Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/04/2007

Un jour, Un...Pour convaincre!

Un jour ! Ouf ! Il ne reste plus qu'un jour pour qu’enfin les yeux fixés sur le petit écran nous sachions si Ségolène est qualifiée pour le second tour (pas de doute... En tout cas Coué essaye de m’en convaincre) mais surtout quel est le niveau de son score, si déterminant pour la suite. Cela fait un an et demi de débat, d’abord en famille, puis entre socialistes, sur midiblogs, puis lorsque l’investiture fut obtenue, en réunion, dans la rue en distribuant les tracts ou collant les affiches. Deux jours et 1 an et demi de campagne. Il reste néanmoins 35% d’indécis. D’après les sondeurs 10% ne savent absolument pas pour qui ils vont voter et 25% hésitent entre 2 ou trois candidats. 35% qui peuvent faire pencher la balance dans un sens ou dans l’autre. Deux jours, c’est peu c’est beaucoup ! Je prends mon téléphone j’essaye encore de convaincre ! Un ami hésitant entre Dominque Voynet et Ségolène Royal. J’évite de lui faire le coup « du vote utile », anti-productif. Je lui parle du pacte présidentiel où figure l’exigence environnementale, l’arrêt des essais d’Ogm en plein champ, le soutien au massif au énergie renouvelable pour atteindre 20% de la consommation en 2020. Encore et encore convaincre :
Maintenant, toi femme ou homme qui peut-être lit ces lignes, si je peux te convaincre de passer directement par la case Ségolène dès le 1er tour je crois que nous gagnerons ensemble. Ce n'est pas de ces victoires où le vainqueur se regarde comme un matamore dans sa glace, suivez mon regard! Mais c’est plutôt la victoire de ce qui ont compris que le monde doit être mis dans le bon sens TOUT DE SUITE pour que le travailleur pauvre est un salaire décent, que le chômeur trouve un travail, que le SDF trouve un logement…L’espoir comme disait Malraux c’est que : « Dans un univers passablement absurde, il y a quelque chose qui n'est pas absurde, c'est ce que l'on peut faire pour les autres.»

A dimanche soir, heureux sûrement! Déçu ce n'est pas possible!

Marc Ayral ©