Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/02/2008

Max Serres son avis sur le dossier de la Cave coopérative

Lors de l'entretien que Max Serres, maire sortant de Balaruc le Vieux, m'a accordé le 28 janvier, il a répondu à une question concernant la vente de la cave coopérative. Voici sa réponse complète sur le sujet.


Marc Ayral

Cave coopérative : Max Serres répond à Alain Herrada

Dans un tract distribué vendredi 8 février 2008, Max Serres répond à Alain Herrada au sujet de la vente de la cave coopérative. En voici le texte in-extenso, ci dessous. Dans la note suivante vous pourrez voir et entendre Max Serres aussi sur ce sujet et de manière exhaustive lors de l'entretien qu'il m'a accordé le 28 janvier, en attendant place à l'écrit d'hier (8/02) :

"Madame Monsieur,
Je ne veux pas entrer dans une polémique stérile et vaine, suite à la lettre ouverte de la liste concurrente.
Simplement, un rappel sur l'acquisition de cette cave coopérative en 1994.
Ce site avait été rétrocédé à la cave coopérative de Poussan qui désirait la vendre au plus offrant.
A cette époque, hormis la Municipalité, personne ne se souciait du devenir de ce lieu. L'acquisition s'est faite sur la base de 107 000 € soit 700 000 F de l'époque, car le Conseil Municipal a toujours souhaité que cet espace situé au cœur du village soit dévolu à la Mairie.
Aujourd'hui, les locaux sont utilisés par le service technique municipal, le Centre Communal d'Action Sociale (CCA.S.) ainsi que par une association. (ndlr la Fnaca)
Les nombreuses contraintes techniques pour rendre ce bâtiment conforme au vu de l'éventuelle exploitation associative, culturelle ou sportive s'avèrent difficiles (le bâtiment est une structure en béton y compris la charpente) sans oublier le coût de démolition des cuves.
Pour maintenir au sein de notre village, une activité solidaire envers les générations, créatrices de richesses et d'emploi, l'opportunité s'est présentée de vendre le bâtiment en l'état pour en faire une maison de retraite médicalisée de 62 lits avec à terme une extension à 100 lits dont une unité spécialisée dans le traitement de la maladie d'Alzheimer.
La vente de la cave coopérative permettra de financer la construction d'un centre technique municipal fonctionnel adapté à l'activité de ce service ainsi que celle d'un local spécifique pour le CCA.S.
Tout le monde comprendra que ce type de projet n'est pas sorti d'un chapeau tel un lapin à quelques semaines des élections. C'est bien méconnaître les procédures qui animent la collectivité pour de telles décisions, sans oublier qU'une offre similaire avait été proposée à un groupe d'investisseurs il y a environ 3 ans.
Avant de jeter l'anathème sur ce dossier, regardons le devenir des caves environnantes et leurs destinations finales.
Je suis sûr que les Balarucoises et Balarucois attendent autre chose dans le cadre du débat électoral.
En ce qui concerne mes colistiers, nous préférons construire l'Avenir autour de projets qui intéressent "ensemble de la population."


Marc Ayral

28/01/2008

La liste Herrada contre la vente de la cave coopérative sans concertation

Samedi (26/01/08) Alain Herrada et ses colistiers ont véritablement ouvert le débat de la campagne des élections municipales sur la commune des Remparts.
Au programme, la dénonciation par les colistiers de la vente, sans concertation, du bâtiment désaffectée mais emblématique de la cave coopérative viticole des "Côteaux de Belbèze". L'idée de la municipalité sortante, dans cette vente, (pour l'heure seul un compromis a été signé), est que la société privé propriétaire de la maison de retraite du Ponant de Balaruc les Bains puisse construire sur ce site une maison de retraite médicalisée. Il semble que ce ne soit pas tant l'objectif qui soit contesté par Alain Herrada et ses amis mais plutôt l'absence de concertation et de dialogue avec la population balarucoise dans l'option qui a été choisie.
Le reportage présenté ici, donne la parole à "Un vrai projet pour Balaruc le Vieux", tour à tour Pierre Grassaud, qui deviendrait adjoint aux finances en cas d'élection, Alain Herrada et Yves Mourrot ont permis aux 150 personnes présentes de mieux comprendre les tenants et aboutissants de cette décision municipale.


Ce rassemblement sur site a été l'occasion d'observer la présence remarquée de Jean-François Durantin qui a indiqué en aparté qu'il renonce à constituer une liste, des soutiens de Danièle Gasparoux et Jean-Pierre Arnoux du PS de Balaruc et de la tête de liste d'opposition de large union à Balaruc les Bains, Gérard Canovas.
La campagne a bel et bien démarrée...

Marc Ayral

14/01/2008

L'équipe Herrada en ordre de marche

24044b482e24685aaf201fdaf7029fc7.jpg

Première à communiquer, première à publier les noms des membres qui la composent, "l'équipe, pas encore la liste" précise Philippe Lanet, membre du staff d'Alain Herrada, a distribué un tract ce matin (samedi 12/01/08) qui dénonce vigoureusement la vente de la cave coopérative "Les Coteaux de Belbèze".
En effet, lors d'un récent conseil municipal, l'autorisation a été donnée au Maire pour signer un compromis de vente à une société qui souhaite la transformer en maison de retraite. Les partisans de la liste "Un Vrai Projet pour Balaruc le Vieux" dénoncent avec "déception et colère la vente de la cave coopérative". Ils poursuivent en s'étonnant à deux mois des élections municipales d'une telle "précipitation". et s'interrogent sur l'absence de la "concertation pourtant annoncée dans l'Echo des Remparts" (ndlr : journal municipal). Ils invitent les balarucois à agir et à donner leur avis "lorsqu'il s'agit de l'avenir de leur commune". Pour cela un rassemblement est organisé le samedi 26 janvier dès 13h30 sur le site de la cave coopérative.

L'équipe animée par Alain Herrada est composée de : Pierre Grassaud, Hervé Escot, Christian Valéro, Yves Mourot, Luc Subirats, Véronique Giner, Robert Andorra, Evelyne Nion, Sandrine Balsan, Max Paul, Laurence Grygier, François Lubrano, Cathy Maharibatcha, Aimé Clément, Elise Bonardi, Yves Ciccone, Philippe Lanet, Christain Ruis.



Marc Ayral