsi que par une association. (ndlr la Fnaca)
Les nombreuses contraintes techniques pour rendre ce bâtiment conforme au vu de l'éventuelle exploitation associative, culturelle ou sportive s'avèrent difficiles (le bâtiment est une structure en béton y compris la charpente) sans oublier le coût de démolition des cuves.
Pour maintenir au sein de notre village, une activité solidaire envers les générations, créatrices de richesses et d'emploi, l'opportunité s'est présentée de vendre le bâtiment en l'état pour en faire une maison de retraite médicalisée de 62 lits avec à terme une extension à 100 lits dont une unité spécialisée dans le traitement de la maladie d'Alzheimer.
La vente de la cave coopérative permettra de financer la construction d'un centre technique municipal fonctionnel adapté à l'activité de ce service ainsi que celle d'un local spécifique pour le CCA.S.
Tout le monde comprendra que ce type de projet n'est pas sorti d'un chapeau tel un lapin à quelques semaines des élections. C'est bien méconnaître les procédures qui animent la collectivité pour de telles décisions, sans oublier qU'une offre similaire avait été proposée à un groupe d'investisseurs il y a environ 3 ans.
Avant de jeter l'anathème sur ce dossier, regardons le devenir des caves environnantes et leurs destinations finales.
Je suis sûr que les Balarucoises et Balarucois attendent autre chose dans le cadre du débat électoral.
En ce qui concerne mes colistiers, nous préférons construire l'Avenir autour de projets qui intéressent "ensemble de la population."


Marc Ayral

03/02/2008

Max Serres et ses colistiers se sont présentés aux balarucois.

Max Serres a présenté sa liste hier soir (vendredi 1er février) devant 250 personnes réunies à la salle polyvalente.

Cette réunion a donné l'occasion à chaque membre de la liste de se présenter tour à tour et d'exprimer sa motivation à s'engager aux côtés du maire sortant. Sur 19 colistiers, on peut compter 6 femmes et 13 hommes, dont 7 sortants et 12 nouveaux candidats. La liste "Ensemble pour Balaruc" conserve évidemment ses principaux "ténors" le maire, bien sûr et l'inénarrable Roland Etre qui en grand forme a dressé le bilan de sa délégation aux écoles et à la vie scolaire. Les sensibilités politique sont diffuses parmi les sortants on connaît les sensibilités de Gauche de Fabienne Batinelli et Roland Etre, à l'opposé Norbert Chaplin n'a jamais caché son engagement à droite. Max Serres, plus inclassable, malgré son amitié pour l'ancien député communiste François Liberti, n'a jamais manifesté d'opinion tranché par rapport à la politique nationale. Son engagement il le répète souvent il est "pour Balaruc".
Un invité "surprise" Jean-François Durantin, tête de liste de l’opposition en 2001, mais qui ne se présentera pas lors du prochain scrutin a souhaité prendre la parole en fin de réunion pour poser une question, ce que Max Serres a bien voulu lui concéder. Mais voyant que la question se transformait en tribune, le public y a mis fin dans la confusion et le brouhaha .
Une présentation de liste qui jusque là avait permis au principaux adjoints sortants de présenter le bilan de la mandature et à Max Serres de gronder "ceux qui dans la commune veulent empêcher, je ne sais pour quelles raisons, la réalisation du lotissement des Vignés."


Prochaine réunion publique de la liste « Ensemble pour Balaruc » qui consistera à présenter le projet pour le prochain mandat, jeudi 6 mars 2008 18h30 à la salle polyvalente.

Marc Ayral

25/06/2007

Paëlla citoyenne !

medium_BlVx-Paëlla_citoyenne.JPG

L’association « Agir pour l’avenir » fervente soutien de la candidature de Nicolas Sarkozy aux élections présidentielles et à la candidature de Gille D'Ettore aux élections législatives, co-organise avec la Pena des Sol une soirée paella le vendredi 29 juin à 19h00 sur la place Marcel Pradel.

Tournoi de boules, manèges, musiques permettront d’accroître l’aspect ludique et convivial de la soirée. Les initiateurs de cette fête, les membres de la nouvelle association « Agir pour l’Avenir » -qui revendique 70 adhérents environ- se sont récemment réunis pour aussi proposer aux balarucois « d’écouter leurs idées, leurs projets, afin de les défendre » Le postulat festif est un moyen pour Thierry Lesieur, Richard Garcia, Laurence Baroni et Bernard Garrigues de lancer une réflexion sur plusieurs aspects de la vie communale : « Nous devons faire face à cette explosion démographique (280 logements prévus) en offrant à ces nouveaux balarucois tous les services qu’ils sont en droit de réclamer : crèches, MJC, espaces verts, amélioration de la circulation des voitures et de piétons, création d’une pharmacie. » indique la plaquette diffusée largement sur la commune. Et qui conclut par : « Comme vous, nous voulons préserver notre village mais nous souhaitons aussi que Balaruc le Vieux soit à la hauteurs de ses ambitions démographiques ».

Pour tout renseignement et contact avec « Agir pour l’Avenir » Le bureau est composé de : Président Thierry Lesieur, Vice-président Richard Garcia, Secrétaire Laurence Baroni, Trésorier Bernard Garrigues, membre Sylvie Lesieur : Tél. : 06 71 20 31 82 ou 06 12 08 61 54 – courrièl : apa2007@orange.fr - Inscription pour la soirée Paella, Bar la Caravelle et à la boulangerie du vieux village : 15€/personne – gratuit pour les –de 10 ans.

Marc Ayral