Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/07/2009

Sylvanès : Le cycle imaginaire des mélodies de Chopin

Sylvanès = RETOUR 3 Le cycle imaginaire des mélodies de Chopin.JPG

 

Pour prolonger les moments d’amitié manifestés lors de l’inauguration du Musée du sculpteur Auguste Zamoyski, Michel Wolkowitsky a voulu proposer d’abord à ses invités polonais, mais bien sûr à tout le public présent au scriptorium de l’abbaye de Sylvanès un concert de mélodies de Chopin. A sa mort le musicien aurait souhaité que celles-ci soient détruites par ses amis. On peut imaginer qu’ils ne les pensaient pas suffisamment travaillées, abouties. Néanmoins, des 36 composées 19 parvinrent jusqu’à nous. Ces partitions de mélodies de Chopin ont été écrites dans le style des chansons et des danses folkloriques. Peu compatible avec la langue polonaise qui utilise beaucoup plus de consonnes que de voyelles, le français  est donc apparu comme une évidence à l’auteur de ce cycle imaginaire. Schuyler Hamilton qui précise : « Pour que les français savourent toutes les qualités intrinsèques de ses mélodies, textes et paroles, il faut qu’elles soient chantées en français. » Evidence ? Pas tant que cela c’est un américain qui le dit ! Il s’est attelé à la tâche comme devant un grand puzzle pour inventer une histoire d’amour se déroulant durant la rébellion polonaise face à l’envahisseur russe. Avec joie, Florence Recanzone, volupté même, a su traduire le tourment de la belle voyant partir son cosaque à la guerre, meurtrie et contrainte d’épouser le prétendant que sa mère lui avait choisi. Jeff Cohen au piano donna avec une incroyable légèreté – un phrasé dirait-on en jazz- la dimension d’une œuvre qu’il aurait été dommage de ne pas entendre au XXIième siècle. Sylvanès cultive ici le meilleur !

Inauguration du Musée Auguste Zamoyski

inauguration musée Zamoysky1.JPG

 

Ce vendredi à Sylvanès au Prieuré des Granges, a eu lieu l’inauguration du musée Auguste Zamoyski. Ce lieu accueille les œuvres de l’artiste qui s’installa en France - à Paris- en 1955 puis près de Toulouse. Son épouse Hélène Zamoyska-Peltier, professeur de littérature russe à l’université de Toulouse présente lors de cette cérémonie et très émue donna l’occasion à André Gouzes, l’initiateur du projet , de rappeler de quelle manière il avait été amené à connaître le travail du sculpteur : « Comment passer à côté d’une telle expression, comme un cubisme avant la lettre. Qui peut passer devant la statue de St Jean Baptiste sans être subjuguer par sa hauteur et par sa force. »

inauguration musée Zamoysky0.JPG

Le musée construit grâce aux dons associatifs et aux subventions « coalisées » - selon les termes du dominicain – de la région, du département, des réserves parlementaires d’Alain Fauconnier et Anne-Marie Escoffier ainsi que d’Alain Marc. Pour sa part, Jean Milesi se félicita que « notamment le Sud-Aveyron soit irriguée  par des initiatives de la sorte permettant le développement de la culture et donc de l’économie », André Gouzes ne manqua pas de donner la parole à Jacques Godfrain, « qui lorsqu’il était député a été d’un soutien sans faille et un ami toujours présent à nos côtés ». L’endroit avait en effet besoin de « toutes ces énergies » pour voir le jour. « Sous cette pyramide de verre, les nuits étoilées donnent encore une autre dimension aux sculptures de Zamoyski ». Cette lumière, ce clapotis d’eau, ce déambulatoire est dû au talent de l’architecte et ami de Sylvanès Bernard Gayler. Ecrin de verdure, de pierre, d’eau et de roc, le musée Zamoyski présente 80 œuvres toutes signées du grand artiste polonais et qui furent cédées par son épouse à l’association des amis de Zamoyski pour qu’elles soient vues pour elles mêmes, mais aussi pour « que les élèves que nous accueilleront dans l’atelier de sculpture ouvert ici, puissent avoir sous les yeux l’exemple d’un artiste majeur du XXième siècle. » conclut André Gouzes.

 

 

Le musée est ouvert au public de Pâques à Toussaint ou sur rendez-vous, au Prieuré des Granges à Pessales (commune de Sylvanès). Prix d’entrée au musée : 5 euros et 3 euros pour les enfants.

Pour tout renseignement : 05 65 49 52 32

15/07/2009

Le cycle imaginaire des mélodies de Chopin

Sylvanès = Le cycle imaginaire des mélodies de Chopin.jpg

 

 

A l’occasion de l’inauguration du Musée du sculpteur Auguste Zamoyski aura lieu ce vendredi 17/07/09 à 21h00 au scriptorium de l’abbaye de Sylvanès un concert de mélodies de Chopin aux sonorités atypiques et somptueuses qui permettra la visite de la Pologne musicale. Florence Recanzone mezzo-soprano, Jeff Cohen pianiste et Michel Wolkowitsky en tant que récitant permettront au public de découvrir 19 thèmes qui furent composés entre 1829 et 1847. Les  mélodies présentent la Pologne de manière stylisée où l’on peut reconnaître l’empreinte des principales danses paysannes. A découvrir

 

Pour tout renseignement : 05 65 99 20 20