Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/11/2007

Cérémonie du 11 novembre

33c4f17d24066575f564dd97093abf35.jpg

La cérémonie du 11 Novembre à donné l’occasion au Maire, Max Serres de lire le message d’Alain Marleix, secrétaire d’état chargé des anciens combattants à l'occasion de l'anniversaire de l'Armistice de la 1ère guerre mondiale. « Le 11 novembre 1918, la France et l'Allemagne mettaient fin à une guerre dont l'appellation qui lui est restée - "la Grande Guerre" - traduit bien la force de l'empreinte qu'elle a laissée dans la mémoire collective des Français. Grande par son ampleur, elle qui, dans l'esprit des mobilisés, devait durer l'espace d'une saison, et se poursuivit pendant quatre longues et terribles années.
Grande par la violence des combats, qui embrasèrent l'Europe dans l'affrontement d'armées venues de toutes les parties du monde…Oeuvrons sans relâche pour les idéaux de liberté, d'égalité et de fraternité, garants de la paix entre les nations. »
Exceptionnellement animée par Roland Etre, adjoint au maire, en l’absence de Jules Crine, président du Souvenir français, la cérémonie a donné l’occasion aux élèves de Jean-Paul Lauret de lire de beaux poèmes patriotiques.

Marc Ayral

19/11/2006

Cérémonie du 11 novembre

medium_BlVx-Ceremonie_du_11_novembre.jpgLa cérémonie du 11 Novembre à donné l’occasion au Maire, Max Serres de lire le message de Hamalaoui MEKACHERA, ministre des anciens combattants lors de l'anniversaire de l'Armistice du 11 novembre 1918. « Année après année, la France se souvient des combattants de la Première Guerre mondiale. Avec émotion, chaque 11 novembre, la Nation se remémore les sacrifices qu’ils ont consentis pour remporter une victoire inoubliable.
Cette année, la République a rendu un hommage plus particulier aux héros et aux martyrs des batailles de Verdun et de la Somme. 90 ans plus tard, nous ne pouvons oublier ces millions d’hommes, de toutes origines, qui prirent part à des combats terrifiants. Leur patriotisme, leur courage, leur abnégation nous obligent. Ils ont leur place pour toujours dans la mémoire nationale. Que l’évocation de ces temps de déchirements et de deuils renforce notre détermination à œuvrer sans relâche pour conforter la réconciliation entre les nations de notre continent. Nous ferons ainsi rayonner les idéaux de liberté, d’égalité et de fraternité pour lesquels se battaient les soldats victorieux de la Grande Guerre. » Conclue par les traditionnelles remises de médaille organisée par Jules Crine au nom du Souvenir Français, la cérémonie se transporta à l’invitation du maire autour du pot amical et républicain.

Marc Ayral ©