Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/10/2006

DONNER POUR LE SOUVENIR DE CEUX OUI ONT TOUT DONNÉ

medium_Crine2.jpgLe 1cr novembre, à la porte des cimetières, le Souvenir Français quêtera pour recueillir les fonds nécessaires à l'entretien des tombes de ceux qui sont morts pour la France et qui l'ont servie avec éclat.
Il Y a 90 ans, en 1916, au cœur de la première guerre mondiale, la bataille de Verdun et l'offensive de la Somme voyaient tomber des centaines de milliers de soldats Français. Pour rendre hommage à leur sacrifice et à leur héroïsme, le Souvenir Français restaure chaque année 200 monuments élevés à leur gloire et à celle de ceux qui, tout au long de l'histoire, ont servi la France, en allant au-delà de leur devoir, entretient 130 000 tombes de soldats morts pour la France, et organise des actions pédagogiques pour 40 000 scolaires. Entretenir les tombes des morts pour la France, ériger et restaurer des monuments à la gloire de ces héros célèbres ou anonymes, transmettre le flambeau du souvenir aux nouvelles générations, telles sont les missions du Souvenir Français, dont les principales ressources pour les mener à bien sont la cotisation de ses membres et le produit de la quête du 1er novembre. Le comité local fera donc appel à la générosité des balarucois le mercredi 1er novembre de 9h00 à 12h00 aux portes du cimetière.
Pour tout renseignement : Jules Crine, délégué général du Souvenir français : Tél. : 04 67 48 55 70

Photo archives Jules Crine lors d’un dépôt de gerbe au monument aux morts

06/05/2002

Jules Crine : Se souvenir, particulièrement cette année !

Jules Crine est le président du Souvenir français et le vice-président des Anciens Combattants UFAC de Balaruc le Vieux. Il souhaite donner à la commémoration de la capitulation de l’Allemagne Nazie, le 8 mai 1945, une force décuplée.
Quel est le message que vous souhaitez faire passer en ce 8 mai 2002 ?
Ce qui s’est passée ces 15 derniers jours à l’occasion des élections présidentielles donne raison à notre action de mémoire. Loin des implications politiques nous nous devons inlassablement de rappeler aux nouvelles générations ce qu’a été cette époque douloureuse du deuxième conflit mondial. Particulièrement, cette année nous rappellerons à l’occasion de cette commémoration, que grâce aux actions conjuguées des Armées françaises et alliées, de la Résistance, le fascisme hitlérien a été mis hors d’état de nuire. La France ayant repris sa place de grande Nation était présente il y a cinquante sept ans pour recueillir la signature de l’acte de capitulation nazie.

Quels souvenirs doit-on mettre plus particulièrement en avant ?
Sans conteste, il faut rendre hommage aux innombrables victimes civiles et militaires des combats meurtriers, des bombardements, de la captivité, de l’internement, de la déportation, des exécutions et des exterminations. Il y aussi le soixantième anniversaire du débarquement des américains au Maroc et en Algérie, c’était en novembre 42 et à l’occasion duquel les armées françaises, jusqu’alors sous l’autorité de Vichy, stationnées en Afrique du Nord se joignaient à celles de la France Libre pour poursuivre le combat.

Quelle leçon tirer de cet événement historique ?
Des évènements récents, tels que les attentats terroristes du 11 septembre 2001 à New York et à Washington, soulignent la fragilité de la Paix. Tous les anciens combattants condamnent tout fanatisme et extrémisme d’où qu’ils viennent. Ils sont générateurs de conflits et de façon pernicieuse tentent de remettre en cause notre bien le plus précieux basé sur la devise de la République : Liberté Egalité Fraternité. Nous appelons à la vigilance pour que s’établisse durablement le règne de la Paix, de la démocratie et de l’entente entre les peuples.

Ø La cérémonie de commémoration du 8 Mai 1945 se déroulera à partir de 11h30 devant la Mairie.


Marc Ayral ©